Les meilleurs et les pires Pokémons de la deuxième génération

Salut tout le monde! Dans le cadre du lundi-pokémon, j’aimerais vous faire part de mon top 10 des pokémons que j’aime et déteste le plus dans la deuxième génération. Je parle ici des créatures introduites dans les jeux Argent et Or. Le top 10 sera fait de la façon suivante : les cinq pokémons que je déteste le plus, et les 5 que je préfère.

À noter que les images utilisées pour cet article proviennent de la page wikia pokémon.

 

POKÉMONS DÉTESTÉS

Commençons par la liste des pokémons de la deuxième génération que je déteste le plus! Désolé si jamais mes sélections vont ont choqués, loin de là mon envie de démolir un pokémon que vous affectionnez particulièrement. Mais bon, il fallait s’y attendre… une génération complète de nouveaux pokémons allait indéniablement causer de la merde. Certaines idées étaient intéressantes; d’autres moins.

#05 : Corsola

POKEMON_222_Corsola

Avec l’arrivée de la deuxième génération, l’équipe de GameFreak a tenté de créer des pokémons représentant des créatures vivantes un peu moins populaires, question de créer une série de pokémons un peu plus exotiques. L’un des résultats de cette tentative est Corsola, le pokémon corail de type roche/eau. Il est vrai qu’avec les nouvelles mécaniques des jeux Or et Argent, plusieurs pokémons se sont vu attribuer plusieurs types, ce qui a donné naissance à cette ignoble boule rose et blanche. Vous voulez un pokémon roche/eau qui a de la gueule? Relicanth! Le fameux pokémon poisson fossile… pas un pokémon basé sur une créature invertébrée incapable de se mouvoir.

Si vous avez de l’affection pour ce petit pokémon, je suis désolé pour vous. Sincèrement. C’est vrai, il est mignon, je vous l’accorde. Cependant, il est inutile en combat et ne sert qu’à remplir son pokédex. À la limite, les créateurs auraient dû en faire un pokémon aux couleurs variées et aux motifs différents, un peu comme les coraux qu’il nous est possible d’acheter. Voulez-vous savoir pourquoi Misty a réellement capturé un Corsola? Pour filtrer l’eau de son arène de combat et pour faire beau dans son aquarium, tout simplement! (Je n’en vois pas d’autres utilités.)

#04 : Qwilfish

POKEMON_211_Qwilfish

L’idée d’avoir un pokémon de type eau/poison était tout de même intéressante –  malgré le fait que Tentacool faisait déjà très bien le boulot. Cependant, était-il nécessaire d’en faire une créature aussi laide? De base, je n’aime déjà pas les pokémons aquatiques; je n’ai jamais été attiré par ceux-ci, vous en conviendrez. Mais parmi les pokémons aquatiques que je déteste le plus, Qwilfish est en tête de la liste.

Déjà que l’idée de baser un pokémon sur l’un des poissons les plus laids au monde était assez louche, les créateurs auraient au moins pu tenter de le rendre un minimum utile au combat. Malheureusement, celui-ci n’a aucune évolution et il se retrouve à être aussi inutile qu’un Corsola. Capturez-en un pour compléter votre pokédex, et jetez-le à la poubelle.

#03 : Dunsparce

POKEMON_206_Dunsparce

Dunsparce est un mystère pour moi. Encore aujourd’hui, je me demande pourquoi Gamefreak a pris la peine de créer un pokémon aussi inutile que ce vert jaunâtre aux petites ailes ridiculement trop petites. Ma haine pour ce pokémon est principalement causée par le fait qu’on nous laisse croire qu’il s’agit de la pré-évolution d’un pokémon qui pourrait s’avérer utile (ou du moins beau ou efficace en combat). Malheureusement… non. Aucune évolution pour cette petite boule de pathétisme.

Dunsparce n’a aucune énergie et semble dormir 24 heures sur 24, ses ailes ne lui permettent de voler que sur de très courtes périodes de temps et, lorsqu’il est en danger, il utilise sa vrille pour s’enfouir dans le sol et se cacher. Il ne possède aucune capacité au combat qui en vaillent la peine, si ce n’est que pour encaisser les coups. J’espère encore voir Gamefreak créer une évolution pour ce serpent des sous-terrains. Sérieusement, arrêtez de nous faire poiroter!

#02 : Porygon2

POKEMON_233_Porygon2

À l’époque des premiers jeux Pokémon, l’idée d’avoir une créature basée sur le monde virtuel avec un corps fabriqué en polygones était très intéressante. Ce pokémon laissait la porte ouverte à une multitude de créatures basées sur un concept : virus informatiques, pixels, etc. Il va de soi de dire que Porygon a plusieurs possibilités quant à son évolution. Et pourtant, l’équipe de concepteur a décidé de faire de son évolution un pokémon identique (outre le fait qu’il soit maintenant complètement lisse) et de l’appeler Porygon2. Je me demande encore comment les gens ont cru que ce serait une bonne idée de mettre un chiffre dans le nom d’un pokémon?

Bref, pour faire évoluer un Porygon, vous devrez l’échanger en vous assurant qu’il possède l’objet « Up-Grade » sur lui. Une fois que ce sera fait, une mise à jour permettra au pokémon de prendre sa nouvelle forme. Personnellement, je continue à croire que Porygon n’aurait jamais dû avoir d’évolution. GameFreak a ouvert la porte au monde virtuel, celui-ci devrait être exploité davantage. Gamefreak, je vous en supplie, donnons quelques rivaux à cette unique créature virtuelle!

 

#01 : Unown

POKEMON_201_Unown

Je comprends que GameFreak ait tenté d’instaurer une nouvelle aventure avec des mystères à découvrir et que le fait de déchiffrer les murs d’un ancien tombeau recouverts de hiéroglyphes étranges puisse être intéressant. Mais de créer un pokémon complètement inutile basé sur chacune des lettres de l’alphabet était une étape de trop. En effet, il y a 28 différents Unown (les 26 lettres de l’alphabet plus «!» et «?») dans l’univers de Pokémon que le joueur peut capturer afin d’élucider le mystère des ruines d’Alph. Est-ce qu’élucider le mystère vous apporte quelque chose? Absolument pas. Est-ce que l’Unown a un semblant d’utilité en combat? Absolument pas!

En effet, ce pokémon (ainsi que toutes ses variantes) ne possède qu’une seule attaque, « hidden power », et ne possède pas de statistiques assez fortes pour qu’il puisse être utilisé efficacement en combat. Si vous voulez mon conseil, capturez-en un seul pour remplir votre pokédex et éloignez-vous de la tombe.

 

POKÉMONS FAVORIS

Bon… maintenant qu’on a fait la visite des pokémons que je déteste le plus, aussi bien passer en revue les cinq pokémons qui m’ont le plus marqué dans la deuxième génération. Il va de soi que la majorité de mes choix sont personnels et que ceux-ci ne sont pas nécessairement les plus puissants de la génération. Et bien… commençons!

#05 : Scizor

POKEMON_212_Scizor

Scyther était l’un de mes pokémons favoris dans la première génération, grâce à son allure de prédateur aux lames aiguisées. Comment pourrais-je ne pas parler de Scizor, son évolution métallique? Côté apparence, je préfère de loin Scyther, l’original, en raison de son look de mante religieuse plein de panache et de son attitude qu’il semble dire don’t fuck with me. Cependant, Scizor me fait penser à l’une des seules créatures marines que j’aime, la crevette-mante, à cause de ces pinces hautement dangereuses. Cette créature possède des poings si rapides que l’eau autour de ses coups bouille instantanément, brûlant les victimes ayant la malchance d’être frappées. Donc… on passe de la mante religieuse à la mante crevette. Non seulement Scizor me fait penser à ce superbe crustacé, mais il est également une magnifique machine à tuer. Encore plus rapide que son prédécesseur, l’insecte métallique possède également une force de frappe à tout casser ainsi qu’une panoplie d’attaques utiles et variées.

Il faut avouer que j’ai eu toute une surprise la première fois que j’ai mis la main sur ce pokémon. À l’époque, l’objet « Metal Coat » pouvait facilement être doublé à cause de certains bogues de Pokémon Or / Argent, et mon ami avait omis de me dire que le Scyther qu’il m’offrait en possédait un… wow! Je suis tombé en amour avec celui-ci. Malheureusement, il était pris au piège avec le nom DickFace, magnifique blague de la part de mon ami. J’ai tout de même pris la peine d’apprendre à connaître ce pokémon et de l’utiliser dans la majorité de mes combats. Je ne regrette pas l’avoir fait. Aujourd’hui, j’ai un magnifique spécimen de Scyther qui m’aidera à engendrer le Scizor parfait. Le nom que je compte lui donner? Rumble.

#04 : Noctowl

POKEMON_164_Noctowl

Noctowl a été, je crois, le troisième pokémon chromatique (ou shiny, si vous préférez) que j’ai capturé dans ma première partie de Pokémon Or / Argent. Ok… de base, il s’agissait d’un Hoothoot qui est déjà assez laid, avouons-le. Mais bon, il était doré et j’avais besoin d’un pokémon volant dans mon équipe, alors j’ai décidé de le garder avec moi en raison de ses attaques d’hypnose et de confusion assez pratiques à l’époque. Lorsque celui-ci évolua en Notctowl, j’étais content de voir que l’attente en valait la peine.

Un hibou avec un look qui a de la gueule, des griffes acérées ainsi que des capacités psychiques intéressantes. Et, bien sûr, celui-ci faisait partie de ma première équipe à affronter l’élite des quatre. Vous vous demandez comment j’ai appelé mon Noctowl à l’époque? Owlbear. Et ouais… Owlbear, le monstre classique de la série Donjons et Dragons. J’ignore encore pourquoi ce nom m’est venu en tête, mais je m’étais dit qu’il y avait le mot hibou à l’intérieur et que ça faisait badass.

#03 : Houndoom

POKEMON_229_Houndoom

Un chien de l’enfer, est-ce que j’ai réellement besoin de vous expliquer pourquoi ce pokémon se retrouve parmi mes préférés de la deuxième génération? Bien sûr que oui! Lorsque j’avais découvert sa pré-évolution, Houndoor, ma première réaction fut un magnifique «Oh my god, je le veux dans mon équipe!», et comment pouvons-nous m’en vouloir? Un petit rottweiller avec un look encore plus réussi que Growlithe (l’un de mes favoris de la première génération). Un autre chien cracheur de feu, certes, mais un cracheur de feu de type ténèbres ayant des allures infernales. Cerberus, car c’est ainsi que je l’ai nommé à l’époque, avait été dans ma première équipe de Pokémon Or/Argent et reste, depuis ce jour, l’un de mes pokémons favoris.

Le seul détail qui me chicote avec Houndoom est le fait que je rêvais d’une troisième évolution qui transformerait celui-ci en un cerbère à trois têtes, question de faire un magnifique hommage au molosse des enfers. En attendant, je vais me rabattre sur la méga-évolution de celui-ci qui reste tout de même bien intéressante. Gamefreak, je vous en conjure, créez-nous un chien infernal à trois têtes!

#02 : Ampharos

POKEMON_181_Ampharos

Je me souviens encore de la fois où j’avais capturé mon premier Mareep. Aussitôt capturé, je suis tombé en amour avec le mignon petit mouton électrique, le gardant à mes côtés tout au long de mon aventure. Certes, cette boule de laine statique ne semble pas très dangereuse, mais sa dernière évolution, Ampharos, est autre chose. En effet, c’est avec Fluffee (mon Ampharos) que j’ai remporté ma première victoire contre l’élite, détruisant chaque pokémon grâce à des attaques rapides et puissantes. J’ignore encore ce que ce pokémon est censé représenter, mais je l’adore, tout simplement.

Non seulement Ampharos possède des statistiques et des attaques intéressantes, mais Pokémon X et Y lui ont créé une méga-évolution sublime qui le transforme en pokémon de type électrique/dragon. On dirait une sorte de croisement entre un mouton jaune et Fabio. Les cheveux dans le vent, et quelques boules de cristal rouge pour rendre le tout un peu plus fabulous!

#01 : Skarmory

POKEMON_227_Skarmory

Skarmory a toujours été l’un de mes pokémons favoris de la deuxième génération en raison de son look d’oiseau-vélociraptor métallique à l’allure de redoutable prédateur. La première fois que j’ai croisé l’oiseau de type vol/métal, je suis tombé sous son charme. Très rapide, il était mon initiateur favori à l’époque de Pokémon Or/Argent. Liant à la fois rapidité et défense, Skarmory nous offre une panoplie d’attaques intéressantes permettant d’énerver nos adversaires.

D’ailleurs, Skarmory faisait également partie de mon équipe initiale pour combattre l’élite des quatre champions aux côtés de d’Owlbear, Cerberus et Fluffee. Son nom? Phoenix. Malheureusement, je n’ai jamais réussi à mettre la main sur un Skarmory aux couleurs spéciales. Peut-être arriverais-je à m’en faire un sur ma partie de Pokémon X/Y? Mes recherches jusqu’à maintenant sont peu fructueuses, si jamais vous en avez un à donner, n’hésitez pas à me faire signe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *