Critique – The Evil Within

Le dernier titre de Shinji Mikami, considéré comme un des maîtres de l’horreur sous sa forme vidéoludique, saura vous glacer le sang si vous lui en laissez la chance!

The Evil Within Image 1

 

Fiche technique

Développeur : Tango Gameworks
Éditeur : Bethesda Softworks
Plateformes : PC, PS3, PS4, Xbox 360, Xbox One.
Nombre de joueurs : Un seul.
Type de jeu : Hybride entre jeu de survie et de tir à la troisième personne.
Prix de base : 66.49 $ (Steam)
Expansions : Oui
Prérequis pour PC (minimum) :

  • Système d’exploitation : Windows 7/8.1
  • Processeur : Core-i7 ou un processeur quadricœur équivalent ou supérieur.
  • Mémoire : 4 Gb
  • Escape disque : 50GB
  • Carte graphique : GeForce GTX 460 ou une carte équivalente de 1GB de VRAM

Nous sommes des êtres complètement paradoxaux. D’une part, nous voulons être en sécurité en nous cachant derrière les contrats sociaux dans nos nations hautement protégées et, d’autres parts, nous désirons profondément avoir peur, être terrifiés, être amenés à trembler face à l’horreur. Ah, la race humaine!

The Evil Within Image 2

 

Lorsqu’horreur est réalité

Trois détectives, Sebastian, Joseph et Julie, sont en route vers le poste de police lorsqu’ils reçoivent un appel. Se rendant sur place, à l’hôpital Beacon Mental Hospital, les agents découvrent une scène lugubre composées de dizaines de cadavres. Tentant de pousser plus loin l’investigation, Sebastien, le protagoniste, se fait attaquer par un être pouvant se téléporter. Lorsqu’il se réveille, il est dans un autre monde. Il est coincé dans le sous-sol de l’établissement psychiatrique avec un énorme tueur en série à la tronçonneuse. Lorsqu’il se libère, l’enfer est relâché! La ville se fait détruire sous le regard de cet énergumène ayant assurément des pouvoirs!

The Evil Within Image 3

Propulsé d’un événement sordide à un autre, le héros doit démystifier et comprendre pourquoi et comment il se transporte à divers endroits de différentes époques alors qu’il tente de survivre à des bêtes lugubres. Avec le temps, il comprendra que Ruvik, l’homme au visage brûlé et aux pouvoirs, est celui qui crée et qui gère cette situation odieuse grâce à un projet nommé STEM! Et, si j’en dis plus, je gâche beaucoup de l’histoire qui est réellement intéressante!

 

Aimez-vous The Last of Us?

Au niveau du jeu, il est très similaire à The Last of Us. C’est un jeu de survie avec une vue à la troisième personne dans lequel le joueur doit traverser des niveaux et faire face à plusieurs ennemis qui sont, proportionnellement, très puissants. Au début, le protagoniste est plutôt démuni et faible contre l’énorme tueur du Beacon Mental Hospital, mais, par la suite, Sebastian trouvera des armes comme un fusil de chasse et une arbalète qui lui serviront à combattre les monstres infernaux. Malgré les objets de guerre, le héros doit souvent rester subtil et éliminer les ennemis sans être vu pour gagner du temps et économiser ses munitions et, croyez-moi, vous voudrez les économiser, car, malgré les balles et les flèches, les adversaires sont réellement résistants et difficiles à viser.

The Evil Within Image 4

Les zones possèdent plusieurs pièges qui peuvent être utilisés contre les ennemis ou être démantelés pour fabriquer de nouveaux carreaux. Il est important de bien visiter toutes les zones d’un niveau pour trouver du liquide vert qui permet de faire des modifications sur le personnage, comme de frapper plus fort ou bien de courir plus longtemps. Il est aussi possible d’augmenter les statistiques des armes ou le maximum d’objet possible à avoir en sa possession. Pour ce faire, il faut passer au travers d’un miroir dans certaines salles (principalement des toilettes).

Outre les objets à collectionner, un autre digne de mention est l’allumette! Les bêtes contre lesquelles Sebastian se bat sont vulnérables contre le feu! Alors, quand elles sont jetées au sol pour une raison ou une autre, il est souvent plus rapide de les finir grâce à une allumette. De plus, ça évite de prendre le risque qu’un cadavre qui n’est pas actif à ce moment se réveille. En fait, certains ennemis nécessitent absolument du feu pour les éliminer.

The Evil Within Image 5

Il y a beaucoup d’autres items à collectionner pour en apprendre plus sur l’histoire et les personnages, comme des badges, des notes et des morceaux de carte. En plus, il y a plusieurs petites statues qui peuvent être brisées pour trouver des clés qui serviront à déverrouiller des coffres spéciaux de l’autre côté du miroir.

Au final, le jeu se manipule bien sauf quelques petits bogues ici et là qui n’importent pas beaucoup. Évidemment, certaines mécaniques auraient pu être poussées plus loin, comme le fait qu’il est possible de détruire des pièges, mais pas d’en construire. Aussi, je trouve que les ennemis sont souvent faciles à manipuler. Et, par la suite, je me souviens du nombre de fois que j’ai vu l’écran de défaite. Malgré tout, je crois que les décisions font en sorte que ce titre est agréable à jouer tout en restant inquiétant! Cependant, je me dois de passer un commentaire négatif sur les jeux de caméras, qui sont parfois complètement ridicules.

 

Du beau sang bien gore

The Evil Within Image 6

Évidemment, ce ne sont pas toutes les images du jeu qui sont d’une beauté à n’en plus finir, mais je dois avouer aimer l’ambiance, l’environnement et les personnages. Tout est sinistre et sombre, les sons et les bruits rappellent vraiment les vieux films de peur, alors que, graphiquement, je peux vous dire à quel point l’hémoglobine est au rendez-vous! En d’autres mots, la définition des niveaux est très bien ainsi que la qualité de la musique et des effets spéciaux. Je jouais en haute définition et j’ai apprécié mon expérience. Malgré quelques détails qui m’ont fait lever le sourcil, mon immersion était complète et totale! En même temps, il faut s’en donner la chance! Si on s’attarde de très près à chaque détail, on pourra voir les pixels, c’est certain!

The Evil Within Image 7

 

Conclusion

Je ne suis pas déçu de mon expérience, loin de là! The Evil Within est une agréable surprise pour moi! Je termine rarement des jeux parce que j’en ai beaucoup à jouer et que j’ai peu de temps, et celui-ci fait partie de ceux que j’ai terminés! Je compte vous faire la critique du contenu additionnel sous peu!

The Evil Within Image 9

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *