D&D 5e édition : Critique du manuel des monstres

Donjons et Dragons : Manuel des monstres!

Maintenant que vous avez lu ma critique du manuel des joueurs pour la 5e édition du jeu de rôles Donjons et Dragons, il est temps pour moi de critiquer le manuel des monstres. Cette fois-ci, nous évaluerons le contenu du livre et la variété qu’on nous propose. Si vous avez des questions suite à cette critique, n’hésitez pas à me faire signe dans les commentaires, je vous répondrai aussi rapidement que possible. Bonne lecture!


Fiche Technique

  • Type de produit : Livre de règles
  • Date de publication : 19 août 2014
  • Concepteurs : Mike Mearis, Jeremy Crawford, Chris Sims, Rodney Thompson, Peter Lee
  • Artistes : Tom Babbey, Daren Bader, John-Paul Balmet, Mark Behm, Eric Belisle, Michael Berube, Zoltan Boros, Christopher Bradley, Aleksi Briclot, Filip Burburan, Christopher Burdett, Sam B-urley, Mike Burns, Wesley Burt, Milivoj Ceran, Jedd Chevrier, Conceptopolis, Adam Danger Cook, Julie Dillon, Dave Dorman, Jesper Ejsing, Emrah Elmasli, Wayne England, Mike Faille, Toma Feizo Gas, Emily Fiegenschuh, Tomas Giorello, E.M. Gist, Lars GrantWest, E.W. Hekaton, jD, Jo·n Hodgson, Ralph Horsley, Kurt Huggins and Zelda Devon, Lake Hurwitz, Tyler Jacobson, Vance Kovacs, Daniel Landerman, Lindsey Look, Daniel Ljunggren, Raphael Lubke, Titus Lunter, Slawomir Maniak, Andrew Mar, Brynn Metheney, Christopher Moeller, Mark Molnar, Marco Nelor, Jim Nelson, Mark A. Nelson, Hector Ortiz, Ryan Pancoast, Adam Paquette, Jim Pavelec, Kate Pfeilschiefter, Steve Prescott, Vincent Proce, Darrell Riche, Ned Rogers, Scott Roller, Jasper Sandner, Mike Sass, Marc Sasso, llya Shkipin, Carmen Sinek, Craig J Spearing, Annie Stegg, Zack Stella, Matt Stewart, Raymond Swan land, Justin Sweet, Anne Stokes, Matias Tapia, Cory TregoErdner, Autumn Rain Turkel, Cyril Van Der Haegen, David Vargo, Franz Vohwinkel, Richard Whitters, Sam Wood, Ben Wootten, Kieran Yanner, Min Yum, Mark Zug
  • Nombre de pages : 352 pages
  • Prix approximatif : Entre 35 (V.O.) et 60 dollars (V.F.)
  • Disponible en français : oui


Un outil nécessaire pour les maîtres de jeu

Je crois que je ne vous surprendrai pas en disant qu’un manuel des monstres doit être un must pour les maîtres de jeu. Après tout, comment faire pour peupler ses donjons si nous n’avons rien à y mettre. Cependant, il y a une chose que ce livre fait mieux que les précédentes éditions, et c’est de mettre l’emphase sur le monde de ces créatures. Ici, on opte pour des pages personnalisées pour chaque monstre avec une description de leur écologie, de leurs façons de penser, etc. Et ce, en plus de leurs blocs de statistiques. Cela nous permet donc d’avoir une idée de comment jouer adéquatement ces créatures et de les comprendre beaucoup mieux. Bien sûr, cela ne vous empêche pas d’y aller comme bon vous semble et de changer le tout. Mais du moins, on nous offre une base très pratique.

Des limitations rendant le jeu plus juste

D’ailleurs, il est important de mentionner que les statistiques derrière les monstres sont beaucoup plus « justes » qu’elles étaient auparavant. En effet, le gros problème de l’édition 3.5 et de Pathfinder, c’est l’écart IMMENSE que l’on avait avec le nombre d’attaques et l’armure de classe aux niveaux supérieurs. Au niveau 16, un monstre pouvait avoir une armure de classe de 38 et 297 PVs alors qu’un monstre de niveau 5 aurait 19 d’armure de classe et 57 PVs. On s’entend que cela fait un ÉNORME gap, qui rend certains monstres inaccessibles, ou ridiculement intouchables.

Dans la cinquième édition, il y a bien sûr une augmentation des points de vie et de l’armure de classe. Cependant, l’écart est beaucoup plus petit. Par exemple, un géant des collines (Difficulté 5) possède une AC de 13 et 105 PVs alors qu’un Marilith (Difficulté 16) possède une AC de 18 et 189 PVs. On voit que la différence est immense avec l’édition 3.5! Là où les monstres deviennent plus forts, c’est avec leurs statistiques qui, elles, peuvent dépasser les limites imposées aux joueurs en termes de statistiques ainsi que leurs pouvoirs, qui peuvent changer énormément le déroulement d’un combat.

Je trouve que ces changements rendent l’expérience beaucoup plus gérable pour les maîtres de jeu, mais également beaucoup plus juste et agréable pour les joueurs.

La classique Tarrasque!
La classique Tarrasque!

Variété des monstres présentés

Ensuite, parlons de la variété des monstres qu’on nous propose dans le livre. Si vous cherchiez à trouver des monstres originaux ou exotiques, vous devrez attendre aux prochaines extensions. En effet, le livre se concentre davantage sur les monstres classiques du populaire jeu de rôle : gobelins, zombies, golems, dragons, démons, etc. Cependant, j’ai remarqué que plusieurs types de créatures que j’adore ne sont pas très bien représentées, comme les fées, par exemple. Au total, c’est un peu plus de 150 monstres différents qu’on nous propose; avec les variantes, on atteint près de 200 monstres. Côté animaux, on nous offre des statistiques pour près de 90 animaux et vermines, ce qui devrait très bien vous suffire à titre de maître de jeu.

D’ailleurs, on nous offre aussi quelques statistiques pour des personnages non jouables classiques comme les bandits, voleurs, nobles et prêtres. Cependant, il y a un manque de variété de ce côté-là. J’aurais préféré voir ces suggestions présentées dans le livre du maître de jeu, avec une plus grande variété de difficultés.

La création de monstres? Nah…

Cependant, il y a un gros point négatif concernant l’aide aux maîtres de jeu, et c’est le fait qu’il n’y ait aucune aide sur la création de monstres personnalisés. En effet, on nous a habitués aux règles de création de monstres au fil de la dernière décennie. Le fait de ne pas avoir de support aux maîtres de jeu là-dessus dans le manuel directement est vraiment une décision étrange. Pour cela, il faut encore se procurer le guide du maître de jeu pour avoir plus de détails.

Sincèrement, je trouve que cette dépendance au livre de maître me laisse un arrière-goût désagréable dans la bouche. Je comprends que l’on veuille vendre le troisième livre, mais j’aurais vraiment aimé que tous les trucs en lien avec les monstres restent dans le livre dédié à ceux-ci. Je n’ai pas envie de devoir bouquiner deux livres en simultané afin d’accomplir mon devoir de maître de jeu.


Esthétique et présentation

En ce qui concerne l’esthétique du livre, elle est très bien réussie. En effet, les gens de chez WotC ont toujours investi dans la qualité de l’art utilisé dans leurs produits. Hé bien, on continue la tradition ici en nous offrant des images de qualité pour chaque monstre qu’on nous présente. De plus, l’aspect visuel du livre est agréable à l’œil, ce qui rend la lecture plaisante. Donc, côté visuel, c’est une très bonne réussite.

Cependant, le livre perd énormément de points lorsqu’il s’agit de naviguer entre les créatures présentées. Effectivement, cela est causé par le fait qu’il y a très peu de support pour trouver ce dont on a besoin. On nous offre une liste des monstres par ordre alphabétique, mais c’est à peu près tout. Après plusieurs dizaines d’années à créer du contenu pour Donjons et Dragons, j’aurais cru que les développeurs auraient pensé à ajouter des listes détaillées pour aider les maîtres de jeu à même le livre. En fait, ce qui m’énerve le plus, c’est qu’on offre ces listes de monstres par type/région/niveau dans le livre des maîtres de jeu. Sincèrement, c’est bien une chose que Paizo a réussi avec Pathfinder : leurs bestiaires s’occupent de tout ce qui est monstre, listes comprises.

Au moins, il existe des ressources en ligne pour chercher ce donc on a besoin de façon complètement légale. C’est juste triste que tout ne soit pas fourni à même le guide, en espérant que cela soit réglé dans les prochains manuels de monstres.

Les pages sont magnifiques

Conclusion sur le manuel des monstres

En conclusion, je dirais que le manuel des monstres est un outil indispensable pour les maîtres de jeu. Avec la qualité de sa présentation, de son art magnifiquement réalisé et de l’équilibrage des statistiques, on nous offre ici quelque chose de très intéressant. Malgré tout, le livre comporte quelques problèmes qui, j’espère, seront réglés dans les prochains bestiaires. Pour vraiment utiliser celui-ci à pleine capacité, vous devrez vous procurer le guide du maître de jeu.

On aime :

  • Les statistiques des monstres sont beaucoup plus balancées;
  • L’aspect visuel du livre est magnifique;
  • Les petits détails sur chaque monstre ajoutent énormément au jeu.

On aime moins :

  • La navigation du livre pour trouver des monstres est mauvaise;
  • Beaucoup de monstres, mais certains types sont laissés de côté;
  • Aucune aide sur la création de monstres.

Source des images : Gizmodo et Wizards of the Coast

Maintenant que vous avez lu ma critique du manuel des joueurs pour la 5e édition du jeu de rôles Donjons et Dragons, il est temps pour moi de critiquer le manuel des monstres. Cette fois-ci, nous évaluerons le contenu du livre et la variété qu'on nous propose. Si vous avez des questions suite à cette critique, n'hésitez pas à me faire signe dans les commentaires, je vous répondrai aussi rapidement que possible. Bonne lecture! Fiche Technique Type de produit : Livre de règles Date de publication : 19 août 2014 Concepteurs : Mike Mearis, Jeremy Crawford, Chris Sims, Rodney Thompson, Peter Lee Artistes : Tom Babbey, Daren Bader, John-Paul Balmet, Mark Behm, Eric Belisle, Michael Berube, Zoltan Boros, Christopher Bradley, Aleksi Briclot, Filip Burburan, Christopher Burdett, Sam B-urley, Mike Burns, Wesley Burt, Milivoj Ceran, Jedd Chevrier, Conceptopolis, Adam Danger Cook, Julie Dillon, Dave Dorman, Jesper Ejsing, Emrah Elmasli, Wayne England, Mike Faille, Toma Feizo Gas, Emily Fiegenschuh, Tomas Giorello, E.M. Gist, Lars GrantWest, E.W. Hekaton, jD, Jo·n Hodgson, Ralph Horsley, Kurt Huggins and Zelda Devon, Lake Hurwitz, Tyler Jacobson, Vance Kovacs, Daniel Landerman, Lindsey Look, Daniel Ljunggren, Raphael Lubke, Titus Lunter, Slawomir Maniak, Andrew Mar, Brynn Metheney, Christopher Moeller, Mark Molnar, Marco Nelor, Jim Nelson, Mark A. Nelson, Hector Ortiz, Ryan Pancoast, Adam Paquette, Jim Pavelec, Kate Pfeilschiefter, Steve Prescott, Vincent Proce, Darrell Riche, Ned Rogers, Scott Roller, Jasper Sandner, Mike Sass, Marc Sasso, llya Shkipin, Carmen Sinek, Craig J Spearing, Annie Stegg, Zack Stella, Matt Stewart, Raymond Swan land, Justin Sweet, Anne Stokes, Matias Tapia, Cory TregoErdner, Autumn Rain Turkel, Cyril Van Der Haegen, David Vargo, Franz Vohwinkel, Richard Whitters, Sam Wood, Ben Wootten, Kieran Yanner, Min Yum, Mark Zug Nombre de pages : 352 pages Prix approximatif : Entre 35 (V.O.) et 60 dollars (V.F.) Disponible en français : oui Un outil nécessaire pour les maîtres de jeu Je crois que je ne vous surprendrai pas en disant qu'un manuel des monstres doit être un must pour les maîtres de jeu. Après tout, comment faire pour peupler ses donjons si nous n'avons rien à y mettre. Cependant, il y a une chose que ce livre fait mieux que les précédentes éditions, et c'est de mettre l'emphase sur le monde de ces créatures. Ici, on opte pour des pages personnalisées pour chaque monstre avec une description de leur écologie, de leurs façons de penser, etc. Et ce, en plus de leurs blocs de statistiques. Cela nous permet donc d'avoir une idée de comment jouer adéquatement ces créatures et de les comprendre beaucoup mieux. Bien sûr, cela ne vous empêche pas d'y aller comme bon vous semble et de changer le tout. Mais du moins, on nous offre une base très pratique. Des limitations rendant le jeu plus juste D'ailleurs, il est important de mentionner que les statistiques derrière les monstres sont beaucoup plus « justes » qu'elles étaient auparavant. En effet, le gros problème de l'édition 3.5 et de Pathfinder, c'est l'écart IMMENSE que l'on avait avec le nombre d'attaques et…

Évaluation en chiffres

Utilité du contenu proposé - 10
Potentiel de créativité - 5
Qualité visuelle et artisitque - 10
Présentation - 9
Qualité du matériel offert - 8.5
Prix moyen - 8

8.4

Pratique

En conclusion, je dirais que le manuel des monstres est un outil indispensable pour les maîtres de jeu. Avec la qualité de sa présentation, de son art magnifiquement réalisé et de l'équilibrage des statistiques, on nous offre ici quelque chose de très intéressant. Malgré tout, le livre comporte quelques problèmes qui, j'espère, seront réglés dans les prochains bestiaires. Pour vraiment utiliser celui-ci à pleine capacité, vous devrez vous procurer le guide du maître de jeu.

User Rating: Be the first one !
8
Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de 13 ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo et de l'assurance-qualité. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *