5 raisons d’écouter Stranger Things dès aujourd’hui

Si vous n’avez pas encore écouté la dernière série originale de Netflix, Stranger Things, ceci est une tentative de vous faire binge-watch cette émission dès maintenant et, du coup, ruiner votre vie.

En 1983, dans une banlieue fictive dans l’état d’Indiana, on suit les aventures de la famille et des amis de Will Byers, après sa mystérieuse disparition. Rencontres inusitées, expérimentations illégales et suspense sont au rendez-vous. Pas encore convaincu? Voici cinq raisons pour lesquelles vous allez succomber.

 

HOMMAGE AUX ANNÉES 80

E.T l’extraterrestre, Silent Hill, Fire Starter, Pretty in Pink…Les huit épisodes de Stanger Things transpirent les années ’80. Dès les premières images, on se raccroche au style et aux thèmes abordés. Sans tomber dans le plagiat, les frères Duffers, ceux qui ont créé la série, sont définitivement de grands fans de Stephen Spielberg, de Georges Lucas et de Stephen King. Le meilleur de la pop culture de cette époque s’y retrouve : des adolescents complexes qui ne veulent que se faire accepter et aimer, des enfants avec une amitié redoutable puis une grosse dose d’étrange et d’inexplicable.

Mention spéciale pour le festival des pulls et du corduroy qui renforce l’ambiance des eighties d’épisode en épisode.

 

LES ENFANTS

Au cours de l’aventure, on rencontre les amis de Will Byers et la mystérieuse Eleven. Ils sont fantastiques. Ils sont vifs d’esprit, ingénieux, loyaux, courageux, drôles… Bref, ils sont mieux que les adultes! Ce qui est surtout génial avec eux est que leurs dialogues ressemblent réellement à ce que de vrais enfants diraient. Dès le deuxième épisode, vous allez vouloir devenir leurs potes ou les adopter.

 

WINONA RYDER

J’ai adoré voir Ryder dans Edward aux mains d’argent, mais je l’ai réellement aimé comme actrice dans Reality Bites. Ses grands yeux, ses airs ahuris aux situations, font partie de son charme. Jouant la mère de l’enfant disparu, elle est excellente dans ce rôle. On sent son désespoir et on veut croire à ses histoires à dormir debout. Elle livre le suspense avec brio.

 

BARBARA AKA BARB

Sans dévoiler quoi que ce soit, le personnage de Barb risque de vous marquer. Quoique très secondaire, la rouquine au microscopique cercle d’amis vous fera réfléchir sur à quel point l’adolescence peut être un passage difficile de la vie. On se retrouve souvent pris entre le désir d’être apprécié et le respect de ses valeurs. « Être ou ne pas être, là est la question! » comme le disait Shakespeare! Des années ’80 à 2016, le désir d’être soi-même et d’être remarqué est un combat intérieur perpétuel.

http://www.autostraddle.com/style-thief-stranger-things-barb-who-deserves-better-346999/

 

L’ÉTRANGE

Le mystère, la peur, la crainte des choses simples comme des ampoules, sont omniprésents tout au long des épisodes. Les créateurs de la série ont bien réussi à dépeindre le style des premiers romans de Stephen King. On navigue entre la folie, les théories conspirationnistes et la science. Les fins d’épisodes sont des cliffhangers et on se casse la tête à vouloir comprendre ce qui se passe dans cette petite ville tranquille.

 

Stranger Things est le coup de coeur pour diverses raisons: les thèmes abordés, les personnages attachants, l’intrigue et l’aura des années 80. Si vous n’êtes pas encore convaincu, mais admettez que vous l’êtes déjà, visionnez la bande-annonce ci-dessous:

https://www.youtube.com/watch?v=8T4ffTSFCaQ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *