[PATHFINDER] Livre de règles : Monster Codex

Les Bestiaires sont les sources primaires de monstruosité pour vos aventures et vos campagnes. Ils contiennent des centaines et des centaines de monstres et de créatures inspirantes dont une seule d’entre elles peut donner assez d’inspiration pour une quête complète. Malheureusement, une majorité de ces créatures n’ont qu’une ou deux pages qui leur sont consacrées dans ces Bestiaires officiels de Paizo.

Je vous présente alors le Monster Codex, une livre qui consacre son attention sur vingt différents types de monstres connus et classiques, mais qui les développe beaucoup plus en détail que dans les Bestiaires.

 

FICHE TECHNIQUE

  • Type de produit : livre de règles
  • Date de publication : Novembre 2014
  • Concepteurs : Dennis Baker, Jesse Benner, Logan Bonner, Jason Bulmahn, Ross Byers, John Compton, Robert N. Emerson, Jonathan H. Keith, Dale C. McCoy Jr, Mark Moreland, Tom Philips, Stephen Radney-MacFarland, Thomas M. Reid, Patrick Renie, Mark Seifter, Tork Shaw, Neil Spicer (Adventure Path #67), Owen K.C. Stephen et Ross Taylor
  • Artistes : Wayne Reynolds (couverture), Mike Allen, Dave Allsop, David Alvarez, Helge C. Balzer, Subroto Bhaumik, Milivoj Ćeran, Alexandre Chaudret, Alberto Dal Lago, Wayne England, Jason Engle, Jorge Fares, Fabio Gorla, Christof Grobelski, Tim Kings-Lynne, Damien Mammoliti, Diana Martinez, Brynn Metheney, Mark Molnar, Roberto Pitturru, Maichol Quinto, Jason Rainville, Firat Solhan et Ben Wootten.
  • Nombre de pages : 253 pages
  • Prix approximatif : 30 à 45 $
  • Disponible en français : Codex Monstrueux

 

Ce livre utilise des références aux ouvrages suivants :

  • Livre des règles avancées (Advanced Player’s Guide)
  • L’art de la magie (Ultimate Magic)
  • L’art de la guerre (Ultimate Combat)
  • Livre des races avancées (Advanced Race Guide)
  • Armes et équipements (Ultimate Equipement)
  • Bestiaire
  • Bestiaire 2
  • Bestiaire 3
  • Bestiaire 4

 

Qu’est-ce que le Monster Codex ?

Ce supplément pour le jeu de rôle sur table Pathfinder (quoi que très applicable pour Dungeon & Dragon 3.5) va ajouter beaucoup de profondeur à vos aventures en détaillant, de façon beaucoup plus importante que dans les Bestiaires, vingt monstres classiques et améliorés.

On y consacre environ une dizaine de pages par créatures, pas tous nécessairement mauvaises, qui vont grandement vous informer sur le mode de vie et sur de nouveaux traits pour ceux-ci pour chaque créature.

MC Frost giants

 

Contenu du livre

Sans plus tarder, voici les élus dont il est question dans le Monster Codex:

  • Les Boggards, hommes-grenouilles des marais;
  • Les Bugbears (ou Gobelours), race gobeline large et puissante;
  • Les Drows (elfes noirs), sinistres alter ego sous-terrain des elfes;
  • Les Duergars, les nains gris esclavagistes des profondeurs;
  • Les Fire Giants (Géants du Feu), force militaire la plus crainte de Golarion;
  • Les Frost Giants (Géants du Froid), pillards gigantesques du grand nord;
  • Les Ghouls (Goules), de retour du monde des morts pour s’en nourrir;
  • Les Gnolls, homme-hyène chasseurs et pilleurs des terres sèches;
  • Les Goblins (Gobelins), petits fanatiques pyromanes stupides;
  • Les Hobgoblins (Hobgobelins), race militarisée et organisée gobeline;
  • Les Kobolds, petits êtres draconiques et maître du piège;
  • Les Lizardfolk, hommes reptiliens vivant en communion avec la nature;
  • Les Ogres, sous race de géant la plus rependue au monde, non moins crainte;
  • Les Orcs (Orque), race guerrière envahissante et chaotiques;
  • Les Ratfolk, petits homme rats curieux capables de se faufiler partout;
  • Les Sahuagin, cruauté des mers pillarde et violente;
  • Les Serpentfolk, homme serpents très anciens vénérant de sombres dieux;
  • Les Troglodytes, reptiliens des cavernes sauvages;
  • Les Trolls, géants mangeurs d’hommes;
  • Les Vampires, transformation morte vivante de l’homme en bête de la nuit et suceur de sang.

Chaque section du livre est entièrement dédiée à une de ces créatures et se divise ensuite en plusieurs autres parties.

 

Texte descriptif

La première page de chaque monstre nous le présente sous un extrait littéraire où un aventurier raconte une expérience par rapport à cette créature. Ces petits textes sont chapeautés d’une merveilleuse illustration mettant en scène la créature en question.

MC Bugbear

Ensuite, une page complète décrit en détails la vie commune de ces créatures ainsi que leur société. Ces textes sont de loin les plus intéressants du livre pour l’information qu’ils contiennent. Vous en apprendrez beaucoup plus sur vos monstres favoris que dans les quelques lignes présentées dans les Bestiaires. Certes, il y a les descriptions physiques ainsi que les mœurs importants des monstres. On aborde peu leur croyance religieuse laissant libre court à interprétation. Vie familiale, culturelle et relation avec les autres races sont suggérées.

Après en avoir autant appris sur ces créatures, une multitude d’idées vous viendront à l’esprit pour des myriades de campagnes et de quêtes. Vous aurez envie d’envoyer vos joueurs affronter des armées d’hobgoblins ou encore de les introduire à une nuée de ratfolk amusante et curieuse. Vous ne verrez plus jamais un simple ogre de la même manière et les classiques petits goblins pourraient devenir de réelles menaces.

 

Règles supplémentaires

MC PoisonLes deux pages suivant le texte descriptif offrent de nouvelles règles et options pour vos joueurs ou pour vos créatures. On propose souvent des archétypes de classe spécifiques pour ces monstres (comme le Pack Rager Barbarian des gnolls par exemple). On ajoute aussi de nouvelles options pour les classes comme des bloodlines de sorcerer ou des mysteries  pour l’oracle. Ces ajouts vont ajouter de la couleur intéressante aux adversaires rencontrés par vos joueurs. Certaines habiletés exclusives à ces races en surprendront plus d’un.

Aussi, de nouveaux feats (dons) sont suggérés dans cette partie. Parfois unique à cette race, parfois disponible pour tous, ces feats vous permettons de construire des PNJ divertissants et surprenants. Vous verrez aussi que certaines créatures tournent autour d’une thématique précise et d’une stratégie unique. Voyez ainsi la façon dont les gnolls profitent efficacement des avantages des teamwork feats (dons d’équipe). Une rencontre contre ceux-ci sera prise très différemment que de simples monstres sanguinaires qui attaquent stupidement tout ce qui tombe sur leur route. Des stratégies intéressantes sont suggérées.

De plus, le Monster Codex nous apporte de nouveaux sorts et objets qu’utilisent souvent ces monstres. Ces aspects ne sont pas nécessairement réservés à leurs créateurs, mais il serait typique d’en retrouver chez eux. Si un de vos joueurs a longtemps été en guerre contre les Hobgoblins, il peut être légitime de lui laisser le maniement du bombchucker allongeant sa portée pour lancer des grenades alchimiques.

 

PNJ monté sur mesure

MC KoboldToujours affronter des monstres comme étant présentés dans les Bestiaires peut souvent devenir redondant. Tous les kobolds sont pareils? Non, il y en a qui utilisent la magie ou se cachent mieux dans l’ombre. Monster Codex offre toujours une excellente gamme de PNJ préconstruit de chacun des monstres présentés. Vous pourriez maintenant avoir à faire à un ogre destroyer, soit avec 7 niveaux d’antipaladin dans le corps. Votre classique frost giant battle priest sera nettement plus haut en CR qu’un simple frost giant tel que normalement présenté. Vos rencontres sont plus diversifiées que jamais et des niveaux de classe sont ajoutés à ces monstres pour améliorer leur diversité.

En plus des PNJ préconstruits, on ajoute toujours un ou deux nouveaux monstres qui ont des liens importants avec la créature vedette. Que ce soit une monture qu’ils utilisent (comme le steam hog des fire giants) ou simplement un animal de compagnie qu’ils ont tendance à côtoyer, ces nouveautés monstrueuses ajoutent des couleurs à vos rencontres. Vous vous souvenez du svathurim rencontré dans Reign of Winter : Mother, Maiden, Crone? Il est là.

 

Rencontres

La dernière page consacrée à chacun des monstres donne des suggestions de groupes que vos joueurs peuvent rencontrer. Un groupe d’éclaireur lizardfolk de CR 5 peut faire une belle rencontre aléatoire dans les marais proche du village de vos joueurs. Souvent, ce n’est pas la force qui rend la partie difficile, mais le nombre.

MC Trolls

 

Modifier des monstres

Certes, on nous présente une belle panoplie de monstres préconstruits. Cette liste non exhaustive peut-être un outil pratique pour des rencontres faciles à préparer. Par contre, si vos besoins sont précis, l’appendice du livre vous propose des règles rapides pour ajouter des classes à vos monstres préférés.

On n’y présente malheureusement que les options rapides pour les classes de base présentes dans le Corebook de Pathfinder. Si vous cherchez spécifiquement à créer un goblin gunslinger, ça sera de toute pièce!

 

Qualité artistique

Je pense très sérieusement que plus de la moitié du budget servant à créer ce livre a été mis dans l’art. Le livre contient énormément d’images représentant les différentes versions des monstres présentés. Tout comme le fait un Bestiaire classique, chaque page à sa sublime image représentant l’un des PNJ construits. De plus, au début de chaque section, on présente une sublime image mettant en scène son monstre qui s’apprête à faire (ou qui a déjà fait) un mauvais coup. Elles sont très inspirantes!

MC Drows

 

Coups de cœur

Il ne va pas sans dire que ces monstres sont tous très intéressants. Parler de chacune d’entre elles serait très long, alors j’ai décidé de vous rassembler mes cinq préférés et de vous dire pourquoi je les affectionne particulièrement.

1. Bugbears (Gobelours)

MC Bugbear 2Avant de lire le Monster Codex, j’avais toujours vu ces gros gobelins comme de simples brutes idiotes. Même si ce n’est pas totalement faux, les Bugbears sont beaucoup plus que ça. Ils sont des versions beaucoup plus solitaires et rusées que leurs petits cousins. Ils sont les parfaits traqueurs mercenaires, ils sortent de l’ombre pour égorger des aventuriers distraits. Ils sont la raison pour laquelle on monte la garde la nuit. On peut les voir un peu partout à travailler pour leur propre bénéfice ou pour une organisation sadique. En combat, ils intimident avec forces pour déstabiliser leur victime afin de se nourrir de leur peur.

 

2. Fire Giants (Géants du Feu)

MC Fire GiantSérieusement, les armées constituées de milliers d’orc sont de la petite bière comparée à un simple détachement militaire de Fire Giant. Il s’agit de la force militaire la plus crainte de Golarion. Ces machines titanesques de guerre sont organisées, sans pitié et brutales. Ils excellent dans l’art de la stratégie et piétinent tous ceux qui s’opposent à leur puissance. Les Fire Giants ont une culture militaire stricte et bien droite. Dès leur très jeune âge, on leur met une armure sur le dos qui les accompagnera toute leur vie. L’unique raison qui explique qui ne sont toujours pas maîtres du monde, c’est qu’ils sont continuellement à se faire la guerre entre eux.

 

3. Ghouls (Goules)

MC GhoulsLes Ghouls sont une race de mort-vivant pleine de belles possibilités. Le Monster Codex tente de démystifier pour vous le stéréotype de bête sanguinaire qui mange tout ce qui existe. Les Ghouls peuvent être bien plus. Ils sont une des races mortes-vivantes qui gardent leur conscience et peuvent être beaucoup plus agiles et furtives que les simples zombies. Certains peuvent même se faire passer pour des humains afin de leurrer leur victime jusqu’à l’heure du repas. D’autres réussiront à atteindre des niveaux de connaissance que certains mortels ne peuvent même pas espérer avoir. Leur immortalité les immunise du temps et des talents de sorciers peuvent naître. Des nations entièrement constituées de Ghouls ne sont pas chose impossible.

 

MC Hobgoblin4. Hobgoblins

Une autre race sous-estimée ou mal utilisée dans mes précédentes aventures : l’hobgoblin. Race cousine des goblins et des bugbears, ils sont organisés, nombreux, brillants et sophistiqués. Ils sont l’apogée de la race gobeline pour leur solidarité et leur discipline guerrière. L’ordre règne chez les hobgoblins ce qui les distingue avec force des orcs. Ils font les parfaits envahisseurs pour une campagne à grande échelle où vous prévoyez beaucoup d’action de masse. Ils n’aiment pas beaucoup la magie et vont souvent se tourner vers l’alchimie explosive et dangereuse.

 

5. Ratfolks (Homme rat)

MC RatfolkPas toutes les créatures présentées dans ce livre représentent le mal. Les ratfolk sont fort sympathiques et amusants. Curieuses petites bêtes pouvant se faufiler partout, ils sont très proches les uns des autres. Leur courte vie fait en sorte qu’ils ne tiennent pas en place et ont toujours envie de tout savoir et de tout découvrir. Ils pensent tout d’abord à leur colonie et n’ont plus ou moins le sens de ce qui est correct ou non. Si pour eux, un objet brillant les intrigue, ils n’hésiteront pas à le prendre sans nécessairement en avertir le propriétaire. Ils font de parfaits rogues pour s’infiltrer ou s’informer. La minutie avec laquelle ils travaillent fait aussi d’eux d’excellents alchimistes.

 

Conclusion

Le Monster Codex est une véritable perle pour tout bon maître de jeu qui cherche inspirations dans ces classiques. Il contient plein de nouveaux éléments qui donneront de la profondeur et de la couleur aux adversaires que vos joueurs rencontreront. Si vous désirez faire des personnages joueurs avec ces races monstrueuses, il s’agit aussi d’une référence parfaite pour mieux développer la personnalité de votre personnage en connexe avec Advanced Race (Livre des races avancées).

MC Pawn
Tout comme les Bestiaires et les Adventure Path, le Monster Codex a aussi sa boîte de figurine en carton. Un vrai bijoux à avoir!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *