New York Comic Con ou comment survivre en tant que geek dans la grosse pomme

C’est la fin de semaine de l’Action de grâces, la température est maussade, vous n’avez rien d’autre à faire que regarder votre fil d’actualités sur Facebook ou Twitter. Vous tombez sur tous ces beaux cosplays, toutes ces nouvelles figurines et toutes ces photos ou vidéos de résumés de panels donnés par des gros noms de l’industrie… Vous vous roulez en boule dans un coin et toutes ces questions existentielles surgissent dans votre tête : « Mais qu’est-ce que je fais ici devant mon ordinateur au lieu d’être en train de m’amuser comme tous ces gens à New York Comic Con? » (Histoire vraie, c’est mon cas en ce moment.) Mais vous décidez de vous ressaisir, et vous vous dites : « Non, ce sera mon tour l’année prochaine! » Bravo pour votre décision. Voici donc quelques trucs qui vous aideront à mieux planifier votre excursion au coeur de la grosse pomme.

new york
Le transport

New York est à environ six heures de route de Montréal et à huit heures de route de Québec. Bien sûr, il faut avoir son passeport en mains pour traverser les frontières et l’autoroute 87 est la plus directe, en passant par le poste de douanes de St-Bernard de Lacolle. En automne, la route est superbe, en passant par des vallons et des forêts colorées pour la saison. Nous avons souvent la chance d’observer des groupes de dindons sauvages et beaucoup de chevreuils en bordure de la route, donc méfiez-vous et roulez prudemment. N’hésitez pas à passer par les tronçons à péage, sinon vous vous rallongerez énormément pour rien et de plus, le péage est loin d’être dispendieux. Pour ce qui est d’entrer directement dans New York, le centre de convention Javits Center est situé juste à côté du tunnel Lincoln, le péage pour le traverser est de 12$ US, mais vous ne payez ce montant qu’en y entrant. (Avis aux chauffeurs avertis, les voies sont très étroites.) Une fois arrivé dans la ville, remarquez bien les panneaux de signalisation et le sens de la circulation, New York est loin d’être une ville driver friendly et, pour un rien, vous pouvez vous faire klaxonner. Le GPS est votre meilleur ami!

Pour ceux qui préfèrent prendre l’avion pour économiser du temps, assurez-vous d’avoir cadenassé vos bagages (oui oui!), car sinon ils seront automatiquement détruits en arrivant à l’aéroport. (Vous pouvez utiliser des petits cadenas comme on en utilise pour les journaux intimes pour s’assurer que le zipper de votre valise ne puisse être ouvert par une autre personne que vous.) Et prévoyez du temps pour les fouilles, les Américains ne lésinent pas avec la sécurité et les soupçons de terrorisme. (Une des raisons pour lesquelles j’évite l’aéroport John F. Kennedy à tout prix lorsque je voyage dans le monde.)


Se loger

warwick_new_york_hotelDéjà que les prix des hôtels à New York sont exorbitants, New York Comic Con se déroule en plus durant la fin de semaine de l’Action de grâces, une occasion idéale pour de nombreux autres canadiens d’en profiter également pour faire du tourisme dans la ville, ce qui fait monter les prix bien sûr. Depuis 2012, New York Comic Con reçoit 133 000 visiteurs, soit le même nombre que San Diego Comic Con pour votre information. Pour l’édition 2014, le chiffre a été évalué à 151 000! Tout ce beau monde ne vient pas de l’extérieur bien sûr, mais ils voudront tous venir se loger dans le même rayon le plus rapproché possible du centre de conventions. Le plus économique reste de voyager en groupe. Attention, dans certaines chambres, il est clairement spécifié un nombre maximum de personnes admises, sans possibilité d’ajouter de lit pliant. La raison est simple, il n’y a vraiment pas de place pour rajouter quoi que ce soit, donc ce n’est vraiment pas une bonne idée pouvoir penser économiser en faisant rentrer six personnes dans une chambre qui ne peut en contenir que quatre! N’oubliez pas les frais de stationnement qui varient entre 75$ US et 125$ US par jour à ajouter au prix de votre chambre si vous venez à New York avec votre voiture.


Se nourrir

Thanksgiving-SandwichLes portes de la convention ouvrent à 10h le matin. Assurez-vous d’avoir déjeuné avant d’avoir franchi les portes parce qu’une fois sur place, les kiosques alimentaires seront déjà envahis par les files d’attente interminables… et leurs prix sont exorbitants. (8$ US pour un Grilled Cheese sans jambon fait partie de la liste des aliments les moins dispendieux… ) Lorsque je suis en convention, en général je ne réussis à prendre un vrai repas qu’en fin de journée, j’oublie souvent de manger tellement il y a d’excitation et de choses à voir. Mais pour ceux qui doivent manger trois repas par jour, essayez d’éviter les heures de cohue des repas pour aller vous sustenter (donc entre 11h et 13h pour le dîner et entre 16h et 18h pour le souper = NO GO!) Vous pouvez amener dans votre sac à dos une bouteille d’eau et quelques légères collations, ça sauve la vie. Devant la convention, vous verrez beaucoup de food trucks qui font de la cuisine de rue (qui sont également beaucoup sollicités), car il n’existe pas beaucoup (pour ne pas dire pas du tout) de restaurant à moins de 15 minutes à pied du Javits Center. Il existe quelques dépanneurs et pharmacies par chance qui pourront au moins vous satisfaire en trucs à grignoter. Pour le souper, je vous conseille d’attendre la clôture de la journée (la salle marchande ferme vers 19h30-20h) et aller marcher dans Times Square, c’est juste à côté! Vous pourrez en profiter pour manger un morceau et faire un peu de tourisme en même temps.

robotchickennycc
Bon et maintenant, comment fait-on pour se procurer des billets?

Le meilleur moyen pour ne pas manquer la date de mise en vente des laissez-passer est de s’abonner à la newsletter du site officiel. Il est très important d’être devant votre écran d’ordinateur au moment de la mise en vente, car, depuis 2012, la vente des billets qui s’échelonnait sur quelques mois a rapidement atteint le seuil des ventes écoulées en moins de 30 minutes, et ce, en moins de deux ans! L’engouement est tel que les revendeurs font de New York Comic Con leur pain et leur beurre, car il n’existe pas de limite de billets par achat par personne, problème auquel on espère que l’organisation travaille à régler pour l’année 2015. Les billets 4 jours et VIP sont d’abord mis en vente, puis quelques semaines plus tard, ce sont les billets 3 jours, puis encore quelques semaines plus tard les billets journaliers. Une fois ces stocks écoulés, il y a également une vente dans les marchands participants pour des billets 3 jours et journaliers. Une fois que vous avez fait (réussi!) votre achat, vous recevrez un code d’accès. Ce code vous permet d’enregistrer votre laissez-passer et de vous inscrire pour avoir la chance d’obtenir votre autographe d’un conférencier sur place. (On ne parle pas ici des vedettes qui viennent signer des autographes et qui chargent le prix pour que vous l’obteniez. Les autographes mentionnés ici ne coûtent rien, c’est pourquoi ils sont très prisés.) Si vous n’avez pas réussi à mettre la main sur vos laissez-passer pour l’événement, vous devez soit faire augmenter la limite de votre budget en vous rendant sur eBay, soit vous résoudre et espérer être plus chanceux l’année suivante.


Une fois sur place?

deadpool yopyopPour bien profiter de la convention, le mieux est encore de tout planifier ce que vous voulez faire et vous voulez aller voir. Quelques jours avant la convention, téléchargez la liste des artistes et marchands présents avec le plan de leur localisation (important si vous voulez mettre la main sur les articles exclusifs à New York Comic Con et si vous avez à faire signer vos comics par vos dessinateurs et scripteurs favoris). Faites la même chose avec la liste des panels et des visionnements. Rappelez-vous que les événements qui se déroulent dans la grande salle sont les plus courus et qu’ils ne font pas sortir tous les gens après chaque activité (c’était le cas du moins en 2013), donc si vous voulez vraiment ne pas manquer ces événements, vous devez vous attendre à peut-être devoir faire la file jusqu’à cinq heures à l’avance pour ne pas le rater! Important donc d’avoir un plan B si jamais vous ne pouvez y être admis et d’avoir des amis qui sont prêts à nous aider à garder notre place dans la file si on doit la quitter l’espace de quelques instants! Prévoyez votre horaire de chaque journée avec du temps pour manger, aller faire des achats dans l’espace marchand et pour attendre dans les files pour assister à vos panels. N’oubliez pas bien sûr de prendre une douche tous les jours, d’avoir des chaussures confortables pour marcher (surtout si vous prévoyez cosplayer!) et d’avoir votre appareil photo ou cellulaire en mains! Et surtout, AMUSEZ-VOUS BIEN!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *