Top 10 – Les comics préférés de Julien

Le monde des comics est un univers vaste et qui perdure depuis plus de 75 ans dans sa forme actuelle. Pour un néophyte, ce média peut sembler difficile à approcher et par moment incohérent. Quand je me suis relancé dans le comics, il y a quelques années, après une phase presque exclusivement dédiée aux mangas qui dura près de 10 ans, j’ai eu la chance de tomber sur des passionnés qui ont su me guider dans mes choix de titres. Aujourd’hui, ma passion pour les comics me permet d’animer une chronique mensuelle sur le sujet.

En tant que « p’tit nouveau » de l’Antre du geek, je me suis dit que je pourrais faire utile tout en me présentant avec un top 10 de mes titres favoris. J’espère que vous appreniez à me connaître à travers mes choix et que cela vous aidera à naviguer dans le monde du comics et faire de belles découvertes.

ScottPilgrim10. Scott Pilgrim

  • Éditeur : Oni Press
  • Auteur : Bryan Lee O’Malley
  • Publication originale : 2004 à 2010
  • Nombre de volumes reliés : 6
  • Genres : Comédie / Science-fiction / Fantasy / Tranches de Vie

Scott Pilgrim est un OVNI du comics pour moi. C’est une BD canadienne qui utilise les codes du comics, mais aussi certains codes et styles typiques du manga. Certaines personnes confondront possiblement cet ouvrage avec un manga à première vue, mais ce n’ai pas le cas. Par contre, c’est une porte d’entrée idéale pour les fans de manga qui veulent élargir leurs horizons. Ce comics est une lettre d’amour à la culture des jeux vidéo et à la musique indie. Nous suivons les aventures de Scott, un jeune adulte paresseux et refusant de prendre ses responsabilités, alors qu’il tente de séduire la belle Ramona et de percer avec son groupe. Bien certainement, les 7 ex maléfiques de Ramona et un peu de physique quantique ne rendront pas les choses faciles pour notre pauvre Scott… En résumé un excellent récit de passage à l’âge adulte rempli d’humour et de clin d’œil. L’adaptation cinématographique est d’ailleurs excellente, même si elle est très résumée par rapport aux 6 volumes de la série.

 

9. Punk Rock Jesus  punk-rock-jesus-cover

  • Éditeur : Vertigo
  • Auteur : Sean Murphy
  • Publication originale : 2012
  • Nombre de volumes reliés : 1
  • Genres : Science-fiction / Drame 

Punk Rock Jesus est un comics très controversé par sa nature. Il rencontra d’ailleurs de vives et virulentes critiques de la part de la droite religieuse américaine. Imaginez la culture de la télé-réalité poussée à l’extrême… Que faire quand tout a été fait? La réponse semble être de cloner Jésus et filmer son enfance pour que le monde entier s’en délecte au petit écran chaque semaine, avec tous les problèmes que cela peut comporter quand mis face à l’extrémisme religieux et la société en général. Que va-t-il se passer quand le jeune clone réalisera sa condition, aura ses propres ambitions et voudra vivre sa vie comme il l’entend? Ce comics est une violente critique sociale de l’Amérique actuelle, mais pas une critique gratuite. Chaque côté de l’argument à sa place. Ultimement, ce comics veut vous faire réfléchir. Jésus était un marginal qui allait contre les normes sociales de son époque… Punk Rock Jesus ose poser la question : Qu’est-ce que Jésus ferait aujourd’hui?

 

8. Star Wars: Legacy  Legacytpb1

  • Éditeur : Dark Horse 
  • Auteurs : John Ostrander / Jan Duursema
  • Publication originale : 2007 à 2011
  • Nombre de volumes reliés : 10
  • Genres : Science-fiction / Action / Fantastique

Vous êtes curieux de savoir ce qui advient de la famille Skywalker après épisode VI ? Star Wars: Legacy se déroule 125 après le Retour du Jedi. Nous y suivons les aventures de Cade Skywalker, un jeune homme qui a refusé l’héritage de sa famille pour devenir contrebandier / pirate. Tout comme ses ancêtres Anakin et Luke, Cade a un passé tragique. Dans un monde où l’Empire et la Nouvelle République ont appris à coexister, les Sith sont de retour sous une forme plus brutale et efficace que jamais et massacrent les Jedi. Cade et son groupe sont propulsés dans ce nouveau conflit et ils devront décider avec qui s’allier… Est-ce que Cade revendra à la lumière, ou continuera-t-il la sombre destinée de la famille Skywalker que son aïeul Darth Vader a commencée? Legacy est une série remplie d’action et de rebondissement. Je la conseille fortement à tous les fans des Star Wars, surtout ceux qui connaissent bien « l’Extended Universe », maintenant connu sous le nom de « Legend ». Malheureusement, Legacy n’est plus dans le canon de Star Wars depuis le début de la production de Star Wars épisode VII, mais reste quand même une référence et un digne successeur selon moi.

 

 

7. G.I. Joe G.I.Joe-Vol.1-IDW

  • Éditeur : IDW
  • Auteurs : Chuck Dixon / Robert Atkins
  • Publication originale : 2009 à 2011
  • Nombre de volumes reliés : 5
  • Genres : Science-fiction / Action

G.I. Joe est une série animée qui a marqué mon enfance et c’est pourquoi je vous présente ce titre. Ah la nostalgie… En partie, mais pas totalement. Ce titre est une réinvention de la franchise pour un public plus mature qui a probablement vieilli avec le cartoon du studio Sunbow. Comment décrire cette version? Imaginez si vous mélangeriez les franchises Call of Duty, James Bond et Jason Bourn et assaisonneriez le tout avec un soupçon de films d’art martial. G.I. Joe est une histoire de contre-terrorisme et espionnage de haut niveau. L’équipe G.I. Joe est une organisation gouvernementale secrète qui règle discrètement les problèmes que la CIA ou l’armée ne peuvent régler. Au cours de leurs enquêtes sur le monde interlope et terroriste, il trouve un fil conducteur commun… Quelque chose qui ne semblait qu’une légende urbaine dans le monde illicite… Cobra. Le ton de la série est bien entendu beaucoup plus noir et réaliste que la série télé des années 1980. Ici, des gens meurent de mort « horrible horrible ». Vos personnages préférés sont tous au rendez-vous, mais ne vous attachez pas trop… Personne n’est à l’abri de la grande faucheuse ou de la corruption. Je recommande fortement ce titre.

 

7. G.I. Joe: Cobra  Cobra-Volume-4-tpb-G.I.-Joe-IDW

  • Éditeur : IDW
  • Auteurs : Christos Gage / Mike Costa / Antonio Fuso
  • Publication originale : 2009 à 2011
  • Nombre de volumes reliés : 4
  • Genres : Science-fiction / Action

G.I. Joe: Cobra occupe le même rang que G.I. Joe pour une simple raison: il s’agit de séries sœurs. Il est très difficile (mais faisable) de lire l’une sans lire l’autre en simultané. Cobra diffère par contre dans son ton. Bien qu’il s’agisse encore une fois d’une histoire d’espionnage et de contre terrorisme, on a ici affaire à une espèce de Donnie Brasco/The Departed du monde du comics. Dans Cobra vous suivez les traces de Chuckle, un agent infiltré de G.I. Joe dans l’organisation de Cobra. Sa mission au départ était de se faire passer pour un mercenaire et de remonter les filières du crime organisé et du terrorisme international… En se faisant, il attire l’intérêt d’un (du) plus gros poisson… Cobra. Vous suivez donc Chuckle dans sa montée brutale et décadente dans l’organisation. À travers les tentations et le pouvoir qui lui est offert. Quel choix Chuckle fera-t-il? G.I. Joe: Cobra est une B.D. très noire qui pourra en rebuter certains par sa brutalité et le manque apparent de morale de ses protagonistes. Je conseille vivement aux admirateurs de G.I. Joe, aux fans de film de gangsters et aux amateurs de B.D. plus mature en générale.

 

6. Batman: Hush  MAY090178

  • Éditeur : DC Comics
  • Auteurs : Jeph Loeb / Jim Lee / Scott Williams
  • Publication originale : 2002
  • Nombre de volumes reliés : 1
  • Genres : Super héros / Action / Policier

Le comics qui m’a replongé dans cet univers après des années de purisme manga. Batman: Hush est selon moi l’une des plus solides histoires de Batman et regroupe une des équipes créatives les plus talentueuses que j’ai vue dans le domaine. Ce récit a de tout pour les fans de Batman. Presque tous ses adversaires les plus connus y font une apparition et ce n’est jamais gratuit ou du fan service.  Chaque caméo fait avancer l’histoire. L’histoire est simple Batman est poussé  à ses limites face au plan machiavélique d’un nouvel adversaire qui le veut mort. C’est une force de cette histoire. Une base simple, mais des ramifications importantes entre chaque sous-histoire que le plus grand détective au monde doit résoudre s’il veut avoir une chance contre ce nouvel adversaire. Batman: Hush eut aussi beaucoup de conséquences dans le monde de DC Comics avant le New 52 et même aujourd’hui. Ce récit changea le statu quo de plusieurs relations entre les personnages, par exemple l’interaction entre Cat Woman et Batman ou le retour annoncé de Jason Todd. De plus, les dessins de Jim Lee sont tout simplement superbes. Vous ne l’avez pas lu? Courez chez votre libraire !

 

5. Batman: The Dark Knight Returns  batman

  • Éditeur : DC Comics
  • Auteur : Frank Miller 
  • Publication originale : 1986
  • Nombre de volumes reliés : 1
  • Genres : Super héros / Action / Policier

Le comics qui a remis le chevalier noir sur la map dans les années 1990 et aussi l’un des chefs-d’oeuvre de Frank Miller. Batman: The Dark Knight Returns a été l’une des B.D. de super héros les plus influentes de son époque. Son onde de choc se fait encore sentir 28 plus tard. Dans cet ouvrage, nous retrouvons un vieux Bruce Wayne qui a pris une retraite forcée de ses activités de justicier dans un Gotham plus violent et troublé que jamais. Cet ouvrage pose la question… Qui est le masque? Bruce Wayne ou Batman? Je vous le donne en mille… M. Wayne ne pourra s’empêcher de remettre la cape et de repartir en croisade. The Dark Knight Return a influencé le ton et la façon d’ont sont fait les comics. Des histoires plus personnelles (chaque héros a ses propres démons), plus réalistes et plus sombres. Ce comics a aussi amené le Retour du chevalier noir au grand et petit écran,influençant les films Batman et Batman Returns de Tim Burton et la série Batman: The Animated Series. Ce récit sera d’ailleurs la pierre angulaire du film de Zack Snyder : Batman VS Superman: Dawn of Justice. Une version animée très fidèle en a été faite par les studios de DC Comics. À voir pour ceux que le style graphique particulier de Miller rebute où qui préfère écouter au lieu de lire

 

4. Deadpool  STK382198

  • Éditeur : Marvel
  • Auteurs : Daniel Way / Paco Medina /Carlo Barberi
  • Publication originale : 2008 – 2012
  • Nombre de volumes reliés : 11 (collection complète 4)
  • Genres : Super héros/ Action

La série de Deadpool de Daniel Way est assez controversée chez les admirateurs de longue date du personnage. Pourquoi? Parce qu’elle pousse le personnage dans une plus grande auto dérision et encore plus loin dans sa folie. Par exemple, l’ajout d’un dialogue interne propre à Deadpool. Ce qui n’a vraiment pas plus aux puristes du Deadpool classique. Pour ma part, je trouve que c’est une évolution logique du personnage. Deadpool est à la base une parodie du personnage Deathstroke de DC Comics. Alors, pourquoi ne pas aller dans la satire totale? Ce que cette série fait de façon fantastique. Action et gags sont mitraillés au lecteur. Comment le faire et garder le tout intéressant? Simple. Deadpool veut ce qu’il ne peut pas être et ce qu’il ne peut pas avoir. Comment devenir un vrai de vrai super héros quand vous être la personne la plus recherchée sur la planète et que le bottin mondain des redresseurs de tords veux ne rien avoir à faire avec vous? Ce comics se moque de tout et de tout le monde dans l’univers Marvel, pointant les faiblesses et les travers des héros et de l’univers qui les entourent avec un humour absurde et débridé. De l’auto dérision comme on en voit peu dans l’industrie du divertissement.  Pour ceux qui ont joué au jeu Deadpool de High Moon Studio vous reconnaîtrez l’humour de ce dernier dans la BD ou vice et versa, car il est aussi scénarisé par Daniel Way.

 

3. The Walking Dead  60113_s0 (1)

  • Éditeur : Image
  • Auteurs : Robert Kirkman / Tony Moore / Charlie Adlard / Cliff Rathburn
  • Publication originale : 2003 – présent
  • Nombre de volumes reliés : 21
  • Genre : Horreur

The Walking Dead utilise la vieille recette des films de zombies de George A. Romero mais nous montre ce qui vient après que nos survivants s’en soient tirés. Parce que bien sûr les zombies ne disparaissent pas après la fin du film et les humains ne sont pas moins humains non plus. Au-delà des monstres morts-vivants, The Walking Dead est un drame humain. Comment se passent les choses après la fin de la civilisation? Comment un groupe de survivant va-t-il cohabiter et tenter de faire une nouvelle vie dans un monde où la mort est partout et où les lois et règles ne s’appliquent plus. Je dois avouer que ça devient quand même répétitif après un certain temps en matière narrative. Par contre, The Walking Dead est un peu comme un accident d’auto… On ne peut s’empêcher de regarder. Aucun personnage ne semble à l’abri du malheur. Cette série vous brisera probablement le cœur à plusieurs reprises. Ce comics est l’inspiration pour une série télé du même nom que je trouve personnellement plus laborieuse que le comics (surtout la saison 2) mais quand même excellant et qui est écrite en fonction de ne pas être trop similaire au matériel source. De cette façon, lire le comics ne vous gâchera pas la série, et vice versa. Deux excellents jeux vidéo ont d’ailleurs été produits par Telltales Games. Ces jeux fonctionnent aussi bien dans la continuité de la bande dessinée et de la série. Un « must » selon moi.


 

2. The Invincible Iron Man  Invincible Iron Man Five Nightmares

  • Éditeur : Marvel
  • Auteurs : Matt Fraction / Salvador Larroca
  • Publication originale : 2008 – 2012
  • Nombre de volumes reliés : 11 
  • Genres : Super héros/ Action / Science-fiction

La série définitive d’Iron Man selon moi. Récipiendaire de plusieurs prix Eisner (les Oscar du comics), The Invincible Iron Man est un thriller de science-fiction qui vous tient au bout de votre siège. Le tout commence dans un monde post Civil War où les Avengers de Tony Stark l’emportèrent sur les Avengers de Captain America menant à la mort apparente de ce dernier. Stark est propulsé à la tête du SHIELD et rongé par les remords et le doute sur ces actions. Nous avons ici un Tony Stark qui semble plus humain et qui apprend à gérer un rôle auquel il n’était pas préparé et qui ne ressemble en rien à sa vie d’inventeur aventurier précédente. Iron Man prend le second rôle pendant que Tony fait face à de nouveaux adversaires, à la politique et à ses propres démons. Il devra combattre ses anciens amis, des traîtres et des fantômes du passé pour s’en sortir et il devra se réinventer en tant que personne et en tant que Iron Man. J’adore les histoires qui déconstruisent les super héros et les mettent dans des situations impossibles à tenir ou auxquelles ils ne devraient normalement pas faire face. The Invincible Iron Man est l’un des meilleurs titres du genre.

 

1. Ex Machina  Ex_Machina,_the_First_Hundred_Days

  • Éditeur : Wildstorm / Vertigo
  • Auteurs : Brian K. Vaughan / Tony Harris / Tom Feister / JD Mettler
  • Publication originale : 2004-2010
  • Nombre de volumes reliés : 10
  • Genres : Super héros/ Science-fiction / Drame

Parlant de comics qui déboulonne les redresseurs de torts, voici mon favori. Ex Machina raconte l’histoire du seul et unique super héros. Ce super héros à un pouvoir bien particulier; il parle aux machines. Malgré son désire de faire le bien dans la ville de New York, il n’est que très peu compétant dans ce rôle. Un jour notre personnage au pouvoir bien particulier change le cours de l’histoire. Les attentats du 11 septembre 2001 sont atténués parce qu’il a convaincu les avions de ne pas le faire. Bien sûr, le tout donne une grande renommée à notre champion du bien. Que faire de cette célébrité inattendue quand vous êtes un héros peu efficace, mais qui veut quand même aider son prochain plus que tout? Et bien apparemment, on se lance en politique. Cette BD ne nous raconte pas la vie de héros de The Greath Machine mais bien sa vie de maire de New York. Comment un ex-super héros peut-il approcher la gestion au jour le jour de l’une des plus grandes villes au monde? Il devra naviguer dans les eaux de la politique américaine pour régler aussi bien des problèmes aussi anodins qu’une exposition au musée que de grands débats comme le mariage gai. C’est un comics extrêmement intelligent qui est une critique du système politique et social américain. Je le recommande chaudement.

 

Conclusion:

Et voilà ce qui complète mon top 10 des comics. Du moins pour le moment. Je dois avouer qu’étant donné que le comics est un média en mutation constante, plusieurs titres pourraient être remplacés dans les prochains mois. J’ose espérer que ça vous aura donné le goût de découvrir un ou plusieurs de ces titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *