Initiation au monde du Cosplay

Cosplay, oh oui!

Loin de moi l’idée de vous indiquer la façon la plus simple/rapide/cheap/whatever de faire du « cosplay », mais bien de vous expliquer différentes méthodes pour les non initiés pour débuter dans ce grand univers du « cosplay », au risque de passer pour une membre d’une secte.

D’abord, bien que beaucoup sachent que le terme provient d’un mot-valise (un mot formé par la fusion de deux termes afin d’en mixer leur signification), très peu sont au courant que les débuts du « cosplay » n’ont pas eu lieu au Japon, mais plutôt aux États-Unis, notamment provoqués par la sortie au cinéma des films Star Trek et Star Wars qui ont poussé les fans à se vêtir comme leur personnages favoris. Rapidement, en tout bon fanatique qui s’éprend d’un mouvement, le Japon a suivi le pas en augmentant le créneau à toutes reproductions de personnages de films, de séries, de bandes dessinées. Bref, à tout.

C’est bien cependant le Japon qui a donné le nom « kosupure », ou « cosplay » en anglais, pour le jeu en costume. Car le « cosplay » n’est pas uniquement le fait de se déguiser en personnage, mais également de s’amuser à prendre les mimiques, les gestes et les attitudes de ce même personnage.


Le « cosplay » entre guillemetsjp

Vous remarquez sûrement les guillemets que je place autour du terme « cosplay ». Le terme, accepté internationalement, est depuis peu rejeté par l’Office québécois de la langue française puisqu’il « [est] un emprunt intégral inutile à l’anglais, qui s’intègre mal au système linguistique du français, [il] est à éviter. » Je vais me retenir de commenter le débat intellectuel qui a suivi cette décision de la protection de la langue française avec les « cosplayers » francophones.

Donc, vous voyez ces personnes en costumes dans les différents événements et conventions avec l’idée de faire pareil ou vous enviez simplement le parfait Klingon que représente Jean-Philippe Cardin? Voici quelques notions à connaître avant de vous lancer à corps perdu dans cet univers. Serez-vous du type artisan? Acheteur compulsif? Bricoleur? Écureuil volant? Heu…

Voici les différentes possibilités qui s’offrent à vous :

L’internet est votre ami :

Vous ne voulez pas vous casser la tête à faire la fabrication ou même à sortir de chez vous? Cherchez en ligne sur différents sites (Ebay en est un, mais pas exclusif) un costume de votre personnage favori. Il ne sera peut-être pas parfait et identique à cause des licences non payées, mais assez ressemblant pour qu’on vous reconnaisse. En prime, c’est livré directement chez vous! Ça peut-être la qualité d’un costume d’Halloween, mais c’est souvent l’option la moins compliquée.

Do It Yourself (DIY)

Vous avez un talent de créateur, les défis vous intéressent et vous savez vous débrouiller avec une machine à coudre, de la colle chaude et une paire de ciseaux? C’est l’une des options les plus prisés parmi les « cosplayeurs ». Ce sont eux que vous voyez dans les mascarades, à parader et être fiers de ce que leurs dix doigts ont pu faire, peu importe le résultat. Le plus intéressant, c’est de voir l’évolution entre chacun des costumes créés, de réaliser qu’on apprend de ses erreurs et que, si on a débuté avec du « permapress », le velours, la fourrure (vrai ou fausse) et l’élasthanne (Spandex) n’ont vite plus de secret avec beaucoup de pratique.

Il existe de nombreux cours, an groupe privé ou public, pour apprendre à coudre ou à lire un patron, mais la majorité du temps, vous allez apprendre par la pratique, car il n’y aura jamais un patron qui sera EXACTEMENT pour votre personnage. Souvent, utiliser la manche dans un paquet, le dos dans un autre et dessiner à main levée sur le tissu pour le devant sera votre seule option. Après cela, quand quelqu’un vous demandera si vous l’avez fait vous-même, il n’y aura pas de plus grande fierté que de dire « oui » et discuter des détails de sa fabrication comme un joueur de jeu de rôle qui explique les mouvements que son personnage à fait durant les 40 dernières parties.

Cette option PEUT être la moins dispendieuse à condition de ne pas compter le temps mis à regarder des tutoriels en ligne, à poser des questions sur des forums de discussion de costume ou à recommencer quatre fois le même morceau…

linketteSoumissionner un artisan/designer.  

Vous savez où sont vos limites, le temps manque, la patience ou le talent aussi? Mais vous voulez avoir le costume le plus fidèle possible? De nombreux artisans, qui ont plusieurs années d’expérience à faire leurs costumes et qui ont gagné de nombreux prix, ou des costumiers professionnels spécialisés dans la fabrication sur mesure  peuvent vous proposer leur service. Ils sauront reproduire selon vos besoins le costume de vos rêves. Cela peut être beaucoup plus dispendieux, puisque vous ne payer pas uniquement les matériaux, mais également le temps et l’expertise de ces personnes. Par contre, il y a de fortes chances que le costume soit très fidèle au personnage, puisque n’étant pas un produit fabriqué pour la vente en gros, mais bien d’une commande, les licences ne sont pas nécessaires.

Un peu de ceci, un peu de cela…

Parfois, on ne peut pas tout faire soi-même. Beaucoup vont faire un costume hallucinant, mais ne pourront pas styliser la perruque qui l’accompagne. La coopération peut être un bon point, certains groupes de gens se forment pour travailler en s’entraidant. Parfois, se spécialiser chacun sur une chose (costume, accessoires, perruques, bijoux) peut être plus rentable que de chacun tout faire. Cela peut donner de bonne collaboration, et même créer des groupes pour une même série, ce qui est toujours très impressionnant! Parfois aussi, on trouve en boutique le chapeau parfait pour un personnage, ou les bottes, on fabrique le reste du costume et on passe une soumission pour la perruque. Ceci est souvent un bon compromis entre les autres possibilités ci-haut.

En conclusion

Quelques liens de références? Cosplay Tutorial offre (en anglais) une banque de données inestimables pour les détails comme démêler les perruques, travailler différents matériaux ou choisir différents types de maquillage appropriés pour les cicatrices, oreilles et autres prothèses. L’Antre à Gobeline est une costumière offrant des services de couture sur mesure pour toutes les tailles et peut également offrir des cours de lecture de patron ou d’aide à la confection. Pour la recherche d’une perruque précoupée ou préstylisée, je vous propose Fashion Cosplay Wig, une boutique ebay de perruques pour « cosplay » avec un immense choix (plus de 2500 modèles!) de perruques pour hommes et femme.

Crédits Photo : Jean-Philippe Cardin – Klingon, Christine Delisle – Linkette (prise par Richard Dufault); photo à la une – Notsonuts – Kenshin (prise par Otakuthon)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *