Jeu vidéo – Critique : Hyper Light Drifter

Kickstarter est  la pouponnière de bien des jeux. Cette fois-ci, le studio Heart Machine (un studio de Montréal!) a réussi à séduire Internet et à amasser plus de 645 000$ en financement pour pondre Hyper Light Drifter. Nous l’avons vu avec des titres que je ne nommerai pas : ce n’est pas parce qu’on a un gros budget qu’on sait faire de bons jeux.

Voyons ce que ce petit indie encore tout chaud a pour nous.

FICHE TECHNIQUE

  • Développeur : Heart Machine
  • Plateforme : PC et MAC (PS4 et Xbox One plus à paraître)
  • Nombre de joueurs : 2
  • Type de jeu : aventure, action
  • Prix de base : 99 $CAN (distribution numérique)
  • Disponible en français : Oui
  • Extensions : non

 

Qu’est-ce qu’Hyper Light Drifter ?

Hyper Light Drifter est un jeu d’action où vous guidez votre personnage, appelons le Drifter, à travers une série de niveaux aux différents thèmes. L’objectif du jeu est d’activer quatre grands piliers, un par niveau, sans trop savoir pourquoi. C’est un peu la beauté de la chose ici, on ne sait jamais vraiment ce qui se passe. L’univers qu’on nous présente est énigmatique. Le genre touche le cyberpunk sculpté dans le pixelart de ses décors fantastiques. C’est un jeu d’adresse, de réflexe et d’exploration.

 

Présentation

Tout d’abord, Hyper Light Drifter est simplement sublime en tout point. Les graphiques sont faits de pixelarts modernes qui sont très fluides tout en restant simples. Les cinématiques sont belles, mystérieuses et intrigantes. L’univers présenté orne des couleurs pastel ou sombres, et les décors sont bien définis. Il s’agit d’un monde complètement unique et original.

Fait très particulier, il n’y a aucun dialogue ni aucun texte (à part les menus importants) lors de l’aventure. Les PNJ s’expriment, pour ceux qui le font, en nous affichant des images représentant leurs petites histoires. Même les menus de boutique dans le petit village n’ont pas de texte. Vous devrez deviner avec les images qu’on vous présente. Cet élément, à première vue dérangeant, fait partie du mystérieux charme du jeu.

HLD - Dialogue

Les musiques d’ambiance sont toutes aussi magiques. Les mélodies n’accrochent pas nécessairement à l’oreille, mais approfondissent le sentiment parfois d’émerveillement, parfois tragique et parfois inquiétant. L’expérience audio d’Hyper Light Drifter est sans faille et mémorable. Voici un extrait du niveau ouest (le deuxième):

 

Histoire

Il s’agit probablement de l’élément le plus intéressant du jeu, considérant que nous n’avons presque aucune information dans ce monde qui paraît si riche en contenu. L’aventure commence alors que nous sommes témoins de ce qui semble être la fin tragique d’une guerre. Une explosion importante tue des milliers de personnes. Survivant, le Drifter doit trouver la source de cette énergie maléfique. Un chacal noir portant une auréole losange guide le personnage vers ses différents objectifs. Au fil des progrès, des visions d’une entité noire reviennent continuellement hanter le personnage.

HLD - Dark

Le tout est très abstrait et rien ne confirme quoi que ce soit. Qui est ce chacal? Est-il bon ou mauvais? D’où vient la créature noire? Que veulent dire tous ces losanges de lumière?

 

Mécaniques du jeu

Hyper Light Drifter a un rythme changeant. Autant que l’exploration des niveaux est paisible, voire sereine, autant les combats sont intenses et difficiles.

Combats

Il y a trois actions principales : Le dash, l’épée et l’arme à feu. Les attaques viennent de partout et les ennemis ne laissent aucune chance. Évitez les attaques et les projectiles en vous déplaçant rapidement avec le dash à travers les ennemis. Le “hit and run” est une stratégie efficace. L’arme à feu permet d’affaiblir les ennemis hors de portée. Les munitions se rechargent lorsque vous donnez des coups d’épée (sur des ennemis ou en brisant des trucs).

HLD - Combat 2

Tout au long du jeu, nous ne disposez que de cinq points de vie maxmimum. Il y a peu de place pour l’erreur, car bien des attaques vous feront deux de dégâts, et ce, tôt dans le jeu. On compense avec des trousses de soins qu’on peut activer sur commande. Il faut réfléchir vite, car un faux mouvement peut vous mettre au sol et il n’y a pas de période d’invulnérabilité pour se remettre d’une chute.

Vous allez mourir très souvent. Hyper Light Drifter est difficile et ne pardonne pas, ce qui devient encore plus vrai en New Game +. C’est beaucoup d’essais-erreurs et vous apprendrez à bien maîtriser les contrôles afin d’avoir le synchronisme parfait de vos attaques et vos mouvements.

L’avancement

Cachée un peu partout parmi les niveaux, vous trouvez des genres de puces qui, une fois combinées en groupe de quatre, vous donnent un genre de carré jaune qui sert de monnaie. Avec ces carrés jaunes, vous pouvez acheter différentes améliorations dans le petit village central. Que ce soit de nouvelles facultés de combat ou augmenter les munitions de vos armes à feu, il s’agit d’une partie importante qui vous permettra d’avancer moins difficilement.

Les secrets

Il y a beaucoup de choses de cachées dans Hyper Light Drifter. Même les petits coins secrets ont leurs attraits uniques. Vous passerez plusieurs heures à chercher ces secrets. Passez à travers un buisson, à travers le mur ou marcher dans le vide pour les atteindre. Souvent, si vous observez bien, vous verrez un petit carré au sol qui indique qu’un secret n’est pas bien loin. Vous devrez parfois retourner dans les niveaux précédents pour accéder à des sections nouvellement accessibles grâce à vos dernières acquisitions.

HLD - Secrets

 

 

 

Mode coopération

Si vous branchez une seconde manette, vous pouvez faire apparaître un deuxième personnage pour vous aider. Il s’agit d’une option disponible en local seulement. Les boss auront deux fois plus de points de vie et le jeu ne vous offre pas plus de ressource (trousse de soins) pour vous tenir en vie.

 

Conclusion

Heart Machine nous a offert ce véritable chef d’œuvre du jeu vidéo. Les studios indie ne cessent de m’impressionner et innovent sans arrêt. Hyper Light Drifter est l’exemple parfait, alors qu’il combine avec perfection une mécanique de jeu bien établie, solide, tout en nous plongeant dans un monde qui sort directement du rêve. Le style artistique est majestueux, comme quoi le pixel aura toujours sa place. Vous en aurez pour une quinzaine d’heures, sans compter le New Game + qui fait durer le plaisir (et la difficulté). Je vous le recommande si vous aimez le défi, l’exploration et les combats rapides et précis.

On aime :

  • Univers captivant et unique;
  • L’histoire est simple, de ce que nous en savons;
  • Difficulté bien dosée qui fait rager, mais loin d’être impossible;
  • Les contrôles répondent bien et les combats sont amusants.

On aime moins :

  • Les cartes des niveaux ne sont pas très claires;
  • Difficile, donc pas nécessairement amusant pour tout le monde.

 

HLD - Landscape

Quelques liens intéressants;

Kickstarter est  la pouponnière de bien des jeux. Cette fois-ci, le studio Heart Machine (un studio de Montréal!) a réussi à séduire Internet et à amasser plus de 645 000$ en financement pour pondre Hyper Light Drifter. Nous l'avons vu avec des titres que je ne nommerai pas : ce n'est pas parce qu'on a un gros budget qu'on sait faire de bons jeux. Voyons ce que ce petit indie encore tout chaud a pour nous. https://www.youtube.com/watch?v=nWufEJ1Ava0 FICHE TECHNIQUE Développeur : Heart Machine Plateforme : PC et MAC (PS4 et Xbox One plus à paraître) Nombre de joueurs : 2 Type de jeu : aventure, action Prix de base : 99 $CAN (distribution numérique) Disponible en français : Oui Extensions : non   Qu'est-ce qu'Hyper Light Drifter ? Hyper Light Drifter est un jeu d'action où vous guidez votre personnage, appelons le Drifter, à travers une série de niveaux aux différents thèmes. L'objectif du jeu est d'activer quatre grands piliers, un par niveau, sans trop savoir pourquoi. C'est un peu la beauté de la chose ici, on ne sait jamais vraiment ce qui se passe. L'univers qu'on nous présente est énigmatique. Le genre touche le cyberpunk sculpté dans le pixelart de ses décors fantastiques. C'est un jeu d'adresse, de réflexe et d'exploration.   Présentation Tout d'abord, Hyper Light Drifter est simplement sublime en tout point. Les graphiques sont faits de pixelarts modernes qui sont très fluides tout en restant simples. Les cinématiques sont belles, mystérieuses et intrigantes. L'univers présenté orne des couleurs pastel ou sombres, et les décors sont bien définis. Il s'agit d'un monde complètement unique et original. Fait très particulier, il n'y a aucun dialogue ni aucun texte (à part les menus importants) lors de l'aventure. Les PNJ s'expriment, pour ceux qui le font, en nous affichant des images représentant leurs petites histoires. Même les menus de boutique dans le petit village n'ont pas de texte. Vous devrez deviner avec les images qu'on vous présente. Cet élément, à première vue dérangeant, fait partie du mystérieux charme du jeu. Les musiques d'ambiance sont toutes aussi magiques. Les mélodies n'accrochent pas nécessairement à l'oreille, mais approfondissent le sentiment parfois d'émerveillement, parfois tragique et parfois inquiétant. L'expérience audio d'Hyper Light Drifter est sans faille et mémorable. Voici un extrait du niveau ouest (le deuxième): https://www.youtube.com/watch?v=dWsYyCX6ELQ&list=PLVFsGsO8z1VI3ehxgBWp6ZHZ1APkymP7K&index=5   Histoire Il s'agit probablement de l'élément le plus intéressant du jeu, considérant que nous n'avons presque aucune information dans ce monde qui paraît si riche en contenu. L'aventure commence alors que nous sommes témoins de ce qui semble être la fin tragique d'une guerre. Une explosion importante tue des milliers de personnes. Survivant, le Drifter doit trouver la source de cette énergie maléfique. Un chacal noir portant une auréole losange guide le personnage vers ses différents objectifs. Au fil des progrès, des visions d'une entité noire reviennent continuellement hanter le personnage. Le tout est très abstrait et rien ne confirme quoi que ce soit. Qui est ce chacal? Est-il bon ou mauvais? D'où vient la créature noire? Que veulent dire tous ces losanges de lumière?…

Évaluation Finale

Histoire / Narration - 8
Personnages - 8
Qualité graphique - 9
Qualité sonore - 10
Facteur plaisir - 9
Facteur difficulté - 8
Bogue et stabilité - 10

8.9

Chef d'oeuvre!

Heart Machine nous a offert ce véritable chef d'œuvre du jeu vidéo. Les studios indie ne cessent de m'impressionner et innovent sans arrêt. Hyper Light Drifter est l'exemple parfait, alors qu'il combine avec perfection une mécanique de jeu bien établie, solide, tout en nous plongeant dans un monde qui sort directement du rêve. Le style artistique est majestueux, comme quoi le pixel aura toujours sa place. Vous en aurez pour une quinzaine d'heures, sans compter le New Game + qui fait durer le plaisir (et la difficulté). Je vous le recommande si vous aimez le défi, l'exploration et les combats rapides et précis.

User Rating: Be the first one !
9
Kevin Plante-Germain

About Kevin Plante-Germain

Gamer métalleux de naissance, j'oeuvre particulièrement dans les jeux de rôle comme GM à l'imagination sans limites. Adepte des jeux Indie et à petit déploiement, j'aime l'innovation et la simplicité. Je suis une personne créative et expressive qui adore explorer les différents jeux qui s'offrent à moi. J'aime la mythologie nordique, les nains, les choses innommables "from outer space", DC Comics et ma collection Steam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *