Retour sur la cinquième édition du Festival Rétro

Le 21 mai, au collège André-Grasset, certains membres de l’Antre du Geek étaient présents lors de la cinquième édition du Festival Rétro organisé par les membres du collectif Web retrogamer.ca. Offrant un festival d’une durée beaucoup plus longue qu’à son habitude et proposant leur premier invité officiel non canadien, Gamester81, nous avions beaucoup d’attente pour cette édition.

 

Les panels et les ateliers

FestivalRetro_2016_Panels01

Tout au long de la journée, une salle était dédiée à l’animation de panels et de discussions en lien avec le monde du jeu vidéo rétro. Dans le lot, certains panels ont su se démarquer plus que les autres; la discussion avec Gamester81 concernant sa vie de rétrogamer, un panel expliquant pourquoi la Sega Genesis était supérieure à la Super Nintendo, un panel expliquant l’histoire et le fonctionnement du lecteur de disquettes pour la Famicom ainsi que le classique atelier de Michaël Larouche sur l’évolution de la musique dans le monde du jeu vidéo.

L’organisme organisait également certains ateliers dans la salle principale. En effet, durant la journée, l’équipe d’Accros des jeux a animé un podcast sur place devant public et les YouTubeurs invités à l’événement ont participé à un quiz à saveur humoristique organisé par Jérémie Marsin et ses associés.

 

Les consoles de jeux

FestivalRetro_2016_Consoles

Le plus gros attrait du festival? Clairement la tonne de consoles de jeux vidéo rétro mise à la disposition du public! Si vous aviez toujours envie d’essayer certaines consoles rares ou d’essayer de vieux jeux que vous n’avez pas dans votre collection, cette partie de l’événement vous charmera. Nintendo Entertainment System, Atari, Commodore, Super Nintendo, Sega Naomi, Famicom, Dreamcast, PlayStation One, Nintendo 64 et j’en passe… Je me suis d’ailleurs retrouvé à maintes reprises à jouer à quelques classiques de mon enfance pendant la journée. Pour les nostalgiques, c’était clairement un must!

 

Les kiosques

FestivalRetro_2016_Magasins

Le festival avait également son lot de kiosques permettant aux gens de vendre quelques marchandises aux festivaliers. Plusieurs vendeurs de jeux vidéo rétro étaient sur place pour vendre aux collectionneurs; qu’il s’agisse de NES, SNES, Playstation, Nintendo 64, Playstation 2, etc. Beaucoup de jeux et, surtout, beaucoup de collectionneurs à la recherche de l’aubaine en or! Tout le monde fouillait attentivement sur les tables et dans les multiples boîtes de jeux pour trouver la perle rare. J’ai moi-même passé à deux doigts de me procurer quelques jeux de rôle pour la PS2 que je ne possédait pas. N’ayant pas de monnaie sur moi, j’ai dû résister à la tentation. Mon portefeuille me remercie d’ailleurs.

Parmi les marchands présents sur place, il y avait également quelques boutiques spécialisées en accessoires; objets à saveur geek complètement crochetés à la main, aimants et décorations en pixel-arts, équipements de protection pour les jeux… il y avait même une table offrant quelques trucs à boire et à manger aux festivaliers pour ceux qui ne désiraient pas mettre de l’argent dans les machines du collège.

 

Tournoi de jeux vidéo

Et bien sûr, le festival organisait son classique tournoi de Windjammers, un jeu de frisbee publié sur la NEOGEO compétitif et OH COMBIEN AMUSANT. Animé par Éric Hébert du Geek Collectif, le tournoi affrontait une série de joueurs préinscrits depuis la page Facebook de l’événement. Le tournoi avait lieu dans la même pièce que les kiosques et les autres consoles de jeux. Cependant, il n’y avait qu’une seule compétition pour toute la journée. Je me souviens que la dernière édition du festival rétro avait également un tournoi du jeu Balloon Fight en plus d’un tournoi de Windjammers.

En espérant que les prochaines éditions du Festival Rétro profiteront de la scène vide pour organiser davantage de tournois, quitte à demander le support de d’autres groupes pour faire l’animation et pour libérer un peu de poids de l’organisation. J’aimerais bien voir des tournois d’autres jeux rétro tels que Mortal Kombat, Tetris Attack, Joust… peut-être même un tournoi où s’affrontent des joueurs à des jeux Atari pigés au hasard!

 

Petits bémols

FestivalRetro_2016_Scene

Malgré le fait que notre présence au festival rétro fut agréable, il y a tout de même certains petits bémols que je me dois de mentionner. Premièrement, la chaleur. Beaucoup de gens se sont déplacés pour profiter de l’événement et le système de climatisation a été incapable de fournir pour assurer une température adéquate. Une fois le cap des 14 heures dépassé, la salle de panels était suffocante et la salle marchande sentait le petit geek à la patte cassée. Pour se rafraîchir, les gens devaient sortir à l’extérieur du bâtiment pour profiter d’un vent frais ou se rendre dans la cafétéria vide de monde.

Deuxièmement, le manque de variété pour les non-initiés. Cela n’est pas un énorme point négatif, mais plus un commentaire visant à diversifier les trucs proposés aux néophytes en termes de présentation. N’ayant que deux pièces à leur disposition, le festival avait un endroit silencieux pour l’animation de panel et un autre pour tout le reste. C’est-à-dire un seul et même endroit pour les kiosques de vente, les dizaines de consoles de jeux rétro et les quelques autres activités alternatives. Présentement, les néophytes étaient lancés dans le tas sans trop savoir vers où aller, sans guide à proprement parler. Le simple fait d’avoir une salle de plus pourrait permettre d’avoir un petit musée afin de présenter les consoles aux gens et de leur permettre d’en apprendre davantage sur l’histoire du jeu vidéo tout en laissant les consoles rares sous constante supervision.

 

Conclusion

FestivalRetro_2016_Salle

En tant qu’événement dédié à une communauté très niche, il va de soi que cet événement n’est pas pour tout le monde.  Si vous n’êtes pas un fervent amateur de jeux vidéo rétro et si vous n’avez pas un intérêt particulier pour cette culture geek, le coût de 15 dollars pour la journée vous semblera être une somme beaucoup trop élevée (à noter qu’il était possible d’acheter un billet en prévente sur leur site web au coût de 10$). Cependant, il faut voir cet événement comme une façon d’encourager les organismes québécois en lien avec la culture geek à continuer d’organiser de telles activités. Non seulement pour assurer que leurs événements futurs puissent être financés, mais également pour assurer un contenu de meilleure qualité au fil des années.

Malgré le manque de diversité dans les activités offertes lors de l’événement et le problème de chaleur étouffante, n’importe quel amateur de jeux vidéo rétro y trouvera son comble. Que ce soit en pouvant jouer sur quelques consoles rares en démonstration, faire quelques trouvailles pour leurs collections de jeux, agrandir son cercle social de collectionneurs, participer aux panels/discussions ou participer aux tournois organisés par l’événement.

Je crois que le festival rétro est là pour rester et qu’il ne fera que grandir au fil des prochaines années. La prochaine étape? Trouver un lieu apte à recueillir beaucoup plus de gens, avec un système d’air conditionné fonctionnel.

FestivalRetro05_Affiche

Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de 13 ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo et de l'assurance-qualité. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *