[PC / PS4 / Vita] Découvertes Indies – Volume

Volume

Il y a un peu plus de quinze ans (bordel que je me sens vieux tout d’un coup), Metal Gear Solid VR Missions sortait sur le marché. Dans ce jeu, on nous offrait une panoplie de missions pour mettre à l’épreuve nos talents d’infiltration. À l’époque, ce jeu m’avait marqué étant donné qu’il m’offrait une version condensée de ce que j’adorais de la franchise Metal Gear Solid. Et encore aujourd’hui, cette franchise demeure une référence en matière de stealth games (jeux d’infiltration). Quelque fois, un petit bijou arrive sans crier gare pour nous rappeler qu’il y a encore de la place pour ce genre de jeu sur le marché. C’est pourquoi je vous présente Volume, un jeu qui m’a très agréablement surpris.

Fiche technique

  • Développeur : Bithell Games
  • Date de sortie : 18 aout 2015
  • Plateformes : Steam (PC/Mac), PlayStation 4, PS Vita
  • Nombre de joueurs : 1
  • Genre : action, discrétion
  • Prix de base : 21,99 $CDN (Steam)
  • Disponible en français : oui (sous-titres et menus)
  • Extensions : non
  • Disponible en exemplaire physique : non
    Page du magasin Steam
    Page du magasin Sony

C’est quoi ça, Volume?Volume-Mobile-Banniere

L’histoire de Volume est une adaptation cyberpunk de la légende de Robin des bois. Robert Locksley est un voleur qui parvient à mettre la main sur un gadget nommé “Volume”, ce qui permet à son utilisateur de simuler des scènes d’infiltration à l’aide d’une intelligence artificielle hyper-dévelopée. À l’aide de son nouvel allié technologique, le jeune voleur diffuse ses simulations de cambriolages publiquement dans le but d’apprendre à la population à rentrer par effraction chez les riches pour les voler et redistribuer aux gens dans le besoin, sans faire de victimes.

Comme vous l’aurez deviné avec ce petit synopsis, Volume est un jeu d’action de type “infiltration”. On doit compléter les différentes missions qui nous sont assignées en utilisant les outils que la simulation nous propose. C’est un jeu qui met surtout l’emphase sur la réflexion plus que sur l’action pure. Avec des jeux du genre comme Thief et Dishonored qui sont beaucoup plus basés sur l’action, cela fait du bien.

 

Les mécaniques sont bien?

Chaque niveau de Volume utilise une formule qui reprend toujours trois éléments : les ennemis, les diamants et la sortie. Selon les missions, on ajoute quelques facteurs supplémentaires, question d’offrir un défi différent ou plus difficile : gadgets, murs spéciaux, trappes, lasers, placards, et j’en passe. Pour compléter un niveau, le joueur doit se rendre à la sortie en s’assurant de récupérer tous les diamants. Pour ce faire, le joueur doit utiliser tous les moyens qu’on lui propose pour compléter la mission aussi rapidement (et le plus silencieusement) possible.

Volume-Mission01

Les ennemis, l’intelligence artificielle

Premièrement, il est important de mentionner que le jeu fonctionne selon un principe de comportements prédéfinis (patterns) et que les soldats possèdent une intelligence artificielle rudimentaire. Si un ennemi apperçois Rob, il pointe son fusil sur celui-ci en s’avançant là où il l’a vu la dernière fois, et tire après un certain nombre de secondes. Après avoir été repéré, le joueur peut tenter de se cacher pour éviter d’être poursuivi et tiré à vue. On nous propose une variété d’ennemis aux capacités distinctes :

  • Pion : rapidité moyenne, le type d’ennemi de base, on en voit partout;
  • Archer : possède une vision à longue portée, prend beaucoup de temps pour tirer;
  • Chien : alerte les soldats à proximité s’il voit le joueur;
  • Tourelle : ne se déplace pas, mais tire le joueur TRÈS rapidement s’il le voit;
  • Roublard : vision périphérique, rapidité  moyenne;
  • Chevalier : très rapide, attaque le joueur avec une attaque de mêlée.

Volume-Pawn

Les gadgets

Afin de nous aider dans notre mission, Volume nous offre également quelques gadgets nous permettant d’approcher nos objectifs de différentes façons. Certains de ces gadgets nous offrent un style un peu plus agressif alors que d’autres visent un style beaucoup plus furtif. D’abord, il est important de mentionner qu’on ne commence pas une mission avec un gadget. Afin d’utiliser ses outils, il nous faut les trouver dans le niveau (de plus, on ne peut avoir qu’un seul gadget à la fois). Parmi les objets qu’on nous propose se trouvent des trucs du genre :

  • Un costume nous permettant de prendre l’apparence d’un garde;
  • Un sifflet nous permettant d’attirer le regarder d’un soldat dans notre direction;
  • Un objet pouvant être lancé sur un mur pour garder l’intérêt d’un soldat;
  • Un gadget nous permettant d’être invisible quelques secondes;
  • Un fil électrique pouvant être utilisé comme trapper pour arrêter un ennemi.

Volume-Planchers

L’environnement

À tout cela, on ajoute certains éléments dans l’environnement pour nous permettre de créer des niveaux variés. Parmi ces éléments, se retrouvent certains endroits nous permettant de se cacher, ainsi que quelques obstacles à franchir. En mélangeant ces différents morceaux aux autres mécaniques de jeu, on arrive à créer des lieux vraiment intéressants. Vous voulez des exemples? Et bien, vos désirs sont des ordres;

  • Placard / Trappe de sol : Permet de s’y cacher pour laisser un soldat passer;
  • Demi-mur : Les soldats peuvent voir au travers, on doit se coller au mur pour rester inaperçu;
  • Plancher de métal : fait du son pouvant attirer l’attention des soldats;
  • Plancher électrifié : paralyse le joueur quelques secondes, alerte les soldats autour
  • Mur de verre : les soldats peuvent voir à travers;
  • Laser : si le joueur passe au travers, une alarme est déclenchée;
  • Mur de sécurité : peut être désactivé avec la bonne carte de sécurité située dans le niveau.

Volume-Environnement

Le gameplay dans son ensemble

Bref, toutes les mécaniques du jeu se complètent entre elles pour nous offrir un jeu intuitif facile à prendre en main. Tout au long de notre aventure, on incorpore de nouvelles mécaniques, question de mettre notre ingéniosité à l’épreuve en mixant le tout à ce qu’on a déjà pu voir plus tôt. Quoiqu’on ne réinvente pas la roue, Volume nous offre une structure solide et un gameplay qui se défend bien.

 

Et, c’est amusant?

D’abord, je me dois de mentionner que j’ai dévoré le jeu comme s’il s’agissait d’un livre. Chaque fois que je terminais une mission, j’avais le goût d’en faire une autre, puis une autre, et encore une autre. Tout comme un livre donc on tourne les pages sans arrêt pour connaître la suite de l’histoire. Les missions sont courtes, les puzzles qu’on nous proposent sont variés, et le sentiment de satisfaction que l’on ressent en réussissant un niveau est superbe. Le fait qu’on nous propose des niveaux courts nous permet d’apprécier le jeu à son propre rythme, ce qui est également un très grand avantage pour celui-ci. C’est une chose que j’ai appréciée en jouant sur mon ordinateur; mais pour la version PS Vita, c’est génial! La courte durée des missions nous permet d’en compléter quelques-unes dans les transports en commun, une autre pendant sa pause au boulot, etc.

Volume-Menu

Cependant, le mode “histoire” du jeu est court, très court. En effet, j’ai terminé celui-ci après sept heures de jeu! Il y a cependant une chose qui nous permet d’augmenter incroyablement la durée de vie de Volume, et c’est son éditeur de niveaux! Après avoir maîtrisé les missions de base offertes par le jeu, il nous est possible d’accéder à des centaines de niveaux générés par d’autres joueurs. Si j’avais pu créer des trucs similaires sur Metal Gear Solid: VR Missions lorsque j’étais jeune, j’aurais été en extase! Le mode de création de niveaux est simple à utiliser et nous permet de laisser libre cours à notre imagination. Pour moi, c’est un énorme plus!

 

Et l’aspect visuel/auditif, il est réussi?

Visuellement, Volume est une réussite! Quoique l’on nous propose un style simple dans son approche, on tombe rapidement en amour avec celui-ci. Comme le jeu se déroule dans l’univers d’un programme de simulation désuet, cela ajoute à l’immersion d’une intelligence artificielle qui tente de faire de son mieux pour recréer des environnements aussi proches que possible de réalité. Au lieu de mettre l’emphase sur des graphismes à couper le souffle, on nous propose un environnement simple qui nous permet de se concentrer d’avantage sur les l’environnement et les différentes mécaniques d’infiltration qu’on nous propose. De plus, son utilisation de polygones et de couleurs unifiées nous rappelle l’allure de Deus Ex: Human Revolution, ou bien celle de pièces d’origami hautement détaillées.

Pour ce qui est de l’ambiance sonore, rien de négatif à mentionné, si ce n’est qu’elle soit un peu répétitive. Malgré tout, les thèmes musicaux supportent très bien l’ambiance du jeu et change chaque fois qu’un ennemi nous aperçoit pour ajouter un certain stress. Les effets sonores  sont bien réalisés et le son est bien balancé. Bref, ce n’est pas un chef-d’œuvre en matière de musique, mais le travail est bien fait! D’ailleurs, il est assez intéressant de voir l’apparition des voix de certaines personnalités YouTube britanniques dans le jeu. En effet, j’ai été surpris de voir que le rap de Dan Bull dédié au jeu (la première vidéo de l’article) était jouée. Même Jim Sterling de la populaire série Jimquisition a été approché pour jouer le rôle d’un personnage dans le jeu.

Parce que c'est bien de rendre hommage aux pionniers du genre.
Parce que c’est bien de rendre hommage aux pionniers du genre.

 

Conclusion

En ce qui me concerne, Volume est un petit jeu qui vaut vraiment la peine d’être joué. Son style artistique est magnifique, ses mécaniques sont intuitives et l’aventure offerte est très satisfaisante. Quoique l’histoire soit un peu prévisible et que son mode campagne soit un peu court, j’ai adoré mon expérience. Grâce à son mode de création de niveaux, on nous offre également un très grand niveau de rejouabilité. D’ailleurs, j’ai été impressionné par plusieurs niveaux créés par la communauté en ligne du jeu, plusieurs sont de vrais génies! Enfin, si vous cherchiez à mettre la main sur un jeu similaire aux premiers Metal Gear Solid sur les consoles de PlayStation, je vous conseille fortement de vous le procurer!

On aime :

  • Le style artistique utilisé pour le jeu est magnifique;
  • L’histoire qu’on nous propose est bien ficelée;
  • Les contrôles sont simples et intuitifs;
  • Un jeu du genre “stealth” qui arrive à rendre hommage au genre;
  • On y fait quelques clins d’œil à la communauté YouTube;
  • Le jeu n’est pas trop difficile, et offre un défi approprié;
  • On nous offre la possibilité de créer nos propres niveaux;

On aime moins : 

  • Le mode “histoire” est très court;
  • Quelques bogues sont présents, mais rien qui gâche l’expérience cependant;
  • Quoique la difficulté progresse bien, le jeu est assez facile.
Il y a un peu plus de quinze ans (bordel que je me sens vieux tout d'un coup), Metal Gear Solid VR Missions sortait sur le marché. Dans ce jeu, on nous offrait une panoplie de missions pour mettre à l'épreuve nos talents d'infiltration. À l'époque, ce jeu m'avait marqué étant donné qu'il m'offrait une version condensée de ce que j'adorais de la franchise Metal Gear Solid. Et encore aujourd'hui, cette franchise demeure une référence en matière de stealth games (jeux d'infiltration). Quelque fois, un petit bijou arrive sans crier gare pour nous rappeler qu'il y a encore de la place pour ce genre de jeu sur le marché. C'est pourquoi je vous présente Volume, un jeu qui m'a très agréablement surpris. Fiche technique Développeur : Bithell Games Date de sortie : 18 aout 2015 Plateformes : Steam (PC/Mac), PlayStation 4, PS Vita Nombre de joueurs : 1 Genre : action, discrétion Prix de base : 21,99 $CDN (Steam) Disponible en français : oui (sous-titres et menus) Extensions : non Disponible en exemplaire physique : non Page du magasin Steam Page du magasin Sony https://www.youtube.com/watch?v=FBA4Ij5NVr0 C'est quoi ça, Volume? L'histoire de Volume est une adaptation cyberpunk de la légende de Robin des bois. Robert Locksley est un voleur qui parvient à mettre la main sur un gadget nommé "Volume", ce qui permet à son utilisateur de simuler des scènes d'infiltration à l'aide d'une intelligence artificielle hyper-dévelopée. À l'aide de son nouvel allié technologique, le jeune voleur diffuse ses simulations de cambriolages publiquement dans le but d'apprendre à la population à rentrer par effraction chez les riches pour les voler et redistribuer aux gens dans le besoin, sans faire de victimes. Comme vous l'aurez deviné avec ce petit synopsis, Volume est un jeu d'action de type "infiltration". On doit compléter les différentes missions qui nous sont assignées en utilisant les outils que la simulation nous propose. C'est un jeu qui met surtout l'emphase sur la réflexion plus que sur l'action pure. Avec des jeux du genre comme Thief et Dishonored qui sont beaucoup plus basés sur l'action, cela fait du bien.   Les mécaniques sont bien? Chaque niveau de Volume utilise une formule qui reprend toujours trois éléments : les ennemis, les diamants et la sortie. Selon les missions, on ajoute quelques facteurs supplémentaires, question d'offrir un défi différent ou plus difficile : gadgets, murs spéciaux, trappes, lasers, placards, et j'en passe. Pour compléter un niveau, le joueur doit se rendre à la sortie en s'assurant de récupérer tous les diamants. Pour ce faire, le joueur doit utiliser tous les moyens qu'on lui propose pour compléter la mission aussi rapidement (et le plus silencieusement) possible. Les ennemis, l'intelligence artificielle Premièrement, il est important de mentionner que le jeu fonctionne selon un principe de comportements prédéfinis (patterns) et que les soldats possèdent une intelligence artificielle rudimentaire. Si un ennemi apperçois Rob, il pointe son fusil sur celui-ci en s'avançant là où il l'a vu la dernière fois, et tire après un certain nombre de secondes. Après avoir été repéré, le joueur peut tenter de se cacher…

Évaluation en chiffres

Histoire et Univers - 9
Contrôles - 10
Caméras - 9
Bogues et stabilité - 9
Qualité visuelle - 9.5
Qualité sonore - 8
Facteur plaisir - 10
Facteur rejouabilité - 10
Facteur difficulté - 9
Facteur innovation - 9

9.3

Wow!

En ce qui me concerne, Volume est un petit jeu qui vaut vraiment la peine d'être joué. Son style artistique est magnifique, ses mécaniques sont intuitives et l'aventure offerte est très satisfaisante. Quoique l'histoire soit un peu prévisible et que son mode campagne soit un peu court, j'ai adoré mon expérience. Grâce à son mode de création de niveaux, on nous offre également un très grand niveau de rejouabilité. D'ailleurs, j'ai été impressionné par plusieurs niveaux créés par la communauté en ligne du jeu, plusieurs sont de vrais génies! Enfin, si vous cherchiez à mettre la main sur un jeu similaire aux premiers Metal Gear Solid sur les consoles de PlayStation, je vous conseille fortement de vous le procurer!

User Rating: Be the first one !
9
Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de 13 ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo et de l'assurance-qualité. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *