Critique – Koihime Enbu (PC)

Que se passerait-il si l’on prenait la légende des trois royaumes et qu’on en faisait un jeu de combat? Et que se passerait-il si on créait des personnages féminins représentant de près (et de loin) les traits de caractères de ces légendaires guerriers? Et bien, cela donnerait certainement Koihime Enbu! Aujourd’hui, je vous fait la critique de ce jeu de combat récemment porté sur PC mondialement. À vos armes, prêt… partez!

Fiche Technique

  • Développeur : Unknown Games, M2 Co. LTD
  • Éditeur : Deciga Games
  • Plateformes : PC (PS4/PS3/Arcade au Japon)
  • Nombre de joueurs : 2
  • Jeu en ligne : oui
  • Type de jeu : Jeu de combat
  • Prix de base : 43.99 $ (Steam)
  • Disponible en français : non
  • Extensions : non

 

C’est quoi ça?

Premièrement, il est important de commencer cette critique en mentionnant que Koihime Enbu est une nouvelle approche d’une série déjà existante. En effet, avant ce jeu, nous avions eu droit aux jeux Koihime Musou qui mélangeaient à la fois le Visual Novel aux jeux de stratégie. Dans les jeux précédents, vous étiez à la charge d’une armée et deviez, au fil du temps, faire une série de choix et d’actions qui vous permettaient de choisir votre waifu (la fille avec laquelle vous souhaitez procréer).

Koihime-Enbu_Combat-Debut

Dans ce nouvel opus de la franchise, on quitte le style « Visual Novel + Stratégie » pour se pencher sur un style de jeux de combats de style arcade. Ici, on ne réinvite pas la roue, on nous propose un jeu de combat assez simple dans son approche qui puisse être joué à la fois par les joueurs expérimentés ainsi que les néophytes. Le jeu est disponible mondialement sur PC via la plateforme steam, mais existe déjà au japon sur PS3, PS4 et en tant que borne d’arcade. Et je doute fort qu’une version console puisse voir le jour en amérique ou en europe étant donné que le jeu vise une communauté très niche de joueurs.

 

Histoire et personnages

On s’entend que côté histoire, on nous propose très rarement des chefs d’oeuvre dans les jeux de combat. À moins d’être déjà un fan de la série Koihime Musou, on a de la difficulté à comprendre ce qui se passe ou même à réaliser ce qui se passe dans l’univers proposé. Afin de comprendre l’histoire du jeu, on doit compléter les modes de jeu solo qui nous permettent de comprendre ce qui lie chaque personnage aux autres, les rivalités ainsi que leurs motivations. Le tout est fait d’une façon propre à beaucoup de jeux japonais; des petites séances de textes avec des images pour représenter les réactions de chaque personnage impliqué. Rien d’extraordinaire, mais rien qui sorte de l’ordinaire. Mais bon, il faut avouer que la majorité des jeux de combats ne mettent aucunement l’emphase sur l’histoire et sur l’univers, nous ne sommes donc pas très surpris.

KoihimeEnbu_Histoire_01

Les personnages, tant qu’à eux… ahem. Ils représentent parfaitement bien ce que j’appelle affectueusement la culture « Moe », cette culture propre aux médias japonais qui vouent un culte aux filles mignonnes qu’on a envie de protéger. Ici, on a créé un univers basé autour de la légende chinoise des trois royaumes en transformant chaque personnage en une fille mignonne ou en une femme sexy. Chaque personnage possède des traits de caractères et des personnalités distinctes, mais il est difficile d’oublier qu’on y met beaucoup plus d’emphase sur les looks sexy de ces personnages avant tout le reste. Regardez les costumes de ces demoiselles et osez me dire que cela doit être efficace au combat et/ou confortable. Mais bon, si on arrive à passer par dessus ce détail, on ne sort pas vraiment des tropes conventionnels de séries animées et de bandes dessinées japonaises (personnage à l’allure lâche, mais ultra efficace, une fille frustrée en amour et trop agressive, femme gênée et silencieuse, la fille mignonne habillée de rose toujours joyeuse, le personnage mystérieux et trop puissant, etc).

KoihimeEnbu_Perso_Sonken

KoihimeEnbu_Versus

 

Mécaniques de jeu

KoihimeEnbu_Trou

Là où Koihime Enbu gagne des points, c’est dans la qualité des mécaniques de jeu et dans la fluidité des contrôles. Dès les premières minutes de jeu, on remarque que le jeu est facile à prendre en mains, même pour les débutants. On nous offre des contrôles simples et efficaces, ainsi qu’un nombre assez limité d’attaques spéciales pouvant être accomplies par nos personnages. La courbe de progression des joueurs est justement bien supportée par la vitesse modérée du jeu, les personnages ne sont pas hyper rapides, ce qui permet aux nouveaux de bien analyser ce qui se passe à l’écran, un gros plus!

Et en plus d’être adéquat pour les nouveaux joueurs, le jeu nous offre une profondeur dans ses mécaniques de jeu qui lui permet d’être très intéressant pour les amateurs de jeux de combat. En effet, malgré le fait que le nombre d’attaques spéciales soit plus bas qu’un jeu comme Mortal Kombat ou Street Fighter, le jeu nous permet de faire de magnifique combos en liant plusieurs séries d’attaques les unes après les autres. Certaines attaques permettent d’assommer son adversaire quelques secondes, d’autres permettent de faire voler celui-ci dans les airs, de le faire rebondir sur le mur ou au sol, etc. En liant ces attaques ensemble, on nous encourage à jongler avec notre adversaire afin de lui asséner le plus de coups possible sans qu’il puisse faire quoi que ce soit. Bref… dans Koihime Enbu, on est vite récompensé si l’on prend le temps d’analyser son adversaire et d’attaquer au bon moment. Le système de contre-attaque et de défense, lié aux combinaisons d’attaques spéciales rend ce jeu tellement satisfaisant!

KoihimeEnbu_Combo1

 

Difficulté

KoihimeEnbu_Defaite

D’ailleurs, côté difficulté, il est important de mentionner que le mode scénario du jeu est assez ardu. Comme n’importe quel jeu de combat, les adversaires progressent en difficulté au fil des victoires du joueur. Cependant, il y a une combinaison de deux choses qui peuvent frustrer le joueur moyen. Premièrement, la courbe de progression est très abrupte. Dès le sixième niveau, l’intelligence artificielle devient TRÈS douée, bloquant la majorité de vos attaques, comme un écureuil qui aurait bu une boisson énergisante.

Si ce n’était que de l’intelligence artificielle supérieure, ce ne serait pas un problème, en fait… se serait parfait! Le problème principal avec la difficulté du jeu est avec le deuxième point; plus le joueur avance dans le mode histoire et plus les attaques de votre adversaire seront puissantes. Le dernier combat devient alors d’autant plus ardu lorsque le dernier obstacle est capable de vous enlever le quart de la vie d’un seul coup d’arme. Cela ne rend pas le jeu impossible, mais on voit bien le design original propre aux bornes d’arcades.

 

Qualité visuelle

KoihimeEnbu_Combat

Visuellement parlant, je peux affirmer que c’est une réussite. Le jeu est agréable à regarder, les animations sont réussies, les décors utilisés pour les arènes de combats sont détaillés et l’information affichée sur l’écran est facile à lire. Cependant, il est important de mentionner que la version PC du jeu est beaucoup moins performante que celle sur PS4. En effet, par souci de stabilité et de jouabilité, la version Steam du jeu ne supporte que la résolution 720p et possède des animations beaucoup moins fluide que sa version console. Malgré tout, les graphismes du jeux sont superbes.

 

Qualité sonore

Musicalement parlant, c’est une réussite! Les mélodies jouées pendant les combats sont superbes et nous mettent dans l’ambiance. Chaque mélodie est rythmée et s’agence parfaitement avec la personnalité des personnages qu’elle représente.

S’il n’y a qu’un bémol à mentionner concernant le jeu, c’est qu’il n’y a aucun doublage offert, ni même en anglais. Quoi que la majorité des gens ayant un faible pour la culture et les produits du japon n’aient aucun problème avec les voix originales, cela aurait été toutefois intéressant d’avoir une traduction vocale.

 

Conclusion

KoihimeEnbu_Fin

Koihime Enbu fait partie de ces jeux vidéo qui, de base, plairont à un groupe de joueurs assez restreints de par la communauté très niche à laquelle ils s’adressent. Malgré tout, on nous offre ici un jeu de combats de style animé avec une balance des mécaniques de jeu qui puissent être assez intuitifs pour être maîtrisées par le néophytes, tout en étant assez complexes pour les experts en jeux du genre. La musique utilisée pour le jeu est magnifique et le jeu est également très agréable à l’œil malgré le fait qu’il s’agisse d’une version moins performante que sa cousine japonaise sur PS4.

Quoi que les modes de jeu solo sont parfaits pour apprendre aux joueurs à maîtriser le jeu, vous trouverez votre plaisir en jouant avec vos amis. Apprenez à le découvrir ensemble et profitez de votre découverte des mécaniques pour jouer sur un même niveau. Je conseille ce jeu aux amateurs du genre, ainsi qu’à ceux et celles qui cherchent à mettre la main sur un jeu de combat facile à prendre en main qui ne soit pas une copie de Street Fighter ou de Mortal Kombat.

On aime :

  • Les contrôles sont fluides et faciles à prendre en main
  • Les animations sont bien exécutées et le style artistique est réussi
  • Le jeu est idéal pour les néophytes en jeux de combat, tout en étant assez complexe pour les amateurs du style
  • La trame sonore est superbe et très accrocheuse
  • Les décors des arènes de combats sont magnifiques

On aime moins :

  • Le design des personnages tombe dans le cliché de la culture kawaii/moe japonaise
  • Aucun doublage n’est proposé aux voix des personnages
  • La difficulté des modes « arcade » et « scénario » peut sembler injuste
  • Comme le jeu cible un public très niche, il y a peu de joueurs disponible pour du multi-joueurs en ligne

 

Merci à Evolve de nous avoir procuré un exemplaire du jeu pour cette critique et de m’avoir permis de trouver ma waifu!

One thought on “Critique – Koihime Enbu (PC)

  1. Si vous avez un compte Steam avec Koihime Enbu d’activé, ajoutez vos noms de profils pour que l’on puisse vous ajouter et jouer ensemble! :)

    Moi, c’est LordVorpal :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *