Top 10 – Personnages féminins de fantasy

Personnages féminins de fantasy

Inspirée d’un blogue de cosplay que j’aime bien, j’ai eu envie de présenter mes personnages féminins de fantasy préférés. C’est aussi l’occasion de replonger dans quelques œuvres du genre fantastique. (Je ne fais pas ici de distinction entre les médias. Je passe aisément donc du roman à la série télévisuelle.) Cette liste est, par ailleurs, basée sur des critères absolument subjectifs.

Et pourquoi les personnages féminins? Les héroïnes, dans ces histoires, sont trop souvent sous-représentées ou occupent des rôles accessoires en comparaison aux héros types masculins. On a pourtant de superbes exemples, à tel point que j’ai choisi de séparer les personnages des récits de fantasy de ceux de science-fiction, desquels je fais une séparation plus instinctive que théorique (à suivre!).


Le saviez-vous? Seulement 19 % de tous les personnages mentionnés dans l’univers du Seigneur des anneaux, créé par J. R. R. Tolkien, sont des femmes. Et encore! La plupart d’entre elles ne sont qu’évoquées dans une anecdote ou une autre et ne font pas partie prenante du récit. Si bien que dans la version cinématographique du Hobbit, par exemple, le personnage de Tauriel a été inventé de toute pièce par Peter Jackson dans le but avoué d’ajouter une présence féminine. Mais, bien que le personnage interprété par Evangeline Lilly soit brillant, on est loin de remplir les simples conditions du test de Bechdel… 

 

10 – Lucy Pevensie

  • The Chronicles of Narnia
  • C. S. Lewis

La plus jeune des 4 enfants qui sont au cœur des aventures des Chroniques de Narnia, Lucy est aussi le personnage au caractère le plus fort de toute la série. Elle apparaît dans 5 des 7 livres, dont 3 fois comme personnage principal. C’est la première des enfants à entrer dans Narnia, point non négligeable qui démontre déjà l’importance de son rôle dans l’histoire. En effet, puisque la garde-robe ne s’ouvre sur Narnia qu’à l’occasion, et l’accès de Lucy dans cet univers se révèle presque une prophétie. Tout au long du récit, Lucy s’ancre comme le véritable cœur de l’histoire : c’est elle qui découvre le royaume de Narnia, mais aussi qui le sauve (notons par ailleurs qu’elle représente l’archétype du guérisseur); c’est aussi elle qui reste stable et inchangée, représentant la constance dont le monde a besoin; surtout, c’est elle qui a foi en Narnia, au point tel qu’elle est seule à voir Aslan, leur guide dans l’aventure. Malgré l’important sous-texte traditionaliste et patriarcal des romans de C.S. Lewis, Lucy se présente comme un personnage capable de détruire les barrières des conventions, tout à la fois courageuse, intelligente, douce et valeureuse, et elle est justement couronnée la reine Lucy, la vaillante.

 

9 – Eowyn

  • Lord of the Rings
  • J. R. R. Tolkien

Eowyn est une héroïne favorite du Seigneur des anneaux, membre de la famille royale Rohirrim. Dans toute la saga, elle est le seul personnage humain féminin d’importance. Elle est à la fois habile aux armes et aussi sage que les plus grands rois. Elle représente sans nul doute l’archétype de la femme guerrière. Ce personnage est cependant plus complexe : forgé sur la dualité entre les normes sociétales et ses instincts naturels, c’est son amour trompé pour Aragorn qui la pousse à l’aventure, malgré que Tolkien la décrive comme forte et indépendante. C’est ainsi qu’elle part à la guerre, habillée comme un cavalier, comme un homme. Malheureusement, toutes les caractéristiques traditionnellement féminines que l’on retrouve chez Eowyn sont présentées comme faibles : c’est seulement lorsqu’elle adopte des traits jugés masculins qu’elle peut véritablement prendre part à l’histoire. Il n’empêche que c’est elle qui combat et défait le Roi-Sorcier d’Angmar, prouvant la prophétie de Glorfindel qu’aucun homme ne pourrait tuer le Seigneur des Nazgûl.

 

8 – Hermione Granger

  • Harry Potter
  • J. K. Rowling

Je dois avouer que ma première approche des livres de la série Harry Potter, à la fin des années 1990, m’a laissée froide : j’ai eu beaucoup de mal à franchir le livre 2 que je n’aime toujours pas à ce jour. Ce n’est que plusieurs années plus tard, poussée par des amis, que j’ai donné une autre chance aux romans. Comme plusieurs, j’ai finalement adoré, et plus encore avec les derniers livres, plus matures. Le nombre de personnages inspirants dans cette saga est remarquable, mais, pour moi, c’est tout simplement Hermione qui remporte la palme. Son intelligence, son ardeur et son ingéniosité sont ces qualités les plus évidentes auxquelles s’ajoutent sa loyauté et sa bravoure pour en faire un personnage vraiment grandiose. Peut-être sa qualité la plus inspirante : elle est fière de son intelligence et ne cherche pas à paraître autrement que comment elle est réellement. Bien qu’il ne s’agisse pas du rôle central du récit, Hermione est certainement au cœur de l’histoire et l’un des moteurs les plus importants de la saga.

 

7 – Snow White

  • Once Upon a Time
  • Edward Kitsis et Adam Hirowitz

Once Upon a Time est une série télévisée du réseau américain ABC qui met en scène les différents personnages des contes de fées transportés dans notre univers par la malédiction de la vilaine reine. Ce mauvais sort a causé une amnésie générale chez tous les personnages qui ont alors chacun adopté un autre persona. En parallèle de cette histoire, la série nous donne les aventures de chacun avant la malédiction, dans la forêt enchantée. L’interprétation de Blanche-Neige des créateurs est savoureuse. (Je distingue ici Blanche-Neige de Mary Margaret, sa contrepartie amnésique, bien moins intéressante.) Archère de grand talent, elle agit comme défenderesse des habitants de la forêt enchantée contre la méchante reine, sa belle-mère. Son courage et sa persévérance en font un leader d’excellence, sa force de caractère, la marque d’un personnage phare comme on en voit peu, et le rôle est merveilleusement bien joué par Ginnifer Goodwin. En fait, la réécriture moderne de tous les rôles de la série est un délice : sans dénaturer les contes qui ont marqué l’imaginaire de notre enfance, les personnages ont gagné en profondeur, en complexité et en réalisme.

 

6 – Sookie Stackhouse

  • The Southern Vampire Mysteries /  True Blood
  • Charlaine Harris

La série True Blood et les livres desquels elle est inspirée, The Southern Vampire Mysteries, sont deux de mes plaisirs coupables. Sookie est une jeune serveuse dans une communauté du sud des États-Unis. Elle est aussi une télépathe. Alors que les vampires choisissent de faire connaître leur existence au monde, l’univers de Sookie bascule : elle est presque irrésistible pour les vampires. Elle découvre bientôt tout un univers surnaturel où se côtoient non seulement les vampires, mais aussi les loups-garous et plusieurs autres métamorphes comme les panthères-garous, des ménades, des semi-démons et des fées. Elle découvre qu’elle a elle-même un héritage féérique d’où lui proviennent vraisemblablement ses dons. Elle est transportée dans tout genre d’aventures et de mystères, devenant pour plusieurs un atout dont ils veulent tirer profit. Ce qui en fait un personnage si attachant, c’est qu’au milieu de tous ces éléments surnaturels, dont elle fait partie, Sookie reste une personne simple, normale, avec ses doutes et ses inquiétudes, avec des faiblesses. Elle se laisse guidée par ses instincts et son cœur. Elle est intelligente, rationnelle et fière. Toujours prête à aider et défendre ceux qu’elle aime, elle démontre toujours une bravoure impressionnante, malgré les dangers imminents.

 

5 – Morgana Pendragon

  • Merlin
  • Julian Jones, Jake Michie, Johnny Capps et Julian Murphy

Dans cette liste, Morgana Pendragon est le seul personnage véritablement méchant. Et encore, elle ne l’a pas toujours été : c’est le rejet de son père, puis l’emprise de la magie qui la transforme en l’ennemi prophétique de Merlin. Il est assez rare que je penche pour les rôles sombres et malfaisants. Or, celui-ci est enivrant. Katie McGrath, qui incarne cette variante de Morgan la fée pour la BBC, est époustouflante dans ce personnage complexe : d’abord une jeune femme douce, elle est poussée à la vengeance par l’abandon et la trahison de ses proches. Le spectateur comprend son histoire et ne peut qu’être porté par empathie pour elle. Toujours reléguée au second rang derrière Arthur, elle devient furieuse et prépare sa revanche dès qu’elle apprend que son véritable père, Uther, lui a caché ses origines et sa filiation. Dès lors, sous l’influence de Morgause, elle développe ses dons pour la magie et devient peu à peu la fée maléfique des légendes. De tout temps, elle est la seule qui s’oppose à Uther et à ses lois anti-magie, marque de son indépendance et de son esprit résolument moderne.

 

4 – Tamsin et Bo

  • Lost Girl
  • Michelle Lovretta

La série télévisée canadienne Lost Girl a vu le jour sur les ondes de Showcase en 2010. La chaîne Syfy la diffuse également aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. L’univers de Lost Girl est habité de nombreux personnages surnaturels – des fées – qui sont regroupés en deux grandes organisations : la lumière et les ombres. Le personnage principal, Bo, est né en dehors de ces organisations, et ce n’est qu’à l’âge adulte, quand elle est découverte par un groupe de fées, qu’elle apprend son héritage : elle est une succube. Qui plus est, quand elle refuse de joindre un camp, elle se révèle l’être des prophéties dont les récits anciens font mention. L’ensemble des personnages de la série est fascinant; inspirée des grandes mythologies du monde, la créatrice de Lost Girl nous donne une interprétation réussie des monstres de légendes, tels que les lycanthropes, les sirènes, les valkyries, les druides, etc.

Deux des personnages de la série font partie de cette liste et partagent le numéro 4. Tout d’abord, Bo, une succube, personnage principal qui devient détective privée pour toutes les histoires liées aux fées. Comme succube, ses pouvoirs découlent de sa propre énergie sexuelle, ou de celle des autres dont elle se nourrit. Elle est forte, indépendante, et en pleine possession de ses moyens et en contrôle de sa vie. Son choix de rester neutre dans la guerre entre les camps de la lumière et de l’ombre se prouve souvent difficile, mais sa force de caractère lui permet de rester inflexible, malgré les stratagèmes des uns et des autres. (La première saison donne l’impression qu’elle penche pour la lumière, mais les saisons subséquentes rétablissent l’équilibre.) L’autre personnage qui sort du lot est celui de Tamsin. Il s’agit d’un personnage secondaire qui n’apparaît pour la première fois qu’à la fin de la saison 2 pour joindre la liste des personnages récurrents à partir de la saison 3. Tamsin est une Valkyrie affiliée au camp des ombres. Elle est d’abord envoyée pour espionner Bo, mais une amitié se forge éventuellement entre elles et Tamsin démontre dès lors sa loyauté envers la succube. Elle est extrêmement forte (elle bat un loup-garou en combat singulier); elle contrôle les doutes des gens et peut créer une grande confusion chez eux; elle a un pouvoir sur la vie et la mort des êtres par la pure force de sa volonté; elle est féroce et dévouée. Un personnage franchement impressionnant!

 

3 – Galadriel

  • Lord of the Rings
  • J.R.R. Tolkien

Galadriel, la dame de Lórien, est la souveraine de Lothlórien aux côtés de son époux Celeborn. Elle incarne l’archétype de la bonne sorcière dans la saga du Seigneur des anneaux et son rôle est quelque peu renforcé dans la version cinématographique, quoiqu’elle soit toujours révérée pour ses grandes vertus féminines classiques telles sa beauté et sa grâce. Selon les écrits du Silmarillion, elle est aussi la chef des rébellions des Noldors et leur fuite hors de Valinor. Elle a alors prouvé son intelligence et sa bravoure. Le personnage de Galadriel est l’un de ceux que Tolkien a le plus souvent réécrits, et son rôle dans l’épopée centrale est plus conventionnel et rappelle plutôt ceux des bonnes fées de la littérature médiévale. Un rapprochement entre Galadriel et la Dame du lac de la légende arthurienne est d’ailleurs souvent fait. Dans tous les cas, c’est elle qui inspire le courage nécessaire aux voyageurs de la compagnie de l’anneau leur offrant de plus les dons qui les aidera dans leur quête. Alors que Galadriel est déjà un personnage superbe dans les livres, la performance de Cate Blanchet dans les films de la franchise le rend d’autant plus extraordinaire.

 

2 – Willow Rosenberg

  • Buffy the Vampire Slayer
  • Joss Whedon

Willow est la première amie de Buffy Summers dans la série culte Buffy the Vampire Slayer et l’un de membre fondateur de la « Scooby Gang ». Bien qu’on puisse la définir comme l’un des side-kicks du personnage principal, Willow est aussi une femme intelligente et une sorcière puissante. Au point tel qu’elle devient le « méchant » de l’histoire à la fin de la saison 6 alors que sa dépendance à la magie, ainsi que sa peine et sa colère la poussent vers des formes dangereuses de son art. Les sondages auprès du public ont généralement révélé qu’il s’agit d’un des personnages favoris de la télévision américaine de l’époque, et avec raison. L’évolution psychologique importante que subit la jeune femme en a fait un rôle modèle pour toute une génération, la présentant d’abord comme une petite étudiante réservée, mais vive d’esprit, puis comme une grande défenderesse du bien. À noter, le couple formé entre Willow et Tara Macklay est le premier couple lesbien présenté à la télévision américaine.

 

1 – Daenarys Targaryen

  • Game of Thrones
  • George R. R. Martin

Daenarys Targaryen a tout d’un personnage de légende : elle est la dernière descendante de l’illustre lignée des rois; elle est belle, courageuse et intelligente; elle prend la défense des faibles et libère les esclaves; et elle est accompagnée de 3 dragons. Les livres de la saga Game of Thrones sont construits de manière à nous révéler les pensées des personnages. La jeune Daenerys – elle a 13 ans au début de l’histoire dans les romans, on l’a vieilli à 16 ans dans la série télévisée – est impressionnante pour son jugement, sa bravoure et sa loyauté. Sa transformation de jeune fille fragile et peu sûre d’elle en reine autoritaire, mais juste ne laisse personne insensible. Celle qui n’a pourtant jamais vu les terres de Westeros vers lesquelles elle marche pour en reprendre le trône fait parler d’elle partout sur son passage et au-delà de ses pas. Et même les fans la trouvent grandiose, moi la première.

Elaine

About Elaine

Passionnée, curieuse et verbomotrice, sans doute les 3 qualités qui me décrivent le mieux. Après des études en littérature et une expérience de plus de 15 ans dans le monde des grandeur nature, en tant que joueuse, scénariste et organisatrice, je me joins à l'antre du geek pour partager mes passion et mes points de vue. Fantasy et science-fiction sont mes sujets de prédilection, au plaisir de vous les faire (re)découvrir.

One thought on “Top 10 – Personnages féminins de fantasy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *