[Premières impressions] Epic Manager – Gérez votre guilde d’aventuriers

AVERTISSEMENT

Cette mini-critique concerne un version du jeu « Epic Manager » en accès anticipé (version beta), c’est-à-dire un jeu incomplet qui est encore en période de changements. Cette critique est faite sur le cœur derrière la conception des mécaniques du jeu et ce qu’il propose aux joueurs dans son état actuel. Certains jeux en accès anticipé sont bons alors que d’autres le sont moins, cette critique vise à définir dans quel camp se situe l’objet de ce billet. Bonne lecture!


 

Le monde renferme un nombre considérable de jeux vidéo de gestion d’équipes sportives et d’entreprises en tout genre : équipes de football, de cyclistes, de parcs d’attraction, de zoos, d’hôpitaux, et j’en passe! Généralement, ces jeux s’adressent à des passionnés du genre ou à des passionnés de sports. Mais qu’advient-il lorsque l’on prend ce concept, et qu’on le mixte avec les jeux de rôle à la Donjons et Dragons? Et bien, ça donne quelque chose qui ressemble à Epic Manager.

Après une campagne de financement Kickstarter positive, l’équipe de Mana Void Entertainment (un studio indépendant montréalais) s’est lancé dans la production de leur premier jeu vidéo. Aujourd’hui, le jeu est disponible sur la plateforme Steam en accès anticipé pour les curieux. J’ai donc décidé de me procurer le jeu afin de vous faire part de mes premières impressions et, ainsi, vous aider à savoir si le jeu est prêt à être acheté ou non.

 

Constat n°01 : mécaniques intéressantes

Ce qui bien avec l’approche prise par ManaVoid, c’est qu’ils se sont inspiré des simulateurs de sports/équipes et des jeux de rôles conventionnels afin d’en faire un produit original et amusant. Le jeu se divise en deux parties bien distinctes : la gestion des ressources de la guilde (l’aspect simulation) et la gestion des aventuriers (l’aspect jeu de rôles). Chaque tour, le joueur doit faire une série d’actions qui constitueront le travail d’une semaine. Pendant ce temps, les guildes adverses tenteront de vous battre au mieux de leurs capacités (même en vous mettant des bâtons dans les roues). Voici mes commentaires concernant les mécaniques de base du jeu;

  • Compétences de la guilde : système intéressant, mais TRÈS long à monter
  • Gestion des salaires : très complexe à gérer adéquatement, la partie la plus frustrante
  • Le système de niveaux des aventuriers : bien monté, quoique force le multiclassement
  • Guildes rivales : on ne les voit pas sur le plateau de jeu, pas d’affrontements directs, dommage
  • Les combats de type RPG : ils sont amusants, quoi qu’ils nécessitent préparations
  • Les quêtes aléatoires : les dés nous détestent, mais offrent un super clin d’oeil à donjons et dragons

Bref, certaines des mécaniques doivent être peaufinées, et plusieurs trucs pourraient être ajoutés pour améliorer l’expérience de jeu, mais, de façon générale, on finit par se plaire parmi les différents défis qu’on nous propose. Je suis persuadé que l’équipe de développement continuera d’ajouter de nouvelles mécaniques d’ici la fin de leur version beta.

 

Constat n°02 : le jeu est très difficile

Si vous êtes des amateur(e)s de jeux de gestion, vous savez déjà qu’ils deviennent généralement très difficiles de façon exponentielle. Epic Manager ne fait pas exception à cette règle! Tout au long du jeu, chaque petite décision que l’on prend aura un impact sur le futur de notre guilde, une simple erreur pourrait signifier la perte de votre aventurier vedette et vous faire sombrer dans une humiliante défaite. Pour connaître les meilleurs trucs, les décisions les plus optimales et devenir le meilleur gestionnaire, vous devrez y aller par essais et erreurs et, du coup, vous devez vous attendre à mourir plusieurs fois avant d’en comprendre les subtilités.

EpicManager-Quete-Morts

Clairement, le jeu a besoin d’être équilibré de maintes façons, mais c’est pourquoi il est en mode Beta. De cette façon, l’équipe de développement arrive à réagir aux réactions de la communauté qu’elle a su construire depuis son lancement. Mais bref, si vous adorez les défis, vous ne serez pas déçu avec ce jeu.

 

Constat n°03 : peu de bogues majeurs

Je me suis amusé quelques dizaines d’heures jusqu’à maintenant avec Epic Manager, et je dois avouer que le nombre de bogues présents n’était pas très élevé. Certes, il y a quelques problèmes ici et là nécessitant d’être fixés, et le jeu a besoin d’être équilibré (comme je le mentionnais plus tôt), mais de façon générale, aucun bogue n’ont gâché mon expérience, et c’est vraiment un gros plus pour moi. Beaucoup de jeux en accès anticipé proposent un contenu bâclé et/ou instable, je n’ai pas eu cette impression avec ce petit simulateur/rpg.

EpicManager-Trimestre

Bref, le jeu possède quelques bogues, mais rien d’alarmant. Vous pouvez profiter du jeu en bonne quiétude! En plus, l’équipe de ManaVoid répond rapidement aux questions des joueurs et prennent compte des suggestions, alors cela peut être un gros plus si vous souhaitez vous impliquer dans le processus créatif d’un jeu.

 

Constat n°04 : le jeu est agréable visuellement

Quoique le jeu soit très simple dans son approche artistique, celui-ci est agréable à regarder. Les menus sont simples à comprendre et à utiliser, et l’aspect général de la carte nous rappelle les plateaux de jeux qu’il nous serait possible de voir sur une table d’amateurs de jeux de société. S’il y a une chose cependant que je dois reprocher au visuel du jeu, c’est la police utilisée pour les textes qui me rappelle l’infâme Comic Sans. Au fond de moi, j’ose espérer que le texte changera de style dans le futur, car celui-ci vient chercher le démon qui sommeille en moi.

EpicManager-Carte

Bref, si vous vous attendiez à mettre la main sur un chef d’oeuvre artistique avec ce jeu de rôle, passez votre chemin. Cependant, le style proposé a un petit quelque chose de charmeur, on finit par s’habituer à sa simplicité et ainsi se concentrer sur le véritable défi qu’on a devant nous.

 

Constat n°05 : besoin d’être équilibré

Comme n’importe quel jeu en accès anticipé, il y a un grand besoin d’équilibrage. Tout particulièrement pour tout ce qui concerne les statistiques des classes, objets, ennemis, quêtes et autres trucs générés aléatoirement par le jeu. D’ailleurs, l’un des trucs les plus frustrants en ce moment concernant le jeu est le système de quêtes nécessitant un roulé de dés à vingt faces. Le système utilisé pour générer des chiffres aléatoirement semble défectueux; en plus de 3 heures de jeu, je n’ai jamais roulé un chiffre supérieur à 10, causant des dizaines de quêtes ratées. Comme je le mentionnais plus tôt, le jeu est très difficile et c’est la voie que souhaitait emprunter l’équipe de développeurs, cependant il y a encore de place pour de l’amélioration. Heureusement pour nous, des changements sont apportés assez régulièrement au jeu, il y a de l’espoir pour la date de sortie officielle.

EpicManager-Quete-Choix

Bref, vous procurant le jeu dans sa version beta, attendez-vous à voir du changement régulièrement. Vos meilleures stratégies pourraient être désuètes du jour au lendemain, tout comme vos pièces d’équipement préférées. Gardez l’oeil ouvert pour les notes des développeurs, ils ont tendance à être très descriptif sur les changements apportés au jeu.

 

Ce que je pense d’Epic Manager

Quoiqu’il ne soit pas parfait et qu’il ait besoin d’être équilibré avant d’être considéré comme complet à 100%, Epic Manager est un jeu au concept intéressant avec beaucoup de potentiel! Il est très difficile, mais offre un défi de tailles aux amateurs de « team simulators » et de jeux de rôles. Le jeu possède un look charmant et agréable visuellement, si ce n’est qu’il soit très lent dans son approche concernant ses nombreuses animations (déplacement des aventuriers, attaques en combat, etc.) qui peuvent finir par alourdir l’expérience du jeu. Dans son état actuel, le jeu est agréable et peu être joué sans problèmes, avec la communauté qui est en train de s’établir autour de ce jeu, je ne serais pas surpris de vois de nouvelles mécaniques intéressantes faire leur apparition au courant des prochains mois.

EpicManager-Banniere

DEVRAIS-JE ME PROCURER CE JEU EN ACCÈS ANTICIPÉ?

  • Si vous aimez les jeux de rôle difficiles : ouais.
  • Si vous êtes un amateur de jeux de gestion et de jeux de rôle sur table : prenez-le!
  • Si vous êtes du genre à vous attacher à vos personnages : soyez prudent.
  • Si les problèmes de RNG (Générateur de nombres aléatoires) vous enragent : non, attendez.
  • Si vous cherchez un jeu de rôles avec un univers et une histoire épique : ce n’est pas pour vous.
  • Si vous aimez la plage et les randonnées pédestres : what the fuck?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *