Les géants de la Science-Fiction

Pour célébrer le projet de LeVar Burton visant à faire revivre l’iconique série « Reading Rainbow » qui a partagé la passion de la lecture à des millions de jeunes au cours des trente dernières années (Allez donner ICI), j’aimerais partager avec vous cette semaine quelques livres qui m’ont poussé dans le domaine de la science-fiction. Car oui j’ai été initié à ce genre grâce à la télévision et aux films mais c’est la littérature qui m’a poussé à m’y passionner. Les quatre livres que je liste ici sont des livres que j’ai lu et que je considère comme étant des musts pour tout ceux qui veulent lire le meilleur de la littérature de science-fiction.

Most actors do not watch TV, they read – John DeLancie


Dune

Frank Herbert, 1966

dune[1]

Ce mastodonte est l’un des premier livres qui m’a été donné à lire par mon père dans mon adolescence. Il s’agit d’un livre qui est à mon avis un incontournable du domaine, il nous transporte dans un univers fantastique mélange d’intrigues familiales et politiques dans un cadre de féodalisme futuriste. Le personnage principal de l’histoire Paul Atréïdes est le fils du Duc Leto qui a reçu l’ordre de quitter leur monde pour  gérer l’extraction de l’épice sur la planète Arrakis (connue aussi sous le nom de Dune), opération qui était précédemment la tâche de la famille Harkonnen, ennemis jurés du clan Atréïdes. Une série d’événements transformeront le jeune Paul en un véritable messie pour le peuple Fremen habitant les vastes déserts de Dune.

Si une comparaison à une œuvre doit être faite, il s’agit véritablement ici de la version Sci-Fi de Game of Thrones ou du Seigneur des Anneaux, avec un soupçon de  autant en terme de longueur que de la richesse de son univers. Chaque personnage a son intrigue et l’univers est très complet, l’absence de technologie futuriste rends l’univers encore plus intéressant et focalisé sur les personnages.

Autres livres dans la série :

  • Le Messie de Dune, 1969 (Dune Messiah)
  • Les Enfants de Dune, 1979 (Children of Dune)
  • L’Empereur-Dieu de Dune, 1981 (God Emperor of Dune)
  • Les Hérétiques de Dune, 1984 (Heretics of Dune)
  • La Maison des mères, 1985 (Chapterhouse: Dune)

Rendez-vous avec Rama

Arthur C.Clarke, 1973
(Rendez-vous with Rama)

9780553287899_custom-180397b7ab072d9a6d8596948abbaa812eb9edbb-s6-c30[1]

J’ai connu Rama au travers d’un vieux jeu d’aventure en FMV (Full Motion Video) de Sierra On-Line du même nom. Après m’être cassé la tête à compter avec des nombres de différentes bases bien avant que mes pauvres cours de math ne m’appendent le concept, je suis tombé en amour avec le concept de l’histoire; Un énorme cylindre entre dans le système solaire et un équipage a la difficile tâche de découvrir les secrets de l’objet surnommé RAMA.

Le premier livre de la série était supposé rester le seul, ce n’est qu’en 1989 (16 ans plus tard) que le légendaire Arthur C. Clarke a écrit une suite à ce roman en collaboration avec Gentry Lee. Le premier livre raconte l’histoire d’un vaisseau qui a été ordonné de se diriger vers l’objet afin de l’explorer, l’équipage n’étant pas préparé à une telle expédition et l’auteur semble utiliser ce fait pour prendre un malin plaisir à garder le mystère de l’objet complet. Heureusement les romans subséquents viennent apporter beaucoup plus de substance à RAMA, on y découvre le secret de ses habitants et le but ultime de cet étrange cylindre.

Ceux qui apprécient la science-fiction plus réaliste, (aka Hard Science-Fiction) domaine dans lequel Mr. Clarke excelle et ne déçoit pas dutout dans cete oeuvre. De plus, il faut aussi mentionner que Gentry Lee est chef ingénieur pour le Jet Propulsion Laboratory on ne peux pas demander mieux pour une histoire basé sur des concepts scientifiques solides.

Autres livres dans la série :

  • Rama II, 1989
  • Les Jardins de Rama, 1991 (The Garden of Rama)
  • Rama Révélé, 1993 (Rama Revealed)

Le Meilleur des Mondes

Aldous Huxley, 1932
(Brave New World)

BraveNewWorld_FirstEdition[1]

Souvent considéré comme étant le prédécesseur de 1984, Le Meilleur des Mondes est un roman écrit en 1932 par Aldous Huxley illustrant une utopie ou chaque habitant est génétiquement créé pour appartenir à une certaine caste de la société (allant de Alpha à Epsilon). Les Alphas et Beta étant les élites de la société ils sont dotés de toutes leurs capacités mentales et physiques, tandis que de l’autre côté du spectre les Deltas, Gammas et Epsilons sont principalement des êtres destinés à être au bas de la société puisque leur capacités sont réduites lors de la gestation dans les cuves de gestation créant ainsi une société ordonnée et contrôlée. Lors de la lecture, on se retrouve avec des sujets qui étaient controversés lors de la parution du livre et dans certains cas, qui le sont encore de nos jours. Le lecteur se retrouvera confronté à une société qui fait un usage libérale d’une drogue hallucinogène nommé Soma qui permet de donner à ses utilisateurs confort et joie, ou encore avec une éducation qui apprends aux jeunes les vertus du sexe récréationnel dans un cadre social. Tant qu’à moi ce livre représente ce qu’il y a de meilleur dans la science-fiction, c’est à dire nous confronter à des idées choquantes ou malaisantes et les illustrer sous un autre jour pour les rendre innocentes ou du moins acceptable dans un univers donné. Il y a beaucoup plus à dire à propos de ce livre, cependant pour être honnête je suis dû pour une relecture afin de pouvoir en parler plus en détail!

 


Le Guide Galactique

Douglas Adams, 1979
(Hitchhiker’s Guide to the Galaxy)

1125325[1]

Le Guide Galactique a commençé son existence à la radio de la BBC en 1978 puis l’année suivante a suivi en format littéraire pour être suivi d’une mini-série télé sur la BBC en 1981 et finalement d’un jeu d’aventure en format texte publié en 1984, on peux parler ici d’un des premier véritables projets cross-média!

Chacune des version a une histoire légèrement différente, cependant elle part toujours du même pied avec Arthur Dent cet anglais typique se trouvant avec un léger problème; la construction d’une autoroute demande la destruction de sa maison. Son ami bizarroïde Ford Prefect lui semble être préoccupé par un plus grand problème et entraine Arthur avec lui à bord de l’un des vaissseaux Vogons en orbite autour de la terre, quelques secondes avant que celle-ci ne soit détruite. Après une séance de torture à la poésie Vogonne, les deux héros sont éjectés dans l’espace pour être receuillis par Zaphond Beeblebrox (Président Galactique Extraordinaire), en cavale à bord vaisseau « Heart of Gold » muni du légendaire moteur à improbabilité. Ensemble ils se feront entrainer dans une quête pour trouver la signification de la réponse à la grande question de la vie, l’univers et tout le reste : 42.

Si vous aimez Monty Python, Doctor Who ou l’humour britannique en général vous ne pouvez pas manquer ce titre. On y retrouve un niveau d’absurde immensément réfléchi, l’humour est raffiné et pourra même vous porter à réflexion à queleques moments. Je suggère de lire tout les livres un après l’autre sans trop de délais entre chaque puisque plus l’histoire avance, plus elle se complexifie (Et l’absurde complexe est parfois très dur à suivre!). Cependant ces livres restent des incontournables de la culture Geek actuelle!

Autres livres dans la série :

  • Le Dernier Restaurant avant la fin du monde, 1980 (The Restaurant at the End of the Universe)
  • La Vie, l’Univers et le Reste, 1983 (Life, the Universe and Everything)
  • Salut, et encore merci pour le poisson, 1984 (So Long, and Thanks for All the Fish)
  • Globalement inoffensive, 1992 (Mostly Harmless)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *