Quest of Dungeons, un bel hommage à Gauntlet

Fiche technique

  • Éditeur : David Amador
  • Plateformes : ordinateur (PC / Mac / Linux), plateformes mobiles Apple / Android
  • Nombre de joueurs : 1
  • Type de jeu : jeu de rôles / aventure
  • Prix de base : 4.99$ USD (ordinateurs) / 1.99$ (AppStore / Google Play)
  • Expansions : contenu supplémentaire prévu
  • Voix françaises : non
  • Sous-titres français : non

QuestOfDungeons_GuerrierQu’est-ce que ce jeu?

Quest of Dungeons est un jeu de rôles aux allures rétro 16-Bits dans lequel le joueur incarne un aventurier désirant mettre un terme au règne du cruel sorcier des ténèbres qui a élu domicile dans un donjon abandonné. Créé par une seule personne, David Amador, ce jeu s’inspire des mécaniques de jeu du grand classique Gauntlet en y ajoutant quelques inspirations de jeux rogue-like.

L’histoire

Quest of Dungeons est un jeu qui ne se prend pas au sérieux, vous le remarquerez bien assez vite. L’histoire? Il n’y en a presque pas. Ce qui a été mentionné plus haut est le seul contexte auquel vous aurez droit en démarrant le jeu. Votre groupe d’aventuriers a décidé de faire face aux forces du mal qui ont lancé une malédiction sur le royaume de Virul. Autour du feu de camp, votre groupe décide de vous envoyer seul dans le donjon. C’est à contrecœur que vous décidez de vous aventurer dans le vieux donjon abandonné, pendant que vos alliés relaxent à l’extérieur, persuadés que vous allez y laisser votre peau.

 

QuestOfDungeons_AssassinPersonnages

Les personnages du jeu n’ont pas de personnalité ou d’histoires pour motiver leurs actions, que ce soit les ennemis ou les héros, les motivations sont restées dans le néant question de laisser les joueurs user de leur imagination. Comme plusieurs jeux de l’époque rétro, on préfère mettre l’emphase sur le jeu et ses mécaniques plutôt que de mettre de l’énergie dans une histoire pour expliquer le pourquoi du comment. Ceci étant dit, je vais tout de même faire une analogie des personnages accessibles ainsi que des variétés d’ennemis dans le jeu.

Les classes jouables

Le jeu nous offre quatre personnages à jouer aux pouvoirs et capacités distinctes : le guerrier, le magicien, l’assassin et le chaman.

QuestOfDungeons_Introduction

Le guerrier : Le guerrier se bat au corps-à-corps à l’aide d’épées, de masses et de haches. Celui-ci n’utilise aucunement la magie, mais compense le tout à l’aide de techniques de combat variées ainsi qu’une excellente capacité à pouvoir encaisser les coups. Si vous souhaitez apprendre à maîtriser le jeu, c’est un bon choix pour commencer. Petits conseils : menez vos ennemis dans les couloirs et attaquez-les un par un; vendez vos potions de mana et faites le plein de potions de guérison, vous en aurez de besoin.

L’assassin : L’assassin est une version « à distance » du guerrier. Tout comme la classe précédente, celle de l’assassin n’utilise aucunement la magie. L’absence de mana est compensée par la capacité d’attaquer à distance et l’utilisation de techniques de combat améliorant l’efficacité du tir sur de courtes périodes de temps. Si vous êtes du genre à vouloir garder vos distances avec les ennemis, l’assassin est un bon choix. Petits conseils : restez toujours aussi loin que possible de vos ennemis (vous êtes très faible au corps-à-corps), utilisez soigneusement vos techniques de combat pour tenir l’ennemi éloigné.

Le magicien : Selon moi, la classe du magicien est la plus puissante. En choisissant le magicien, vous devenez une machine à tuer avec l’éventail de sortilèges que vous pourrez lancer sur vos ennemis. Le magicien est très faible et possède des points de mana pour lancer des sortilèges, mais la force de frappe en vaut la chandelle si vous êtes capable de planifier vos attaques. Petits conseils : faites le plus possible le plein de potions de mana et de potions de vie; entre les salles, marchez en rond pour remplir vos points de mana; abusez du sortilège de téléportation lors de combats contre les « boss ».

Le chaman : La classe du chaman est certainement la plus intéressante en raison de sa conception. Le chaman possède de bonnes capacités de combat en mêlée (plus faibles que celle du guerrier cependant) et utilise une variété de sortilèges de soutien demandant d’utiliser soigneusement ses pouvoirs et capacités, comme des sortilèges permettant de maintenir un ennemi en place ou d’affaiblir ses ennemis ainsi que certains sortilèges de protection. Petits conseils : utilisez les sorts de contrôle sur les ennemis les plus dangereux pendant que vous vous débarrassez des plus faibles avec vos bâtons; tournez en rond pour remplir vos points de mana; gardez toujours une bonne quantité de potions.

Les ennemis

QuestOfDungeons_Combat

Tout au long de votre aventure, vous devrez combattre des hordes d’ennemis variés avant d’arriver à votre destination finale. Malgré le fait que les ennemis ne se ressemblent pas toujours, ceux-ci possèdent une quantité de points de vie proportionnelle au niveau de plancher sur lequel le joueur se trouve (plus le niveau où vous êtes est profond, plus les ennemis sont résistants). Cependant, certains monstres possèdent des capacités spéciales qu’il faut mémoriser pour ne pas être pris au dépourvu. Certains monstres lancent une boule de feu tous les deux tours, d’autres peuvent vous voler des objets, d’autres encore auront la capacité de vous faire saigner et perdre de grandes quantités de sang, certains attaquent à distance, etc.

Les monstres représentent généralement des classiques des jeux de rôles : squelettes, momies, oiseaux, chauves-souris, magiciens, zombies, monstres gélatineux, et j’en pense. D’ailleurs, les monstres parlent quelquefois, utilisant certaines phrases mémorables de films ou de jeux. À quelques reprises, des monstres utilisent des phrases telles que : « the cake is a lie », « you should’ve taken the blue pill » ou bien « welcome to die ». Une petite dose humoristique que j’ai bien aimée.

Les boss

QuestOfDungeons_Boss

Les boss sont impardonnables, c’est d’ailleurs la source principale de morts dans ce jeu. Ceux-ci sont très résistants, font de grandes quantités de dégâts et possèdent généralement des pouvoirs variés pour les aider dans leur tâche principale : vous démolir la gueule. Chaque niveau possède un boss différent, représentant des créatures typiques du monde fantastique ou du jeu vidéo (dragons, golems, trolls, magiciens maléfiques, etc.). En plus du boss pour chaque niveau, certains boss supplémentaires apparaîtront lors de certaines quêtes. Faites gaffe, ces boss sont tout aussi dangereux et ne devront pas être pris à la légère.

Si vous n’êtes pas préparé et que vous tombez face à face avec l’une de ces énormes créatures… vous avez très peu de chance de survivre. Mon conseil est le suivant : fermez la porte et assurez-vous d’être fin prêt; points de vie complets, points de mana complets, équipement supérieur, sortilèges et techniques supplémentaires et objets de guérison. Tout comme les autres ennemis, un boss n’ouvre pas les portes et n’emprunte pas les portes de téléportation.

 

QuestOfDungeons_SorcierLe jeu / La jouabilité

Maintenant que vous connaissez les différents personnages du jeu et les créatures qui habitent le donjon, parlons mécaniques de jeu.

La difficulté du jeu
Écran affiché lorsqu'on meurt
Écran affiché lorsqu’on meurt

Premier point important à mentionner : la difficulté du jeu. Même si le jeu offre un système de quatre difficultés, celui-ci est tout de même très difficile par le simple fait que celui-ci est désuet de tutoriels. Dès que vous commencez le jeu, vous êtes laissé à vous-même pour apprendre de vos erreurs. Le meilleur exemple à donner et la magnifique pancarte avec une tête de mort qui est là chaque fois que vous commencez une partie. Comme tous les nouveaux joueurs, vous aurez l’irrésistible tentation de cliquer sur la pancarte… mort instantanée.

  • Est-ce cruel? Oui.
  • Est-ce nécessaire? Non.
  • Devraient-ils laisser cette pancarte là? Oh oui.

Cette pancarte représente très bien le concept du jeu et c’est une magnifique gifle au visage des joueurs qui nous apprend une chose très rapidement : faites attention à ce que vous faites et apprenez de vos erreurs.

La progression du personnage

QuestOfDungeons_Progression

Qui dit jeux de rôles dit progression de personnages. Heureusement pour vous, le jeu possède effectivement un système de progression par points d’expérience et niveaux. En tuant les ennemis et récoltant des quêtes aléatoires tout au long de votre quête, vous gagnerez des points d’expérience pour améliorer les compétences de votre personnage. Seul bémol de toute cette histoire… vous n’avez aucun contrôle sur cette progression . Chaque niveau donne un nombre fixe de variables prédéterminées à votre personnage, et le seul moyen d’apprendre de nouvelles techniques de combat (ou sortilèges) est par l’entremise de grimoires que vous trouverez de façon aléatoire en tuant des ennemis ou bien en ouvrant des coffres.

Comme Quest of Dungeons est un jeu rapide sans trop de flafla, on comprend la décision du créateur de simplifier le tout en évitant les systèmes de personnalisation des personnages.

L’interface de jeu, les menus

QuestOfDungeons_Magasin

Côté interface de jeu, on est bien servis. Chaque menu proposé au joueur est simple à utiliser et peut facilement être accessible en appuyant sur les touches correspondantes. Votre menu d’inventaire est bien fait, et sert également de fiche de personnage. Ceci étant dit, on ignore exactement ce que font les statistiques d’attaque, d’armure et de puissance magique (un peu d’explications ne ferait pas de tord). Aussi, chaque fois que vous souhaitez connaître les statistiques d’une pièce d’équipement, vous devez cliquer sur celui-ci au lieu de simplement afficher l’information en glissant votre curseur.

Votre menu de sortilèges assez bien fait, offrant deux modes d’affichage. Le premier est un mode grimoire vous permettant de lire tous les effets de chaque sortilège/technique, parfait pour apprendre ce que vous avez sous la main. Le deuxième mode est une liste rapide de tous vos pouvoirs de classe, idéal pour s’y retrouver quand on a plus de cinq habiletés.

Quelques fois, vous tomberez sur un vendeur qui vous permettra de vendre les objets dont vous voulez vous débarrasser et acheter divers objets qui vous seront utiles pendant votre quête. Encore une fois, l’interface est assez simple. Vous pouvez vendre vos objets dans l’écran de gauche à l’aide d’un clique-droit et acheter des objets dans l’écran de droite avec un clique-gauche. Tout comme mentionné un peu plus haut, le jeu n’affiche pas l’information des objets en glissant le curseur sur ceux-ci, vous devez toujours faire un double-cliqué avant d’acheter un objet.

Les contrôles, la manœuvrabilité

Sur ordinateur, les contrôles sont plus ou moins intuitifs, mais heureusement vous avez la chance de modifier les touches utilisées pour jouer. Principalement, vous pouvez utiliser la souris entièrement pour effectuer toutes vos actions sans vous soucier du clavier, mais je préfère tout de même utiliser les touches W, A, S, D pour faire bouger mon héros. Ceci étant dit, le curseur peut rapidement devenir agaçant lorsque vous jouez un personnage à distance (magicien ou assassin). Il arrive que votre curseur soit hors champ et vous fasse marcher directement aux côtés de la cible que vous vouliez attaquer de loin.

Mises à jour

Depuis que le jeu est arrivé sur Steam, celui-ci a eu droit à quelques mises à jour aidant à fixer des bogues et régler certains problèmes liés à la difficulté du jeu. Le développeur ajouta le mode difficulté « enfer » pour offrir un défi aux joueurs trouvant le jeu trop facile et changea quelques petits détails en lien avec la génération d’objets dans les donjons.

Et le 13 septembre, David (le créateur du jeu) a annoncé un nouveau donjon avec de nouveaux ennemis, un mode « custom » permettant de créer un donjon à son image (difficulté, grosseur des étages et nombre d’étages à compléter, ainsi que diverses améliorations aux classes et systèmes d’objet. La beauté de cette mise à jour étant qu’elle sera distribuée comme mise à jour et non comme contenu additionnel.

Une telle passion pour ce jeu par son développeur annonce un futur prometteur à ce jeu plein de potentiel. Qui sait? Peut-être aurons-nous droit à une communauté de modding éventuellement?

QuestOfDungeons_ChamanQualité graphique et sonore

 

Qualité graphique

À première vue, on pourrait croire que le jeu a volé le style des jeux Final Fantasy de le NES pour en faire des personnages. Cependant, on arrive à voir que les personnages ont été créés de cette façon pour rendre hommage aux jeux de rôles de l’époque en empruntant un style bien connu de tous. Le look rétro des personnages, des ennemis ainsi que des environnements très réussis.

Malgré tout, un défaut m’a sauté au visage lorsque je jouais… le manque d’animations. En jouant, j’ai remarqué que les images utilisées étaient peu animées, ce qui a pour effet de faire tache sur un aussi beau jeu. Nous n’avons pas le sentiment que les personnages et monstres marchent, ceux-ci glissent sur le plancher.

Qualité sonore

La musique du jeu est excellente, composée par un musicien indépendant du nom de Aaron Krogh, celle-ci nous met rapidement dans une belle ambiance. Les sons utilisés nous rappellent d’ailleurs l’époque du gaming rétro, utilisant le chiptune pour créer des sons pour les différentes attaques, techniques de combat et sortilèges.

Le seul point négatif que j’aurais à donner au jeu côté sonore est le fait que la musique devient rapidement lassante. En effet, tout au long de votre partie vous entendrez toujours les cinq mêmes thèmes à répétition, encore et encore.

 

QuestOfDungeons_IconConclusion

Si vous êtes un fan des vieux gauntlet, si vous aimez les jeux de rôles ou les rogue-like, et que vous ne voulez pas y mettre le paquet financièrement, Quest of Dungeons est parfait pour vous. Au bout d’une dizaine d’heures, vous aurez certainement terminé le jeu plusieurs fois et maîtrisé les différentes techniques nécessaires pour compléter le jeu dans son mode de difficulté le plus élevé… mais pour 5$, vous en aurez suffisamment pour votre argent (2$ si vous achetez le jeu pour votre téléphone mobile). J’ai bien aimé mon expérience avec ce jeu et le recommande à tous les amateurs de jeux de rôles.

Points positifs

  • Ne se prend pas au sérieux, humour subtil et amusant
  • Mises à jour constantes pour rendre le jeu meilleur
  • Un excellent hommage aux jeux du genre Gauntlet
  • Interface de jeu simple à comprendre et à utiliser
  • Variété des styles de jeu bien équilibrée
  • Offre un bon défi aux vétérans avec le mode enfer
  • Style rétro bien réussi

Points négatifs

  • Aucun tutoriel pour enseigner les bases du jeu
  • Les premières parties sont impardonnables, courbe de difficulté abrupte
  • La progression des personnages en pouvoirs dépend des trésors
  • Manque de fluidité dans les animations
  • Contrôles peu intuitifs sur ordinateur
  • Musique répétitive

 

Source 1 : Site web officiel
Source 2 : Page Steam du jeu
Source 3 : Page Tumblr du compositeur musical

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *