Les étranges contes de Tim Burton

Pour mieux embrasser l’épouvante et l’étrange qui commencent déjà à prendre d’assaut les magasins et les rues, voici mon top 5 des films de Tim Burton, le conteur par excellence de l’insolite et des malaises.

timburton-films

 

Edward Scissorhands

L’avidité d’une vendeuse de produits Avon nous fait rencontrer la créature baroque en la personne d’Edward. Pourvu de ciseaux à la place des mains, le personnage incarné par Johnny Depp découvre la civilisation américaine des années ’80. Incompris et mal dans sa peau, Edward tente de plaire à tout ceux qu’il rencontre. Il est ouvert à la nouveauté et déteste blesser les gens autour de lui. Edward apprendra que semer la gentillesse peut récolter la méchanceté et la peur. Burton semble raconter une version moderne de Frankenstein, abordant les thèmes de la peur de l’autre, de la prétention de l’homme de jouer à Dieu et des pouvoirs extraordinaires de l’amour. Le film laisse un grand soupir de mélancolie, mais Depp et Winona Ryder sont jeunes, beaux et excellents.

edouard-mainsdargent

 

Beetlejuice

La première fois que j’ai écouté ce film, j’étais une enfant et le personnage de Beetlejuice (Michael Keaton) me donnait la chair de poule. Des jeunes mariés décédés hantent leur ancienne maison jusqu’à ce qu’une famille décide de s’y installer. Ils engagent un fantôme exorciste, habillé en clown dépravé, pour chasser les nouveaux locataires. Les plans foireux de Beetlejuice empirent la situation. Le film aborde le spiritisme de façon ludique, ce qui peut rendre certaines personnes hautement inconfortables (comme moi) ou en amuser d’autres. Le récit offre un bon équilibre entre l’horreur et l’humour.

 

Corpse Bride

Étrangement, le jeune et riche Victor épouse par erreur le cadavre d’Emily, et celle-ci l’entraîne dans l’univers des morts. Curieusement, ce nouveau monde est plus enjoué que le monde des vivants. Cependant, Victor n’est pas amoureux d’Emily et pense à une autre… Ce long métrage est le troisième stop motion de Burton et il a réussi à y mettre tous les éléments gagnants de ses précédentes animations. La présentation virtuelle est magnifique, les personnages principaux, bien détaillés et le côté sombre, charmant.

mariee-cadaverique

 

Sleepy Hollow

On suit l’enquête de l’inspecteur Crane (oui, oui, encore Johnny Depp!) dans le village de Sleepy Hollow où l’on a découvert le corps d’un homme décapité. La rumeur d’un cavalier sans tête qui commet des crimes circule dans le village. Crane, un homme rationnel et intelligent, est pris au dépourvu par ces événements. Burton plonge ici dans l’horreur et le gothique, causant des petites frayeurs et des remises en question. Les amateurs du genre seront ravis.

 

The Nightmare Before Christmas

Blasé de son statut du roi des citrouilles et du maître de l’épouvante, Jack découvre par accident l’univers magnifique de Noël et décide de se l’approprier. Film parsemé de scènes musicales, on y suit un Jack emballé par une mauvaise idée et qui entraîne la ville d’Halloween avec lui. Ce long métrage d’animation est considéré comme un chef-d’œuvre du genre, le stop-motion étant un exploit au début des années ’90. Mélangeant le lugubre et la fantaisie, ce film est une collision parfaite entre Halloween et Noël. De la romance, de l’action et une petite dose de peur pour patiemment attendre la frénésie des Fêtes.

https://www.youtube.com/watch?v=ZPblZa10_Pk

 

D’autres projets de Burton méritent aussi un visionnement : Sweedney Todd, Dark Shadows et Frankenweenie. Au fil des ans, ce réalisateur a su aider les spectateurs à apprivoiser l’épouvante, le tragique, la comédie et l’horrible. Bon visionnement!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *