Starfinder : Le prozium

Le prozium dans Starfinder

Dans l’espoir de vous offrir du contenu original pour vos parties de Starfinder, nous avons décidé de vous offrir quelques alternatives maison. Pour commencer, allons-y avec les drogues qui, malheureusement, ne sont pas très représentées dans le livre de base. Bien sûr, vous pouvez modifier le tout comme bon vous semble selon les besoins du jeu.


Le Prozium

Inspiré du film Equilibrium, le Prozium est une drogue ayant comme effet de complètement couper les émotions. En fait, c’est une drogue très similaire aux anti-psychotiques et anti-dépresseurs classiques dans son approche. Cependant, celle-ci est puissante, et agit très rapidement chez celui ou celle qui s’en injecte. D’ailleurs, cette drogue fut inventée par un gouvernement qui cherchait une façon de créer l’humanité « parfaite ». En effet, il existe plusieurs sociétés dans la galaxie qui dépendent de cette drogue pour contrôler ses habitants. Bien sûr, plusieurs nations s’opposent farouchement au concept, mais n’arrivent pas à en arrêter la production. La petite planète d’où provient cette drogue est très protectrice, et possède des soldats mortellement dangereux.

  • Inspiration : Le film Equilibrium
  • Prix d’une dose : 300 crédits
  • Type : injection sanguine
  • Résistance : Jet de vigueur de 12
  • Fréquence : aux minutes pendant 10 minutes
  • Dépendance : Jet de vigueur de 18
  • Piste : (N/A)
  • Effets (18 heures) : Annule toutes les émotions chez la personne. +2 jets de concentration, -10 jets de psychologie, +1 jets de volonté, immunisé à la peur mais garde l’instinct de survie
Dépendance

Déclenchement de la dépendance : Plusieurs personnes cherchent à se procurer cette drogue illégalement afin d’oublier la douleur causée par un événement tragique. Du coup, la dépendance causée par la drogue est beaucoup plus mentale que physique. Une personne dépendante doit prendre une dose à toutes les tranches de 12 heures. Autrement, celle-ci tombera en mode sevrage, perdant le contrôle de ses émotions. Si la personne a prit une drogue pour éviter les émotions causées par un événement tragique, celle-ci les vivra beaucoup plus intensément.

Guérison de la dépendance : Pendant la période de sevrage, la personne risque de perdre le contrôle de ses émotions en tombant dans les extrêmes. Les douze premières heures, rien ne se passe. Par la suite, le personnage devra rouler un jet de volonté supérieur à 15 chaque fois qu’une émotion fait surface. S’il réussit, celui-ci a le contrôle de ses émotions et peut les vivre normalement (tristesse, frustration, déception, etc). S’il échoue, l’émotion deviendra extrême. Une frustration se transforme en rage colérique, une déception devient une tragédie, un petit rire devient une euphorie, etc. Et puis, tout cela arrête après 72 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *