Pourquoi tu dois absolument allez au GDC l’an prochain

Il y a de cela 3 mois, j’ai eu la chance de me rendre au Game Developers Conference à San Francisco, grâce à l’organisme Pixelles et au programme Pixelles ensemble. Le coût du billet me paraissait cher, mais, ce que je ne savais pas, c’est que les concours ou les bourses pour obtenir des laissez-passer pour l’événement ne sont pas rares.

Le billet

Donc, toi qui ne veux pas payer 2000$ l’entrée, regarde un peu ceci :

Et, si tu t’y prends tôt (disons dès maintenant, une fois que tu auras fini de me lire), tu peux même appliquer pour être bénévole! Non seulement tu y rencontreras des gens de partout, mais tu auras le droit d’assister aux conférences gratuitement.

 

Le logement

Excepté le billet d’avion, le voyage ne m’a pas coûté trop cher : les auberges de jeunesse et les Airbnb abondent autour du Moscone Center. J’ai logé au Hi San-Francisco Downtown pour 68$ la nuit. Je conseille fortement ce «dortoir » : lits confortables, ambiance jeune et geek, soirées de jeux et de films, divans, poufs et bagels à profusion et, surtout, un tout petit 10 minutes à pieds du centre (et du Disney Store, yeah!).

 

La semaine (qui passe beaucoup trop rapidement)

Le GDC à San Francisco, c’est une semaine complète de conférences sur les jeux et les nouvelles technologies, d’événements de réseautage et  de soirées dans les clubs et les bars de cette jolie ville californienne. C’est l’occasion de rencontrer les meilleurs dans le domaine, de découvrir de nouveaux talents, d’essayer des jeux incroyables et de discuter avec de jeunes développeurs indépendants qui te donneront envie de performer encore plus dans ton domaine. Petits trucs :

1. Choisis bien tes conférences à l’avance et fais-toi un horaire. C’est toujours déchirant de choisir entre 2 conférences, mais dis-toi que, quelques semaines après, elles seront accessibles en vidéo pour les gens possédant une passe « conférences ».

GDC VR

2. Va aux tables rondes qui t’interpellent! C’est là que tu rencontres des gens de partout qui partagent la même passion que toi. En plus, les tables rondes ne sont pas enregistrées, donc impossible de les revoir.

3. Réserve au moins 2 après-midi pour la zone exposition. Tout comme le MIGS de Montréal, la zone expo est une bonne façon d’approcher les recruteurs et d’essayer les nouvelles installations et consoles (et beaucoup de VR). La zone expo laisse également beaucoup de place aux plus petites entreprises et aux étudiants. C’est ma partie coup de cœur du GDC : découvrir les jeux innovants de jeunes talents.

GDC expo

4. Imprime-toi des cartes d’affaires et ramasses en plein! Pour les amoureux des goodies, vous serez servie!

5. Ne manque surtout pas le Independant Game festival et le Choice Award. C’est comme la soirée des oscars, mais pour les jeux.

GDC choice award

6. Finalement, arrive donc la fin de semaine avant l’évènement! C’est quand même San Francisco, ça serait dommage de ne pas en profiter. Le quartier japonais est bondé de bons restaurants et de magasins mignons. Au Pier 39, en plus des otaries et de plusieurs attraits touristiques, il y a le musée mécanique, musée gratuit de vieilles arcades de foires. Amène-toi une couple de 25 cents, tu peux y passer l’après-midi facilement.

Pier39

Il suffit d’aller s’inscrire aux concours et aux bourses, de se ramasser un peu d’argent pour l’avion, la nourriture et l’alcool, et je te garantis que tu ne regretteras aucunement ta semaine au GDC. Prépare-toi pour l’événement qui t’ouvrira les yeux sur les talents d’aujourd’hui et de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *