[Pathfinder] Campagne n° 72 : The Witch Queen’s Revenge

Nous y sommes enfin, le chapitre final de l’Adventure Path Reign of Winter. Cette première campagne officielle que je dirige tire à sa fin et je vous partage cette critique du dernier livre : Witch Queen’s Revenge. Si Reign of Winter ne vous dit rien, je vous encourage à lire mes précédentes critiques sur la campagne :

FICHE TECHNIQUE

  • Type de produit : Adventure Path™
  • Nom de la série : Reign of Winter, partie 6 de 6
  • Date de publication : juillet 2013
  • Concepteur : Greg A. Vaughan
  • Nombre de pages : 92 pages
  • Niveau de l’aventure : niveau 15, 4 à 5 joueurs
  • Prix approximatif : environ 23 $
  • Disponible en français : pas pour l’instant

Les livres suivants peuvent être utilisés pour ajouter du contenu à l’univers :

Ce livre utilise des références aux ouvrages suivants :

  • Livre des règles avancées (Advanced Player’s Guide)
  • L’art de la magie (Ultimate Magic)
  • L’art de la guerre (Ultimate Combat)
  • Armes et équipements (Ultimate Equipement)
  • Guide du maître de jeu (GameMastery Guide)
  • Path of Prestige
  • Inner Sea Magic
  • Irrisen, Land of Eternal Winter
  • Bestiaire 1
  • Bestiaire 2
  • Bestiaire 3

RoW6 Banner

 

Introduction

Après avoir voyagé à travers Golarion, de Taldan à Iobaria en passant par la glaciale Irrisen jusqu’aux confins de l’espace connu et inconnu, les aventuriers retrouvent enfin Baba Yaga. La reine des sorcières est actuellement emprisonnée dans une série de poupées russes, enveloppe créée par Rasputin et Elvanna. Il faudra donc trouver comment ouvrir la prison pour délivrer Baba Yaga. La solution repose à un endroit : La Dancing Hut.

/ ! \ ALERTE SPOILERS / ! \

Je tiens à préciser que cet article révélera plusieurs secrets concernant l’histoire et les défis offerts. Si vous désirez tout de même avoir une idée de ce que cette aventure vous propose sans en connaître les moindres détails, veuillez vous référer au score final situé au bas de cet article.

RoW6 Vigliv

Histoire

« Il ne reste qu’une seule chose pour la délivrer de sa prison et sauver votre monde : son sang, qui coule dans les veines de la reine d’Irrisen, sa fille Elvanna. »

– Vigliv

RoW6 Crone Queen
Ancienne reine d’Irrisen et soeur d’Elvanna.

À la suite de la défaite de Rasputin, fils de Baba Yaga et demi-frère d’Elvanna, le groupe d’aventuriers prend finalement possession de la prison portable de la mythique sorcière. Confinée dans sa poupée russe, la sorcière guide le porteur de la poupée vers sa hutte. Là, ils pénètrent dans le Inner Sanctum (sanctuaire interne) de la hutte, une section cachée dont seule Baba Yaga peut ouvrir la porte. À l’intérieur de ce demi-plan, les joueurs feront la rencontre de Vigliv, une norne primordiale qui fut la guide de Baba Yaga.

Vigliv va guider les joueurs à travers une série d’épreuves qui servira à délivrer la reine des sorcières de sa prison. Pour ce faire, ils devront trouver les éléments essentiels qui constituent la force de Baba Yaga : son pouvoir, sa mort, sa vie et son sang. Ces éléments ouvriront les couches de bois qui l’enferment.

Les éléments furent cachés par la reine des sorcières elle-même. Pour les trouver, les aventuriers vont voyager à travers plusieurs demi-plans à l’intérieur de la hutte, commençant par le Grandmother’s Cauldron, où se trouvent le premier des éléments et où a été construite la fameuse Dancing Hut. De sa prison, Baba Yaga sera capable de guider les joueurs vers les autres demi-plans : Les ruines de Vashliq, l’île de Buyan, la cabane dans la forêt sombre et finalement le monticule de Kurgan.

Ligne directrice

La ligne directrice du dernier chapitre est de mettre la main sur les éléments de Baba Yaga. Il s’agit plutôt d’une série de petites quêtes sans trop d’intérêt qui n’est justifiée que par l’acquisition des points d’expérience nécessaires pour le combat final. Les différentes parties de Witch Queen’s Revenge sont tout de même intéressantes individuellement, mais perdent de l’intérêt en vue d’ensemble. Il n’y a pas beaucoup d’intrigues, exception faite des moments quand les joueurs trouvent la salle où se trouvent les précédentes reines d’Irrisen.

La reine Elvannas qui exécute son rituel pour plonger Golarion dans une nouvelle ère de glace, se trouve à la fin de l’aventure. Pendant toute la campagne, on insinue que seule Baba Yaga peut retirer sa fille du pouvoir, alors qu’en réalité, son sang est nécessaire pour ouvrir la dernière couche de la prison de sa mère. Il s’agit d’une conclusion plutôt décevante et précipitée pour une campagne de cette envergure. On aurait dit que les écrivains se sont obligés de mettre Elvanna comme combat final.

 

Les personnages

RoW6 Baba YagaLe plus intéressant dans le chapitre final de Reign of Winter est sans aucun doute Baba Yaga elle-même. Avec les couches de sa prison qui s’ouvrent progressivement, la reine des sorcières peut de plus en plus communiquer avec ses sauveurs. C’est à partir de ce moment que les joueurs ont des interactions directes avec elle et son caractère difficile de vieille grand-mère désagréable. Tout de même consciente que son destin repose entre les mains des joueurs, elle n’hésitera pas à insulter ceux-ci face aux échecs ou à jouer l’impatiente s’ils traînent un peu. Même si elle est de nature mauvaise, Baba Yaga saura être reconnaissante envers les aventuriers à la fin de l’aventure. Voyez-la comme une grand-mère égocentrique et rude. Même si elle est désagréable dans ses commentaires, elle reste désireuse d’être délivrée et les joueurs souhaitent tout de même qu’elle arrête le rituel d’Elvanna.

RoW6 ElvannaAutre personnage important dans l’histoire, mais pour qui l’intérêt se perd beaucoup dans ce chapitre, c’est bien sûr la reine Elvanna. Dans sa rébellion contre sa mère, Elvanna a presque réussi où sa précédente soeur Tashanna avait échoué. La reine d’Irrisen est la menace  primaire de l’aventure et c’est dans ce chapitre que son influence se fait plus présente. Les joueurs n’apprennent que très tard qu’ils auront à l’affronter dans le Kurgan, dernier demi-plan de la hutte. De plus, la rencontre finale ne laisse que peu de place à la discussion ou à l’intrigue. J’aurais fortement apprécié une présence constante à travers le livre, un peu comme Rasputin l’a fait dans Rasputin Must Die!. Il y a un fort potentiel dans ce personnage, une reine tyrannique qui menace le monde entier avec sa magie hivernale. Pourtant, cet aspect n’est qu’effleuré. Soyez à l’aise de modifier sa présence pour la rendre plus intéressante et menaçante.

 

Qualité artistique

Fidèle aux habitudes, on ne cessera jamais d’être impressionné envers les différentes images dessinées par l’équipe artistique de Paizo. Les styles ne se perdent pas d’une aventure à l’autre et les scènes sont toujours fascinantes à montrer aux joueurs.

RoW6 Kalha

 

Difficulté de la campagne

À partir des niveaux 15 et plus, les rencontres deviennent inévitablement plus corsées. Dans Witch Queen’s Revenge, il n’y a pas d’exceptions. L’aventure ne présente que très peu de pièges, le défi vient des monstres rencontrés. Rien d’irréalisable cependant, la difficulté est bien balancée pour un groupe de joueur qui sait bien se tenir.

La première partie, les ruines de Vashliq est, selon moi, une des parties importante question difficulté. Alors que les joueurs devront aller chercher la couronne ayant appartenu à Bremagyr, une reine déchue, une succession de combats ardue épuiseront les ressources de vos joueurs. Viendra ensuite la reine Bremagyr, une Winterwight (CR17) très dangereuse. Là où ça se complique, c’est que les joueurs auront peu de répit et se verront piégés par un groupe de divs à leur sortie de Vashliq. Cette partie va tester l’endurance du groupe et sa capacité de gestion des ressources.

 

Aspects techniques de l’aventure

Combats

Dans Witch Queen’s Revenge, il n’y a pas vraiment de combats qui se démarquent spécialement. Certes, certains monstres de haut niveau font leur apparition, comme le fameux Wendigo. Le légendaire monstre CR 17 n’est, par contre, plus aussi menaçant à ce niveau, ce qui ternit un peu son image selon moi.

Le combat final qui oppose les aventuriers à la reine Elvanna n’est pas sans dire, l’ultime défi de la campagne. Qui n’est pas seule, la reine (Winter Witch niveau 20) est accompagnée de deux Slimy Demodands (CR 16). Elle invoque aussi rapidement trois Elder Ice Elemental question d’ajouter de la protection supplémentaire à son frêle corps. Pendant que les Ice Elementals et les Demondands alliés s’occupent des aventuriers, elle bombarde le groupe de puissants sorts tels que polar midnight. Un groupe sans protection contre les dégâts de froid risque de subir d’importantes blessures par ces sorts. N’étant qu’une humaine avec des niveaux de Witch, Elvanna possède une artillerie d’objets magiques très puissants lui donnant accès à des sorts de froid qui sauront surprendre. Bref, le combat final est tout de même remarquable, par rapport à la quantité d’ennemis que les joueurs auront à affronter.

Un des éléments qui donne un bon coup de main aux joueurs est qu’à chaque fois qu’ils retirent une des couches de la prison de Baba Yaga, celle-ci confère divers bonus de protection fort utiles :

  • Première couche : +1 d’armure naturelle à tous les joueurs;
  • Deuxième couche : soit un DR 5/- ou une résistance au sort de 12 + niveau;
  • Troisième couche : l’effet automatique du sort Breath of Life (CL 20) sur les joueurs la prochaine fois qu’ils tombent au combat;
  • Quatrième couche : un bonus permanent de +2 à une statistique de leur choix.

Pour le combat final, ces bonus sont nécessaires, croyez-moi!

Les cartes et les donjons

Il y a beaucoup d’exploration de donjons dans cette dernière partie de Reign of Winter, donc beaucoup de cartes. Il est plutôt rare que j’observe des défauts dans les cartes de combat mais, si quelque chose me dérange dans une carte, c’est bien le mauvais choix des échelles de mesure. Je fais référence à l’intérieur du château de Vashliq, dans la première partie du chapitre. L’image est tout d’abord alignée en oblique, ce qui rend les salles difficiles à reproduire sur un tapis quadrillé. Ensuite, l’échelle des cases est de 15 pieds par case et celles-ci sont trop grandes, ce qui rend le dessin encore plus difficile à reproduire proportionnellement. Je crois qu’il aurait été plus simple d’aligner les salles de façon horizontales ou verticales, à la place d’en oblique.

RoW6 Vashliq

Bestiaire

Tout comme dans les autres Adventure Path, on offre toujours quelques nouveautés côté monstruosité en fin de livre. Certaines sont utilisées dans l’aventure, d’autres sont ajoutées pour vos campagnes personnelles. Voici quelques exemples :

Tout d’abord, on nous présente les Crone Queens, les corps morts-vivants des précédentes reines d’Irrisen. Ces monstres sont rencontrés alors que les joueurs découvrent la salle où reposent les autres filles de Baba Yaga, vidées de leur énergie vitale par leur mère. Elles sont CR 15 et possèdent une bonne petite liste de sorts de froid, bien entendu, qui sauront être craints, même par ceux qui possèdent de la résistance au froid. En effet, leur habileté Unearthly Cold permet que la moitié des dégâts de froid qu’elles font passent à travers la résistance ou l’immunité au froid. Chose qui s’en vient de plus en plus commune dans les aventures hauts niveaux de Paizo, c’est les attaques qui surpassent les immunités élémentaires et qui viennent ajouter un petit poids à la difficulté des rencontres de fin de campagne.

Les Storm Hags (CR 7), ces sorcières monstrueuses, sont des créatures tout de même intéressantes pour des hags. Elles sont associées à la foudre et peuvent voler à travers les orages. Elles possèdent quelques sorts liés au vent comme gust of wind qu’elles peuvent lancer à volonté et même utiliser pour faire tomber les adversaires (trip). La capacité Storm Rider leur permet d’être considéré deux catégories de taille supérieures (moyenne à la base) en ce qui a trait à la force du vent. On oublie alors tout de suite les attaques à la flèche qui seront facilement déviées par leur contrôle sur l’air.

En plus des nouvelles créatures, le chapitre final de Reign of Winter ne pouvait pas se conclure sans nous donner, en chiffre, la force mythique de la sorcière Baba Yaga. Eh oui, vous y avez droit, deux pages entières pour le bloc de statistiques de Baba Yaga (Witch 20/Archmage 10). Pour comprendre toutes ses capacités, il est par contre nécessaire de posséder le livre de règle Mythic Adventures.

RoW6 Storm Hag

Continuer la campagne

Reign of Winter est une très belle campagne avec une histoire pleine de magie et de saveur hivernale. Avec tous les voyages et toutes les rencontres que les joueurs auront faits au cours de l’aventure, il vous est sûrement venu plusieurs idées sur une éventuelle suite, au-delà de Reign of Winter. C’est sur ceci que ce concentre un des chapitres de Witch Queen’s Revenge. Baba Yaga est maintenant libre et le rituel d’Elvanne stoppé, Golarion peut maintenant respirer, pour l’instant. Voyez dans cette section, plusieurs suggestions de suites à la campagne. Elles sont toutes inspirantes et si vous voulez vous aventurer dans le Mythic Adventures, pourquoi ne pas se débarrasser de Baba Yaga une bonne fois pour toutes? On offre aussi des pistes suggestives sur comment mettre fin à l’hiver éternel d’Irrisen, un sujet de suite fort intéressant qui pourrait changer à jamais l’avenir géopolitique du nord d’Avistan.

RoW6 Continue
J’aime beaucoup cette image qui suggère que les joueurs deviennent les nouveaux hérauts de Baba Yaga.
Baba Yaga

La sorcière derrière le mythe a jadis été une simple mortelle. Une section complète sur l’histoire de Baba Yaga raconte comment elle a atteint un tel degré de pouvoir ainsi que son origine. Il s’agit d’un chapitre fort intéressant pour les maîtres de jeu comme pour les joueurs. À tout de même garder pour la fin, question de garder le degré de mystère et de légende qui plane autour de la reine des sorcières. Ce chapitre raconte son parcours jusqu’à Golarion (car elle vient de la Terre) et pourquoi elle a attaqué les Realms of the Linnorn Kings pour créer sa nation hivernale, Irrisen.

Je pense que ce récit aurait été intéressant pour les maîtres de jeu en début de campagne, s’il était apparu dans l’un des premiers livres. Il y a beaucoup de liens directs avec l’aventure, les lieux que la sorcière a visités pour son ascension au pouvoir ainsi que la construction de la Dancing Hut. Tous ces liens auraient été amusants à identifier en cours de lecture et non seulement en fin de campagne.

 

Conclusion

On  aime :

  • Une bonne diversité de rencontres;
  • Le contenu narratif sur l’origine de Baba Yaga (et ce que les joueurs en apprennent) est fort intéressant;
  • Les joueurs aimant surtout les combats et la stratégie de plateau aimeront cette finale.

On aime moins:

  • Conclusion de campagne très ordinaire côté histoire, on aurait pu se forcer davantage pour une meilleure finale;
  • La ligne directrice générale de l’histoire de ce chapitre est peu intéressante;
  • Le personnage d’Elvanna perd tout intérêt par son manque de présence et de pertinence;
  • Certaines cartes très mal présentées (Vashliq).

 

Mot de la fin

Ceci conclu mes critiques sur l’Adventure Path : Reign of Winter, ma première campagne officielle de Paizo en tant que MJ. Je dois dire que j’ai appris beaucoup sur le rôle de maître de jeu ainsi que sur le fonctionnement de plusieurs règles de Pathfinder qui sont, vous en conviendrez, très lourdes et nombreuses. Je suis très heureux que Paizo nous offre du contenu de qualité en écrivant des aventures complètes et prêtes à jouer. Pour créer une campagne aussi détaillée et intéressante, un travail extraordinaire doit être fait, chose que pas tous les MJ ont le temps de faire. De plus, lire un scénario de Paizo est aussi amusant que de lire un roman, sinon plus!

J’aimerais remercier tous mes joueurs, ceux qui ont participé du début tout comme ceux qui n’ont été que de passage dans l’aventure. Je crois que même si cette histoire ne s’est pas bien terminée pour mes joueurs (TPK contre Rasputin), nous avons eu beaucoup de plaisir à y jouer.

Sans hésiter, je compte poursuivre ces critiques et je commence très bientôt la toute dernière campagne officielle : Hell’s Vengence.

RoW6 Baba Vs PC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *