[PATHFINDER] Campagne n° 70 : The Frozen Stars

Le voyage à la rescousse de la mythique sorcière Baba Yaga se poursuit dans cette quatrième partie de l’Adventure Path officiel de Pathfinder : Reign of Winter. Après que les aventuriers aient exploré les confins du pays d’Iobaria et du mystérieux donjon d’Artrosa, les statues colossales des trois femmes, ils poursuivent la trace laissée par la sorcière.

Bien qu’Iobaria tel que présenté dans Mother, Maiden, Crone semble être un monde bien différent et nouveau pour le groupe d’aventuriers, ce qui les attend dans The Frozen Stars est bien pire, bien plus étrange et inconnu. Préparez-vous à quitter le continent du Inner Sea (Mers intérieures) et même Golarion! Bienvenue sur Triaxus.

Voici maintenant le chapitre 4 de cette campagne.

FICHE TECHNIQUE

  • Type de produit : Adventure Path™
  • Nom de la série : Reign of Winter, partie 4 de 6
  • Date de publication : Mai 2013
  • Concepteur : Matthew Goodall
  • Nombre de pages : 92 pages
  • Niveau de l’aventure : niveau 10, 4 à 5 joueurs
  • Prix approximatif : environ 23 $
  • Disponible en français : pas pour l’instant

Les livres suivants peuvent être utilisés pour ajouter du contenu à l’univers :

Ce livre utilise des références aux ouvrages suivants :

  • Livre des règles avancées (Advanced Player’s Guide)
  • L’art de la magie (Ultimate Magic)
  • L’art de la guerre (Ultimate Combat)
  • Armes et équipements (Ultimate Equipement)
  • Guide du maître de jeu (GameMastery Guide)
  • Distant Worlds
  • Dungeon Denizen Revisited
  • Human of Golarion
  • Inner Sea Magic
  • The Inner Sea World Guide
  • NPC Codex
  • Bestiaire 1
  • Bestiaire 2
  • Bestiaire 3

RoW 4 Banner

 

Introduction

Tout comme dans le précédent chapitre, les joueurs devront commencer par explorer la nouvelle configuration intérieure de la Dancing Hut qui change toujours d’un endroit à l’autre. Cette fois-ci, ils doivent fouiller les jardins étranges de la sorcière légendaire. À l’intérieur, ils trouveront des indices sur la prochaine destination à prendre pour remonter à Baba Yaga. Une fois dehors, un tout nouveau monde les attend : Triaxus.

/ ! \ ALERTE SPOILERS / ! \

Je tiens à préciser que cet article révélera plusieurs secrets concernant l’histoire et les défis offerts. Si vous désirez tout de même avoir une idée de ce que cette aventure vous propose sans en connaître les moindres détails, veuillez vous référer au score final situé au bas de cet article.

RoW 4 War

Histoire

“Où sommes-nous? Le soleil est si petit et si loin. Les étoiles sont méconnaissables et il fait froid.”

Un triaxien
Un triaxien.

La trace de Baba Yaga remonte aussi loin que sur la planète Triaxus, the wanderer (l’errante). Septième planète dans le système solaire où se trouve Golarion (qui est elle-même la troisième, un peu comme notre Terre), Triaxus est présentement en plein hiver et déchirée par la guerre. Les joueurs arrivent dans une région appelée le Skyfire Mandate qui sépare les Allied Territories des infâmes Drakelands. Pays des dragons chromatiques, le Drakeland attaque le Skyfire Mandate pour s’en prendre ensuite aux Allied Territories défendus par les dragons métalliques. Dans ce chapitre, vous verrez des dragons comme vous n’en avez jamais autant vu. Les joueurs feront alors la découverte d’une toute nouvelle race, celle des triaxiens qui peuple Triaxus. Ils sont humanoïdes et leur corps s’adapte aux longues saisons qui durent plus d’un siècle chacune. Il y a aussi les dragonkins, race draconique qui vit en communauté avec les triaxiens.

Tout en prenant conscience où ils ont atterris, les joueurs devront choisir un camp et suivre la trace laissée par Baba Yaga pour retrouver les deux autres clés permettant de remonter à elle.

Spurhorn

Les joueurs auront alors à prendre un camp lors de cette partie de l’aventure. Spurhorn est une forteresse du Skyfire Mandate qui est, à l’arrivée des joueurs, sous un siège des troupes du Drakeland. Selon les indices laissés par Baba Yaga, ils savent qu’une des clés se trouve à l’intérieur de la forteresse. Ils devront donc choisir de quel coté ils seront dans cette guerre afin de mettre la main sur la clé. Le choix est plutôt simple : ils aident à défendre la forteresse en échange de la clé ou ils attaquent celle-ci pour la prendre de force. Rien ne les empêche non plus de ne pas se mêler à cette guerre et d’aller la chercher furtivement sans partis pris.

Cette partie de la campagne est fort intéressante et bien construite. Elle laisse le choix aux joueurs du chemin à prendre, ce qui brise la linéarité générale de Reign of Winter. La suite de l’aventure appartient aux joueurs quant à la décision qu’ils prendront dans cette partie.

RoW 3 The Frozen Star

Ivoryglass

La seconde clé de Triaxus se trouve à l’intérieur de la demeure d’un général de l’armée du Drakeland, Yrax Lord of the Howling Storms, le puissant dragon blanc. En plein cœur des terres du Drakeland, les joueurs devront voyager pour se rendre au quartier général de l’infâme et redoutable Yrax. Sur la route, ils feront la rencontre d’une prophétesse de la race des humanoïdes loups d’adlet. Baknarla va guider le groupe vers une entrée secrète qui mène vers Ivoryglass, soit la tombe glacée d’un défunt héros de son peuple.

Après avoir bravé les dangers de cette caverne glacée, les aventuriers arrivent à Ivoryglass pour finalement confronter le seigneur dragon et prendre la dernière clé.

 

Les personnages

Les premiers représentants des races triaxiennes que les joueurs rencontreront sont Bescaylie et Efrixes. Une triaxenne dragoon et son fidèle dragonkin rouge, ces personnages sont heureusement pour les joueurs de nature curieuse et ne seront pas agressifs au premier contact (à moins que les aventuriers le soient). Ils chercheront à comprendre d’où viennent les joueurs qui sont aussi des “extraterrestres” pour eux. Cette rencontre est très importante pour la suite des événements, car elle aura une forte influence sur le camp que les joueurs prendront. Si le contact avec Bescaylie et Efrixes est bon et amical, ils guideront le groupe vers Spurhorn. Autrement, il y a de fortes chances que les joueurs rencontrent une troupe du Drakeland et se fassent enrôler par ceux-ci pour attaquer la forteresse.

RoW 4 Bescaylie and Efrixes
Bescaylie et Efrixes
Malesinder
Malesinder

Pour les chefs de camps, il y a le commandant Pharamol (le personnage présenté sur la couverture du livre) chez le Skyfire Mandate et la générale Malesinder du Drakeland. Tout dépendant du côté qu’ils prendront, les joueurs se feront informer de la situation du point de vue du chef qu’il rencontreront et affronteront l’autre groupe (ou les deux s’ils ne prennent pas de position). Pharamol est un vétéran militaire triaxien qui se bat contre le Drakeland depuis longtemps et qui connait très bien l’art de la guerre. C’est un personnage intègre et terre à terre qui sera initialement indifférent face aux joueurs, mais qui comprend que leur talent ne peut qu’être bénéfique pour ses forces. Il acceptera, si convaincu avec les bons arguments, de remettre la première clé au groupe après le siège. Quant à Malesinder la dragonkin d’argent, elle est impitoyable et opportuniste. Elle engagera le groupe pour renforcer ses rangs pour son assaut final contre Spurhorn. Si les joueurs triomphent, elle tentera même de les tuer pour garder cette gloire en son nom afin d’impressionner Yrax.

Cesseer of Ning
Cesseer of Ning

Bien que partant surtout du principe “porte-monstre-trésor”, la demeure d’Yrax contient des personnages non joueurs intéressants. La plus importante est Cesseer of Ning, l’épouse du dragon blanc Yrax. Étant de race triaxienne, Cesseer est plutôt présente dans Ivoryglass pour des raisons diplomatiques. Venant d’un autre continent de Triaxus, Cesseer est quelque peu ennuyée à la forteresse du seigneur dragon. Elle peut être rencontrée dans sa salle d’entraînement. La triaxienne ne sera pas agressive, car elle ne se mêle pas nécessairement des affaires de son époux. Elle voudra se battre contre les joueurs, en duel et pour le plaisir. Étant seule et sans partenaire de combat depuis longtemps, elle veut se dégourdir et s’amuser. Les joueurs peuvent facilement la dissuader de se joindre à Yrax lors de l’affront final contre le seigneur s’ils offrent un beau combat à la moine de Ning.

 

Qualité artistique

J’ignore encore pourquoi j’insiste pour faire un paragraphe là-dessus. Il en va de soi, les images offertes par les artistes de Paizo sont toujours aussi sublimes et de qualité impressionnante. Encore une fois, l’équipe d’illustrateurs nous offre des œuvres dignes de cette campagne.

RoW 4 Ursikka

 

Difficulté de la campagne

Les épreuves que rencontreront les joueurs lors de ce quatrième chapitre de la campagne ont des hauts et des bas. Parfois, le groupe de joueurs sera confronté à un groupe d’ennemis très faibles qui ne font qu’allonger le temps de jeu inutilement. En contrepartie, certaines rencontres peuvent être fatales si les joueurs ne sont pas préparés convenablement. Voici quelques exemples :

Rendu dans les niveaux 10 et plus, fini les enfantillages. Je pense notamment à une rencontre de CR 14 alors que les joueurs ne sont pas plus que niveau 11 ou 12 : un couple de Frost Worm qui attend les aventuriers dans le passage vers Ivoryglass. La surprise est qu’un seul attaque lorsque les joueurs entrent dans la caverne. Le seconde apparaît de sous la glace 1d4 tour suivant, ne laissant peu de temps aux joueurs pour se préparer à une menace double. S’ils n’ont pas quelques sorts de protection contre les dégâts de froid de prêt, il risque d’y avoir des morts.

Dans le jardin de Baba Yaga, à l’intérieur de la Dancing Hut, les joueurs feront face à quelques plantes agressives, mais très en dessous de la puissance des joueurs à ce moment. Une rencontre prévoit une Assassin Vine (CR 3), un Basidirond (CR 5) et un Shambling Mound (CR 6). Ce combat est complètement inutile et long. Je vous recommande de le remplacer par une ou deux créatures de type plante plus imposantes.

RoW 4 Frost Worm

 

Aspect technique de l’aventure

Combats

Avec beaucoup d’action, The Frozen Stars réserve plusieurs surprises aux joueurs. Étant sur une nouvelle planète, certains adversaires seront complètement inconnus pour les aventuriers, donc aucun jet de Knowledge possible! Soyez original et présentez ces nouveaux monstres de façon originale. Certains sont simplement des adaptations triaxienne de monstres existants sur Golarion. Leur variation pourrait par contre augmenter les jets pour en savoir un peu plus sur eux. Le livre propose une table de rencontre aléatoire qui nécessiterait aussi quelques modifications tout comme dans Mother, Maiden, Crone. Certaines rencontres pourraient facilement tuer l’entièreté de vos joueurs.

Voici quelques exemples de combats notables :

Vous vous souvenez du Kokogiak? Cette créature est présentée dans le bestiaire de Mother, Maiden, Crone. Et bien, The Frozen Stars vous offre enfin l’occasion d’en faire affronter un à vos joueurs. Ceux-ci, étant de niveau contre la bête dans ce chapitre, pourront se battre contre celle-ci à l’intérieur d’Ivoryglass, la forteresse du seigneur dragon. Dans sa petite salle, il lancera son Solid Fog et ira chercher les joueurs avec son long coup et ses morsures accompagnés d’un Improved Vital Strike bien croquant!

La rencontre de Cesseer of Ning est aussi forte intéressante. La moine va proposer des duels amicaux aux joueurs. Les combats seront de type non létal et les combattants auront le droit d’abdiquer. La moine est très forte et va envoyer des séries d’attaques précises et puissantes à ceux qui accepteront son défi. En un contre un, vos joueurs ne pourront compter que sur eux même. Malheureusement, les chances ne sont pas de leur côté, car le combat aura lieu à l’intérieur d’une Globe of Invulnerability qui annule tous les sorts de niveau 4 et moins. De plus, les joueurs auront une pénalité de -4 à leur jet d’attaque pour frapper en non létal. Bref, à moins d’avoir un autre moine dans l’équipe, le combat reste très difficile.

Le siège de Spurhorn, quant à lui, est bien balancé et offrira plutôt une épreuve d’endurance aux joueurs que de force. Il s’agit d’une suite de quatre à cinq combats consécutifs où les joueurs n’auront que très peu de temps de répit entre chaque. Cette partie de l’aventure utilise le système des Victory Points (Points de Victoire) qui détermine le résultat final du siège. Avoir un score parfait à la fin n’est pas chose facile et mérite que les joueurs y mettent de l’effort. Plus ils accumulent de VP, plus ils auront de points d’expérience à la fin du siège.

 

Les cartes et les donjons

Dans ce livre, on présente la région du Skyfire Mandate qui côtoie le Drakeland. Cette carte est aussi une référence importante pour le chapitre qui détaille la planète Triaxus.

RoW 4 Frontière

On a aussi mis beaucoup d’effort sur la carte de la forteresse de Spurhorn qui est, selon moi, très peu pertinente mis à part pour l’endroit où ont lieu les combats lors du siège. Chaque salle est décrite en quelques lignes et peu d’entre elles offre assez d’aspects intéressants pour les joueurs. La seule utilité qu’elle pourrait avoir est si les joueurs attaquent ou tentent de s’infiltrer dans Spurhorn pour voler la clé du commandant Pharamol. Malgré ça, la clé de situe dans sa tour et non dans le labyrinthe interminable de la forteresse.

La carte présentée pour Ivoryglass est très bien réussie et ce donjon est bien conçu. Tout est pensé pour qu’un dragon de la taille d’Yrax y vive. Les couloirs sont larges et hauts, limitant les options de furtivité. En plein cœur de l’armée du Drakeland, la forteresse offre peu d’endroits pour que les joueurs se reposent. Ils devront faire preuve d’imagination ou se lier d’amitié avec la cuisinière Viveka, une Nereid esclave du dragon blanc.

 

Barrière de langue

Un des aspects importants lors de Reign of Winter est de contrer les différentes barrières de langues. Peu de joueurs parlent le skald lorsqu’ils arrivent en Irrisen, encore moins l’Iobarian dans Mother, Maiden, Crone, mais les chances que quelqu’un parle le triaxien sont complètement absentes. Heureusement que la seconde langue parlée sur cette planète est le draconic. Certains des joueurs ont quand même quelque chance d’être capables de communiquer avec les PNJ de ce chapitre. Autrement, ils devront dépendre de sort comme Comprehend Language ou Tongues.

 

Le Bestiaire

Comme tous les livre d’Avendure Path de Pathfinder, on nous présente quelques nouveautés monstrueuses à la fin du livre.

Une créature se faisant appeler Ursikka (CR 10) est unique à l’hiver de Triaxius. Cette énorme (Huge) magical beast (bête magique) peut facilement être confondu pour un insecte. Ces monstruosités peuvent cracher un mucus plus froid que la glace sur une ligne de 60 pieds. En plus des 8d6 points de dégât de froid, les joueurs peuvent être collés (ou gelés) au sol par cette salive glacée. Les Ursikka peuvent aussi étendre de cette salive sur leurs griffes géantes et ainsi rendre leurs coups encore plus dangereux (ajoute 2d6 de froid à leur 1d8+11 normal). J’ai dit qu’ils crachent aussi de cette merde avec leur morsure?

Cette section donne aussi les détails sur la race des triaxiens, majeure population de la planète Triaxus. Si vous avez besoin d’intégrer un nouveau joueur dans cette partie de l’aventure, vous pouvez lui proposer de jouer un natif de la planète en se fiant sur cette partie. Ceux-ci ont des modificateurs naturels de +2 en Constitution, +2 en Sagesse et -2 en Force. Ils choisissent un don supplémentaire au niveau 1 un peu comme les humains. Dû au cycle des saisons sur leur planète, les triaxiens ont le trait Seasoned (saisonnier) qui leur donne l’équivalent d’Endure Elements selon la saison où ils sont nés.

RoW 4 Kokogiak

 

La planète Triaxus

Un des annexes de ce livre propose une description détaillée de la planète sur laquelle les joueurs atterrissent dans cette partie de la campagne. On n’y montre pas de carte du monde, mais plutôt une brève explication de chaque pays et lieux importants. On y parle de l’histoire, de la politique et des mœurs présents sur Triaxus, mais aussi de ses particularités, comme ses longues saisons et l’impact qu’elles ont sur la vie quotidienne.

Un dragonkin bleu.
Un dragonkin bleu.

Cette planète a la particularité de voyager très loin du soleil très longtemps et d’y être très proche pendant aussi longtemps. Une année dure 317 ans dont la moitié est l’été et l’autre l’hiver. Les joueurs arrivent évidement lors du long hiver triaxien. Cette planète est principalement peuplée de triaxien, une race humanoïde ressemblant un peu aux elfes, mais chauve et imberbe en été, mais portant un important pelage en hiver. Certaines personnes naissent et meurent sans voir l’autre saison. Il s’agit aussi d’une planète peuplée d’une quantité très importante de dragons. Sur Golarion, les dragons sont plutôt rares et vivent souvent en retrait. Sur Triaxus, ils forment des nations entières et gouvernent les peuples triaxiens ainsi qu’une de leur race cousine, les dragonkins. Cette race draconique ressemble beaucoup aux dragons véritables, mais leur grosseur n’atteint généralement pas plus que Large (Grand). Ils portent des écailles de couleurs similaires aux grands dragons quoique cela n’affecte pas leurs alignements. La majeure différence est qu’ils possèdent des membres supérieurs de forme humanoïde leur permettant de manier des armes.

 

Conclusion

On aime :

  • Découverte d’une nouvelle planète passionnante;
  • On donne le choix aux joueurs de quel camps prendre, plus de liberté;
  • Les récompenses sont généreuses pour les joueurs, on offre enfin des objets dignes de leur niveau;
  • Le siège de Spurhorn et sa préparation sont des scènes intéressantes et palpitantes.

On aime moins :

  • On s’écarte beaucoup de l’histoire principale;
  • Difficulté peu constante de combat en combat;
  • Il y a beaucoup de matériel pour des joueurs prenant le côté du Skyfire Mandate, mais peu pour ceux s’alliant au Drakeland lors du siège de Spurhorn.

J’espère que vous êtes prêt, car la suite est peut-être l’aventure la plus intense que vous aurez jouée/dirigée : Ra-Ra-Rasputin Must Die!

RoW 4 Rasputin Must Die

Le voyage à la rescousse de la mythique sorcière Baba Yaga se poursuit dans cette quatrième partie de l'Adventure Path officiel de Pathfinder : Reign of Winter. Après que les aventuriers aient exploré les confins du pays d'Iobaria et du mystérieux donjon d'Artrosa, les statues colossales des trois femmes, ils poursuivent la trace laissée par la sorcière. Bien qu'Iobaria tel que présenté dans Mother, Maiden, Crone semble être un monde bien différent et nouveau pour le groupe d'aventuriers, ce qui les attend dans The Frozen Stars est bien pire, bien plus étrange et inconnu. Préparez-vous à quitter le continent du Inner Sea (Mers intérieures) et même Golarion! Bienvenue sur Triaxus. Partie 1 : The Snows of Summer Partie 2 : The Shackled Hut Partie 3 : Mother, Maiden, Crone Partie 5 : Rasputin Must Die! Partie 6 : The Witch Queen's Revenge Voici maintenant le chapitre 4 de cette campagne. FICHE TECHNIQUE Type de produit : Adventure Path™ Nom de la série : Reign of Winter, partie 4 de 6 Date de publication : Mai 2013 Concepteur : Matthew Goodall Nombre de pages : 92 pages Niveau de l’aventure : niveau 10, 4 à 5 joueurs Prix approximatif : environ 23 $ Disponible en français : pas pour l’instant Les livres suivants peuvent être utilisés pour ajouter du contenu à l’univers : Reign of Winter’s Players Guide (gratuit en format PDF sur Paizo.com) Pathfinder Module : The Witchwar Legacy (disponible sur Paizo.com) Pathfinder Campaign Setting: Irrisen – Land of Eternal Winter (disponible sur Paizo.com) Pathfinder Adventure Path : The Snows of Summer (disponible sur Paizo.com) Pathfinder Adventure Path : The Shackled Hut (disponible sur Paizo.com) Pathfinder Adventure Path : Mother, Maiden, Crone (disponible sur Paizo.com) Ce livre utilise des références aux ouvrages suivants : Livre des règles avancées (Advanced Player’s Guide) L’art de la magie (Ultimate Magic) L’art de la guerre (Ultimate Combat) Armes et équipements (Ultimate Equipement) Guide du maître de jeu (GameMastery Guide) Distant Worlds Dungeon Denizen Revisited Human of Golarion Inner Sea Magic The Inner Sea World Guide NPC Codex Bestiaire 1 Bestiaire 2 Bestiaire 3   Introduction Tout comme dans le précédent chapitre, les joueurs devront commencer par explorer la nouvelle configuration intérieure de la Dancing Hut qui change toujours d'un endroit à l'autre. Cette fois-ci, ils doivent fouiller les jardins étranges de la sorcière légendaire. À l'intérieur, ils trouveront des indices sur la prochaine destination à prendre pour remonter à Baba Yaga. Une fois dehors, un tout nouveau monde les attend : Triaxus. / ! \ ALERTE SPOILERS / ! \ Je tiens à préciser que cet article révélera plusieurs secrets concernant l’histoire et les défis offerts. Si vous désirez tout de même avoir une idée de ce que cette aventure vous propose sans en connaître les moindres détails, veuillez vous référer au score final situé au bas de cet article. Histoire "Où sommes-nous? Le soleil est si petit et si loin. Les étoiles sont méconnaissables et il fait froid." Un triaxien. La trace de Baba Yaga remonte aussi loin que sur la planète Triaxus, the wanderer (l'errante). Septième planète dans le système solaire où se trouve Golarion (qui est elle-même la troisième, un peu…

Évaluation Finale

Histoire - 7
Personnages - 8
Qualité artistique - 9
Difficulté - 7
Combats - 8
Cartes / donjons - 8.5
Prix - 8.5

8

Excellent!

The Frozen Stars est une partie intéressante de l'aventure au niveau de l'univers qu'elle présente. Même si l'histoire est amusante, elle ne rejoint pas vraiment les attentes de la ligne directrice de Reign of Winter. Avec un certain recule, j'ai l'impression que ce chapitre est un peu comme un "filler" de la campagne. On compense par contre avec une bonne dose d'action et de combats juteux qui tiennent en halène les joueurs. De nouveaux monstres inconnus frigorifieront vos joueurs qui joueront le rôle des extraterrestres dans un tout nouveau monde.  

User Rating: Be the first one !
8
Kevin Plante-Germain

About Kevin Plante-Germain

Gamer métalleux de naissance, j'oeuvre particulièrement dans les jeux de rôle comme GM à l'imagination sans limites. Adepte des jeux Indie et à petit déploiement, j'aime l'innovation et la simplicité. Je suis une personne créative et expressive qui adore explorer les différents jeux qui s'offrent à moi. J'aime la mythologie nordique, les nains, les choses innommables "from outer space", DC Comics et ma collection Steam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *