Nous, les geeks

Il y a quelques semaines, j’ai lu, comme beaucoup d’entre vous, l’article de Richard Martineau sur le Comiccon. Disons, pour rester poli, que je n’étais pas content. Vraiment pas en fait. Comme plusieurs, j’ai eu envie d’écrire un article en réaction. Sauf que, une fois rendu devant mon clavier, je me suis dit non. Non, je ne vais pas m’abaisser à son niveau. Non, je ne vais pas écrire un texte rempli de bêtises pour venger mes frères et sœurs geeks.

Après quelques semaines de réflexion, j’ai décidé d’écrire ce texte, non pas pour insulter M. Martineau, mais pour parler de vous. En fait de nous, les geeks. Parler du meilleur que nous avons à offrir. Parler de ce qui fait de nous une communauté magnifique et surtout inclusive.

 

Nous, les passionnés

Ce que j’ai vu lors du Comiccon, c’était des dizaines de milliers de passionnés qui étaient réunis pour célébrer et pour partager leur amour pour tout ce qui est geek. J’ai vu une communauté ouverte et inclusive. J’ai vu ce que nous avons de mieux à offrir.

C’est vrai que ce n’est pas toujours rose au sein de la communauté geek. On a nos différends et il est assez commun de voir des conversations devenir un concours d’insultes entre plusieurs geeks sur internet. Ce n’est cependant pas la haine qui guide ces insultes, mais bien la passion débordante du geek. C’est notre plus grande qualité et notre plus grand défaut.

Ce qui fait de nous des geeks, c’est notre passion, notre amour. Nous sommes prêts à défendre ce qu’on aime avec ardeur, puisque c’est littéralement une partie de nous. Nous avons grandi en aimant tel film ou tel super héros. Il est une partie importante de notre vie, il est une partie de ce qu’on est.

guerre-gn

Nous, les ouverts

Cependant, au Comiccon, on abandonne nos différends. Ce n’est pas un lieu pour ça. Nous sommes tous là pour les mêmes raisons, pour célébrer notre passion, pour la partager et pour échanger avec d’autres passionnés. Nous sommes là pour avoir du plaisir en grosse gang!

Connaissez-vous un endroit plus ouvert et accueillant que le Comiccon? Connaissez-vous un endroit où on peut vivre notre passion, sans crainte d’être jugé? Sans crainte d’être insulté? Au Comiccon, on peut être qui on est, comme on veut l’être.

Même si notre culture est aujourd’hui la culture populaire dominante, il reste que le québécois moyen nous prend encore pour des marginaux, des bizarres, des adultes qui se prennent pour des enfants et j’en passe. Nous sommes encore jugés pour notre passion, pour nos passe-temps. Nous sommes encore intimidés et rejetés par une partie de la population, que Richard Martineau représente à merveille d’ailleurs.

J’ai passé 3 journées au Comiccon de Montréal. J’ai échangé avec des gens d’ici et d’ailleurs. Jamais je ne me suis senti jugé, jamais je ne me suis senti intimidé. Je n’ai senti que de du partage et du respect. J’ai senti que je faisais partie d’une grande famille qui m’accueille année après année à bras grands ouverts.

supernatural-gn

Nous, les accueillants

Nous étions 56 000, jeunes, vieux, hommes, femmes, de toutes les couleurs possibles et imaginables. Nous étions beaux, fiers et pleins d’amour.

Nous n’avons pas besoin de nous préoccuper de l’opinion d’un Richard Martineau. En fait, nous n’avons pas à nous préoccuper de l’opinion de qui que ce soit. Nous devons simplement continuer d’être ce que nous sommes. Et lentement, mais sûrement, à grands coups d’ouverture d’esprit, notre communauté deviendra encore plus grande et encore plus présente au Québec.

Et nous serons tous là pour accueillir ces nouveaux geeks.

Même Richard Martineau!

bienvenue-avatar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *