Critique : Lego Batman 3 – Beyond Gotham

Na na na na na na na na na na na na na Batman! Batman! Adam West!

Traveler Tale’s Game et Warner Bros. reviennent à l’assaut avec un troisième volume dans la lignée des jeux Lego inspirés par DC Comics.

Fiche Technique

  • Éditeur: Traveler’s Tales
  • Plateformes: PS4, Ps3, Vita, 3DS, WiiU, XBox One, XBox 360, Windows
  • Nombre de joueurs: 1-2 (Coop)
  • Type de jeu: Jeu de plateformes
  • Prix de base: 29.99$ (Steam)
  • Expansions: Oui
  • Prérequis pour PC (minimum) :
    • Système d’exploitation: Windows®XP SP3, Windows Vista/7/8 with latest service packs and updates installed
    • Processeur: Intel Core 2 Duo ou équivalent AMD dual core CPU
    • Mémoire: 2GB de RAM 
    • Escape disque: 200MB 
    • Carte graphique: NVIDIA GeoForce 7600GS ou ATI Radeon

Après Lego Batman et Lego Batman 2 : Justice League Heroes, nous voici propulsés dans les recoins les plus perdus et éloignés de l’univers de DC Comics pour une autre rocambolesque aventure, pleine de héros, de vilains et de briques de toutes les couleurs! Préparez vos batarangs et tous vos gadgets, car vous en aurez besoin pour passer au-travers de cette nouvelle trame.

LEGO-Batman-2

Dans la continuité des titres précédents

Le scénario nous plonge, encore une fois, en plein coeur de l’univers traditionnel de DC Comics, ressassé à la sauce humoristique que les fans des deux précédents jeux ont appris à apprécier. Batman reste toujours aussi stoîque, Robin reste toujours aussi insécure, Superman se prend toujours trop au sérieux, et tous les autres participants s’en donnent à coeur joie en caricatures de toutes sortes qui font écho aux représentations plus officielles.

L’histoire, qui fait parfois référence au deuxième titre de la série, se joue quand même par lui-même et il n’est clairement pas nécessaire d’avoir joué au précédent pour suivre la trame animée (bien que je le recommande, simplement pour le plaisir), somme toute simpliste mais empreinte de légèreté, et qui réserve quand même quelques agréables surprises. La Justice League livre un long combat contre Brainiac qui, comme toujours, tente de tout mettre en bouteille! Pas si les héros (et leurs ennemis qui, somme toute, sont concernés par le menace) ont quelque à y dire!

Batman3On y retrouve également tous les gadgets qui ont fait la renommée de Batman et Robin dans les deux titres précédents (Sonar Suit, Environmental Suit, Magnetic Suit). Et l’éventail de personnages jouables (cachés un peu partout dans le jeu est époustouflant, au-delà des jeux précédents, avec un total de plus de 150 personnages jouables. Et on ne peut qu’admirer l’effort que les concepteurs du jeu ont mis afin de capturer la couleur de chaque personnage et de la transposer dans l’univers Lego, des plus communs (i.e. Green Lantern, Flash) aux plus hétéroclites (i.e. Condiment Man, Lobo).

 

Un titre rempli d’étoiles!

Que dire de tous les caméos qui font leur apparition dans le jeu! On y retrouve l’animateur d’émission de variété Conan O’Brien, le très réputé Kevin Smith (bien implanté dans le milieu de la bande dessinée) qui s’amusent, l’un et l’autre, à se promener entre la Batcave, le Hall of Justice ou la Watchtower. Et c’est sans compter que parmi les personnages cachés que l’on peut débarrer au fil du jeu se dissimulent certains des membres de l’équipe DC Comics elle-même!

Adam West (Batman) et Burt Ward (Robin)
Adam West (Batman) et Burt Ward (Robin)

Mais sans conteste, le caméo le plus intéressant reste celui d’Adam West (célèbre pour avoir incarné Batman – Bruce Wayne dans la série américaine de 1966 à 1968). Et il est exhaustif, ce caméo, car Adam West a trouvé le moyen de se mettre en péril un peu partout dans le jeu, dans les plus perdus recoins de l’univers qui plus est! Alors que les premiers jeux nous présentaient un Citizen in Peril (citoyen en péril) qui permettait d’obtenir des blocs dorés, le troisième titre nous offre donc Adam West in Peril à chaque tournant.

Et pour les fans de la vieille série Batman, ils seront heureux de savoir que le rôle titre, celui de Batman, reste tenu par Kevin Conroy, qui a fait la voix de Batman – Bruce Wayne dans la série des années 90, et dans de nombreux titres depuis.

 

Les mêmes plaisir, les mêmes problèmes

Si les titres Lego restent tout aussi divertissants d’un jeu à l’autre (Lord of the Rings, Indiana Jones, Harry Potter), avec leur approche légère et leur humour à peine voilé, ils souffrent également du même défi que les concepteurs du jeu n’ont pas encore réglé.

Une grande partie du jeu consiste à débloquer du contenu caché, en assemblant des pièces, en complétant des puzzles et des énigmes, et surtout en fouillant partout. De nombreux items sont fort bien dissimulés et impossible à obtenir dans avoir le bon personnage (Plastic Man tient bien ce rôle dans ce dernier titre). Il pourrait être plus intéressant d’avoir moins de travail à faire pour débarrer du contenu (i.e. de nouveaux personnages ou véhicules) afin de pouvoir profiter de ces dits personnages à même la trame du jeu, et non pas en le rejouant, une fois toute l’histoire accomplie.

lego-batman-3-personnages

L’interface d’interaction avec les différents lieux et missions est moins intuitif que celui de Lego Batman 2, qui présentait plus clairement sur une carte fixe (plutôt que sur un globe rotatif) les différents points d’intérêt et tout le contenu qu’il reste à débloquer.

En ce qui a trait au niveau de difficulté un peu ridicule du jeu (j’éclate en blocs Lego – je reviens instantanément là où j’étais), force m’est d’admettre qu’on ne joue pas à ce jeu comme on jouerait à Call of Duty! Mais peut-être y aurait-il moyen que l’explosion d’un personnage au cours du jeu ait plus d’impact que simplement perdre quelques pièces dans le coin de l’écran. Il faudrait voir.

Conclusion

Malgré ces deux commentaires, je donne quand même une bonne note au jeu en général. Il reste divertissant, et s’adresse à un public presque de tous âges (E10+ selon ESRB). À jouer sans faute si vous êtes fan des jeux Lego ou de DC Universe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *