PC – Cortex Command

Si vous trouvez que certains jeux sont longs à développer, dites-vous qu’il y a toujours pire. Cortex Command est un jeu vidéo Indie qui fut développé par Data Realms. Le jeu prit en tout 12 ans à officiellement sortir sur le marché. Il faut aussi dire que le jeu fut conçu par une petite équipe dont Dan Tabar (Data) est le Designer en chef. Disponible depuis septembre 2012, Cortex Command nous offre une expérience intéressante d’action 2D et de physiques travaillée au moindre détail.

Même à sa sortie Steam, les développeurs de Cortex Command ont admis que le jeu n’était pas encore complètement peaufiné. Il y avait certains bogues importants et certains éléments manquaient toujours. Aujourd’hui le Build 30 est maintenant disponible et je souhaite vous présenter cette version beaucoup plus complète et intéressante.

 

FICHE TECHNIQUE

  • Éditeur: Date Realms
  • Plateformes: PC, MAC, Linux via distribution numérique
  • Nombre de joueur:  Jusqu’à quatre en local.
  • Type de jeu: Action 2D
  • Prix de base: 19.99$ USD
  • Expansions: Non.
  • Pré-requis pour PC
    • Système d’exploitation: Windows XP et plus
    • Processeur: 1.0 GHz 
    • Mémoire: 1GB RAM
    • Escape disque: 150 mo
    • Carte graphique: Un écran qui soutient une résolution de 640×480 minimum

 

QU’EST-CE QUE CE JEU?

Cortex Command est un jeu d’action en 2D style rétro qui pourrait facilement se comparer au style classique de Worm ou encore de Gunbound.  La différence principale est que le jeu n’est pas du tour par tour comme ces précédents titres mais tout est en action simultanée.

Vous êtes un cerveau qui commande des troupes et vous devez vaincre la faction adverse. Vous faites descendre de l’espace vos soldats et votre armement afin de déplacer ces troupes dans les terrains contrôlés par l’ennemi. Vous gagnez lorsque vous avez tué le cerveau adverse.

CC Instruction

Un peu comme Worm, les terrains sont entièrement destructibles, mais de façon moins « cartoon ». Tout le monde agit en même temps et vous pouvez diriger individuellement chacun de vos soldats. Présentant un style beaucoup plus mature et sérieux, Cortex Command vous offre une bonne sélection de scénarios jouable aux objectifs divers.

 

L’HISTOIRE

CC Intro
Une des images de l’histoire qui est présentée dans l’introduction.

En introduction avant le jeu, une succession d’image nous raconte l’histoire de Cortex Command. L’humanité possède maintenant les moyens technologiques pour voyager à travers l’espace et a maintenant fait la rencontre de plusieurs races extra-terrestre. Avec l’expansion des diverses races dans l’espace, la recherche des ressources rares telle l’or, devient de plus en plus difficile et tendue. Vous avez découvert une nouvelle planète qui ressemble beaucoup à la terre et celle-ci semble contenir des mines d’or inestimable. Du haut d’une station orbitale nommée TradeStar, vous commandez vos hommes sur cette planète et compétitionnez contre les autres races avides d’or.

Autre cette introduction, l’histoire n’a aucune autre importance dans le jeu. L’introduction ne sert qu’à installer un contexte au jeu. Il n’y a pas non plus de missions campagne à l’intérieur du jeu ce qui est dommage selon moi. Cortex Command essentiellement axé sur sa jouabilité et les scénarios offerts.

 

MÉCANIQUES DU JEU

Comme mentionné plus haut, Cortex Command offre une belle recette d’action et de plate-forme 2D. Pour avoir un aperçue de la jouabilité et des mécaniques du jeu, voici une courte vidéo que j’ai préparée pour vous. Je joue une partie solo dans un scénario appelé Bunker Breach où l’objectif est d’aller tuer le cerveau adverse dans le fond d’un bunker bien gardé.

 

 

Les contrôles

Relativement simple à apprendre, la meilleure façon de jouer c’est avec le clavier et la souris. Vous pouvez aussi jouer avec une manette, mais ceci offre un peu moins de précision quand vient le temps de viser ou de choisir les options des soldats. Quand vous jouez en multijoueur, vos amis peuvent ajouter jusqu’à trois manettes supplémentaires pour se joindre à vous. Autrement, avec le clavier, on déplace son personnage avec A et D. On active le jetpack avec W et on peut s’accroupir avec S.  Avec le clic droit de la souris, on ouvre un menu en cercle autour du personnage sélectionné.  À partir de n’importe quel personnage, vous pouvez commander des troupes et choisir leurs modes d’intelligence artificielle. Vous pouvez aussi recharger votre arme ou changer celle-ci quoique des raccourcis clavier existent.

Les contrôles sont apprivoisables de façon générale sauf pour le jetpack qui est plutôt difficile à utiliser. Il vol en direction d’où le curseur de votre souris pointe. Il est donc impossible de voler par en arrière tout en tirant devant soi. Un réflexe qui, pour la plupart des joueurs, peut se déclencher facilement. De plus, dans certaines structures sont installées des échelles. Elles sont plutôt inutiles, car il est très difficile d’y grimper de façon efficace.

CC SquadL’idée du jeu est aussi de guider une troupe de soldats pour attaquer l’adversaire. Plusieurs méthodes sont disponibles pour bien gérer sa troupe. Comme vous l’avez vue dans la vidéo, l’option Form Squad lie plusieurs soldats ensemble pour se déplacer en groupe plus facilement. On peut aussi assigner des modes de patrouille, de creusage automatique, de déplacement à un point précis ou en mode surveillance. Même si ces fonctions existent, il est recommandé de garder un œil sur vos troupes, car l’intelligence artificielle n’est pas tout à fait au point et les soldats restent souvent pris ou se perdent.

La physique
CC Explosion Part
Les détails composant les fusées, soldats et drones sont très impressionnants. Faites attention aux débris!

Un des points les plus forts de Cortex Command est dans sa physique du détail. Comme présentée dans ma vidéo, chaque partie du corps des personnages a son importance. Un soldat sans bras ne peut plus utiliser d’arme. Certaines technologies offrent des soldats avec des armures qui protègent mieux contre les tirs adverses.

Les vaisseaux de transports ont aussi été conçus de façon bien détaillée afin qu’en cas de dommage, chaque morceau puisse se détacher et tomber au sol. Par exemple, si un Dropship se fait exploser un réacteur, il risque très fortement de commencer à tournoyer dans les airs de façon incontrôlable jusqu’à s’écraser quelque part emportant avec lui l’équipage en son bord. Les débris des écrasements sont une source vraiment intéressante qui peuvent déterminer de façon importante le résultat d’un combat. Les morceaux de vaisseau tombants peuvent complètement écraser des soldats ou encore boucher des accès à un bunker. Ceux-ci peuvent ensuite servir de couverture important sur un champ de bataille.

L’équipement
CC Armes
Le menu est très vaste en possibilités. Prenez le temps d’essayer toutes les armes afin de trouver vos préférées.

Avant de commencer une partie, chaque joueur doit choisir une technologie qu’il utilisera. Pour les intelligences artificielles (ou bots), ça déterminera contre quelle race vous allez combattre. Par contre pour les joueurs, cela n’influence pas grand-chose. Choisissant la Coalition par exemple, vous pourriez tout de même vous commander des soldats Ronnin armés avec de l’équipement de Browncoat. Le choix de la technologie ne restreint malheureusement pas ce qui est disponible. La seule différence est que les ensembles d’unités préétablies (Presets) sont uniquement constitués de la technologie que vous avez choisie.

Il y a une grande variété d’armement très intéressante. Quand vous commandez un soldat, vous pouvez choisir ce avec quoi il va être équipé. Il suffit de choisir dans les menus le type de soldat que vous souhaitez et ensuite l’équipement. Ce qui va suivre l’unité choisie sera automatiquement équipé par celle-ci. Ensuite, vous pouvez décider de quelle façon vous voulez faire atterrir vos soldats. Il y a différents vaisseaux et mode d’envois comme une simple caisse qui tombe du ciel ou encore une fusée comme vous avez pu voir dans la vidéo.

Chaque soldat et pièce d’équipement a un coût en or, donc il faut bien réfléchir à ce qu’on commande. Une fusée trop lourde peut difficilement atterrir et donc risquer de gaspiller vos soldats dans un crash.

Il y a beaucoup d’armes. Vraiment énormément. Ça peut sembler un peu pêle-mêle au début alors il est recommandé d’utiliser les « Presets » suggérés selon votre technologie.

 

LES MODES DE JEU

Campagne
CC Campain
Dans le mode campagne, vous choisissez les sites que vous voulez attaquer. Planifiez votre budget d’attaque en conséquence.

La première option qui s’offre à vous est une partie de type campagne. Ceci n’est pas une succession de mission avec une histoire, mais bien un mode où vous devez conquérir la planète aux dépens de vos adversaires. Un peu comme un jeu de plateau, vous investissez de l’or dans vos bases afin d’y construire des bunkers pour vous défendre contre l’envahisseur. Ainsi, vous disputez les sites et récoltez l’or que ceux-ci vous génèrent. Lorsque vous attaquez un site, vous déterminez un montant d’or de base qui vous permettra de commander vos premières unités pour tenter d’entrer dans le bunker adverse et tué son cerveau. Ainsi, vous gagnez le contrôle du site et devrez maintenir votre position. Pour gagner, vous devez éliminer tout les cerveaux adverses.

Les scénarios
CC Bunker Breach
Percez les défenses adverses avec des armes lourdes.

Le choix de scénario est intéressant en possibilité. Vous vous trouverez probablement plus souvent à jouer à ces modes de jeu qu’à la campagne. Commencez là en complétant la mission tutoriel qui vous apprendra la base des contrôles. Autrement vous pouvez installer un bunker afin de survivre à des vagues d’attaque ennemies, compétitionner à la collecte d’or ou encore faire des « one-man-army » et survivre le plus longtemps possible.

Le multijoueur

Dans la majorité des scénarios ou même dans la campagne, vous pouvez jouer avec vos amis. Malheureusement, Cortex Command n’offre aucun support en ligne pour jouer à distance. Vous devez vous contenter de jouer avec des amis à la maison devant l’ordinateur un peu comme dans le bon vieux temps de Worm!

Le modding

Si vous vous sentez d’attaque, vous pouvez toujours vous amuser à modifier le contenu du jeu et d’y ajouter de nouveaux éléments. Vous pouvez construire des vaisseaux, de nouvelles armes, de nouveaux personnages, etc. Depuis le Build 30, Cortex Command vous offre maintenant l’accès à Steam Workshop qui permet d’ajouter plein de nouveau contenu intéressant créé par la communauté.

CC Mod
Pleins de belles possibilités avec le « modding » !

LA PRÉSENTATION

Cortex Command Chip Hunt
Une grotte infestée de zombie!

Comme vous avez pu le constater, le style visuel est très rétro. Par contre, il y a beaucoup de détails sur les personnages et les environnements. Ces détails lissent très bien l’aspect visuel et artistique. Même si le jeu est en développement depuis plus de 10 ans, nous voyons que tout a bien vieilli et que le polissage a été exécuté avec soin.

Musicalement, la trame sonore est aussi très bonne. Surtout la musique d’introduction qui est très puissante et métal! Sinon lors des affronts, c’est sensiblement la même musique se répète, dans presque toutes les cartes. Cependant, cette musique n’a rien de répétitif et elle glisse très bien en fond entre les fusillades. Les images qui sont présentées lors de l’introduction du jeu sont d’excellente œuvre signée par Arne Niklas Jansson.

 

CONCLUSION

Points positifs

  • Graphique bien lissé et détaillé.
  • Physiques profondes et extrêmement précises.
  • Mécanique très intéressante et influente.
  • L’action est intéressante et le jeu a un très bon rythme.
  • Belle variété de personnages et d’équipement.

Points négatifs

  • Manque d’histoire en cours de jeu.
  • Aucun mode multijoueurs en ligne.
  • Certains contrôles manquent de polissage.
  • L’intelligence artificielle a plusieurs défauts.
  • Les technologies ne sont pas assez bien définies et distinguables.

 

Site officiel : http://datarealms.com/
Page Steam : http://store.steampowered.com/app/209670/

 

CC Free Crab bottom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *