Lettre sans but d’un rétrogameur

Pourquoi une lettre sans but? Parce qu’au moment où j’écris ces mots, je ne sais pas vraiment où je m’en vais avec cet article. En fait, j’ai simplement envie de partager certaines choses en lien avec l’une de mes passions : les jeux vidéo rétro.

Hier dépassé, aujourd’hui populaire, le monde du rétrogaming bat son plein en ce moment, c’en est presque une folie dans le monde vidéoludique. J’ai grandi avec les jeux vidéo, de la NES aux consoles d’aujourd’hui, et je ne m’en suis jamais lassé. J’ai toujours eu un faible pour les jeux de ma jeunesse. Est-ce parce qu’ils étaient meilleurs ou que simplement, j’y revis une certaine excitation qui s’est perdue au fil du temps?

Je ne sais pas trop.

IMG_0007-hed

À l’époque, tout comme certains, je me souviens de l’excitation que je ressentais à la location d’un nouveau jeu ou quand mes parents m’en offraient un. Je n’avais alors aucune idée du contenu de celui-ci, puisqu’il n’y avait pas 10 000 youtubeurs et sites web pour me dévoiler les images le jour de sa sortie. Le seul indice que l’on avait résidait dans les images imprimées sur la boîte.

Je mettais le jeu dans ma console, excité de le découvrir et, avec de la chance, j’y découvrais un monde nouveau, de nouveaux décors et de nouveaux héros. De belles heures de plaisir, manette en main, à parcourir les niveaux, à y trouver des secrets et à penser aux discussions enflammées à venir dans la cour de récréation.

081911eNINTENDO.50_t755_hfde6ece5d841aee31c8c9e192819f521a2f9c856

Super Mario World, Donkey Kong Country, Super Metroid et j’en passe; ces jeux magiques qui, encore aujourd’hui, me redonnent ce sentiment qui m’est plus difficile à avoir devant les jeux d’aujourd’hui. J’imagine que c’est plus en lien avec l’âge et la naïveté qui se dissipe avec le temps.

Néanmoins, depuis quelques années, je me suis remis à la collection de ces jeux, principalement ceux de la Super Nintendo qui a été la console emblématique de ma jeunesse. Être collectionneur aujourd’hui a ses gros désagréments, que ce soit les prix exagérés de certains titres, la difficulté à trouver certains jeux ou bien les gens qui se remplissent les poches sur le dos des passionnés. N’empêche qu’on y découvre une communauté qui partage une passion, une passion forte : celle de la nostalgie.

La raison première pourquoi je me suis mis à la collection est simple : chaque moment où je déniche un jeu que je ne connais pas, j’ai cette même hâte que lorsque j’étais jeune, de mettre la cassette dans ma console et de découvrir ce nouveau monde du passé du bout des doigts.

Finalement, mon but était simplement de vous partager un peu de ma passion, de penser un peu à mon passé.

Et vous, qu’est-ce qui vous rend nostalgiques?

tIB0JsEaQAbl

Cédrick Duquette

About Cédrick Duquette

Pour être bref, je me définirais comme un artiste multidisciplinaire, que ce soit dans la vidéo, la musique ou le théâtre. Je suis un passionné du Rétrogaming, particulièrement de la Super Nintendo. Concepteur et animateur de l'émission web Retour vers le rétro et collaborateur à l'Antre du geek !

One thought on “Lettre sans but d’un rétrogameur

  1. Merci Cédrick de me ramener à mon enfance.
    C’est assez similaire sauf pour les coups de straps de mon père et le manque flagrant de nourriture.
    Vive le retro-gaming sans les brûlures au tisons de poele.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *