Costumes d’Halloween ou Cosplay

Costumes vs Cosplay

Là, je pète ma coche solide! Je profite de l’occasion qu’Halloween arrive pour parler de ce sujet, mais ça concerne aussi tous les costumes qu’on peut voir lors des congrès et des festivals.

J’entends cependant encore plus de gens pendant la période d’Halloween dénigrer inutilement les costumes achetés tout faits (made in China et souvent sans les droits d’exploitation de la licence) et ceux faits maison avec les moyens du bord. Un enfant qui veut être Superman et qui prend une serviette rouge et porte ses bobettes par-dessus ses pantalons, c’est cute? Mais un adulte qui a (peut-être?) enfin les moyens de payer les 50 $ à 90 $ du costume tout fait dans les magasins, devrait être lapidé? Voyons donc! Il n’y a pas plus grand trip que d’incarner nos héros et personnages favoris, et il ne faut pas absolument être un cosplayer de niveau maître pour le faire.


Acheter ses costumes?

Des gens qui se costument lors des congrès et d’autres événements – lancements de livre ou sorties de film – il y en a plein. C’est leur droit de le faire et ils ont aussi le droit d’être fiers de porter le même costume que leur personnage favori. Ils vont tripper à devenir Naruto, Batman, Ash ou Steve de Minecraft pour quelques heures. Est-ce qu’ils ont besoin de ce dénigrement? De se faire dire qu’ils sont laids, que leurs costumes sont ratés ou qu’ils ne sont même pas ressemblants? Non. C’est méchant, mesquin et ça démontre surtout un sentiment de supériorité mal placé. Quiconque est incapable d’admirer la passion des autres ne mérite même pas de se faire dire que son costume est beau. Les salles de congrès puis les rues et les partys d’Halloween, ce ne sont pas des scènes de mascarade avec des juges.

Ce sont des lieux où avoir du plaisir. Si les gens désirent faire juger leur costumes, ils iront dans des mascarades et, là, ce sera aux juges de faire leur boulot, pas aux centaines d’autres personnes qui y vont pour voir le spectacle. Bien sûr, vous avez le droit de ne pas aimer un costume ou d’en préférer d’autres : il va toujours y avoir des costumes qui seront meilleurs que d’autres. Mais des personnes ont pris le risque de s’exposer publiquement, sur scène, dans un festival ou dans la rue, avec tout leur cœur et toute leur fierté. Détruire ce moment pour eux, c’est agir exactement comme la brute de l’école secondaire qui rabaissait à tout vent les gens moins populaires.


Des créations complexes

Zeldaooc
Première version de la Princesse Zelda de Ocarina of Time en 2012 à Otakuthon

J’ai fait faire l’un des costumes les plus complexes que j’ai portés en festivals et j’ai acheté la perruque et les oreilles. Je n’avais pas fait de cosplay depuis des années à ce moment-là. J’étais très nerveuse, car je suis peu habile en maquillage, que j’avais beaucoup de difficulté avec les oreilles et que je devais de plus m’occuper d’un kiosque de vente à Otakuthon. J’ai reçu beaucoup de reproches comme quoi les oreilles n’étaient pas les bonnes et que je devrais prendre des leçons de maquillage. Je savais que ce n’était pas les bonnes oreilles, mais c’est tout ce que j’avais trouvé pour l’événement.

Moi, j’étais juste fière de porter ce costume et d’avoir fait faire des détails qui m’importaient, comme les boucles d’oreilles avec le triforce en contour alors qu’on ne trouve que l’inverse partout en vente ou le nombre de détails peint sur le tablier. Au fil des congrès, j’ai changé trois fois de modèle d’oreilles, mais la crainte reste toujours que je me ferai dénigrer gratuitement. Et cette peur me suit avec tous mes costumes, surtout que j’incarne souvent des idées particulières, comme Zelda avec le costume de Link (ou un Link en rose si vous préférez) ou Super Peach en salopette et casquette rose avec le P en insigne blanc. Les gens ne reconnaissent pas toujours ce que je fais, mais ce n’est pas grave, moi, je me trouve drôle à les faire, et c’est ça l’important.


On a tous acheté des costumes

zelda
Même costume, avec de nouvelles oreilles, au ComicCon de Montréal en 2013

La majorité des grands cosplayers de ce monde en ont porté des costumes d’Halloween cousus avec amour par leur mère ou achetés par leur famille. Ça n’avait probablement pas l’allure des costumes qui leur permettent de remporter des prix, et alors?

On parle souvent des problématiques comme le “cosplay n’égale pas le consentement”. Ce n’est pas uniquement sur le fait de prendre des photos ou de tripoter les fesses, ça fait également référence aux commentaires verbaux et écrits (sur les pages Facebook par exemple). Au lieu de détruire l’espoir de prochains grands cosplayers ou le rêve d’une personne qui souhaite incarner un héros, pensez-y donc deux minutes. Vos costumes d’Halloween, vraiment, est-ce qu’ils ont toujours été su’a coche?

En tout cas, le mien est prêt.

Sailor moon

 

Christine Delisle

About Christine Delisle

Diplômée en histoire, conseillère historique, artisane du fil, geek, gamer et nerd sans oublier "cosplayer", je suis un peu la "princess of all trades". Passionnée par l'histoire, les jeux et les costumes, je vous ferai partager mes univers aussi réels que virtuels.

6 thoughts on “Costumes d’Halloween ou Cosplay

  1. Est-ce toi qui l’a tricoté? Je serais intéressée à avoir le modèle, s’il est disponible quelque part!

    Sinon, super article. Merci de dire haut et fort que ça prend déjà du “guts” de se costumer. S’il faut, en prime, qu’on se fasse dénigrer dans le processus, c’est juste désagréable et ça mine l’expérience de tout le monde. J’ai vu quelqu’un mettre un costume de trucs raboutés, mais elle cosplayait le skin favoris de mon personnage favoris de League of Legends. J’ai trouvé cette personne tellement chouette d’avoir pris le temps de le faire! Elle a marqué ma convention cette année grâce à ça.

    Bref, j’aime mieux des gens déguisés que des bullys!

  2. Allo je compte la cosplayer au ganime je suis une pauvre et débutante si tu as des conseils je suis preneur (ex comment tu as fait la broche?)

  3. Intéressant comme article.

    Pour citer Taylor Swift: “people throw rocks at things that shine”, donc peu importe ce que l’on fait, il y aura détracteurs.
    Je me suis risqué à visiter le Comic-Con de Montréal cette année, et j’étais en dilemme à savoir si j’ai aimé ou non: d’un coté plein de monde qui trippe et avec qui jaser de tout ce qui est geek comme les jeux, bds et dessins animés. D’autre part de voir des hommes d’un certain âge prendre des gamines légèrement vêtues en photos ou des cosplayers ayant mit un nombre considérable d’heures sur un costume dénigrer à voix haute et de façon méprisante ceux qui avaient un costume plus simplet ou acheté à petit prix.

    Sur ce, un wow pour la confection.

  4. Merci! :D

    En effet, dans tout événement, il y aura toujours ce genre de comportement. En fait, dans toutes situations même, on peut simplement marcher dans la rue et se faire juger gratuitement ou recevoir des propos et gestes déplacés. Il ne faut pas se décourager pour autant et continuer à parler autour de soi des comportements dérangeant et de sensibiliser les gens à plus de respect.

  5. Bonjour! Je vais également me rendre au GAnime et je porterai ce costume le samedi (peut-être dimanche aussi), vu que je vais participer à la mascarade. Le meilleur conseil que je peux te donner, c’est de bien regarder les différentes versions du personnages : est-ce que tu veux faire une version de l’anime, du manga, du artbook? À quel moment exacte dans la série (car le costume et accessoires changent) et de te faire une liste de tous les morceaux à faire. Cela prend du temps au départ, mais permet de bien t’assurer de ne pas trop t’écarter de ton idée originale.

    Mon costume est entièrement fait au crochet, même la broche. Je me suis basée sur le principe des amigurumi (peluche japonaise au crochet et tricot) pour la fabrication de certains morceaux comme la broche, les boulettes et bijou. J’ai fouillé sur différents sites pour trouver des patrons que j’ai adapté pour certains autres morceaux (jupe, perruque (base de tuque), corsage, mitaine) et j’ai inventé pour le reste (couette, boucle et botte).

  6. Oui! J’ai entièrement fait mon costume au crochet (variante du tricot). Il n’existe pas de modèle à proprement parlé, j’ai utilisé un patron de tuque pour la perruque, une jupe pour enfant pour la mienne, le haut d’une tunique et plusieurs notions de fabrication d’amigurumi (peluche japonaise au crochet et tricot). J’ai aussi inventé une bonne partie des morceaux.

    Merci beaucoup! En effet, c’est parfois très difficile de s’afficher en costume, même quand on aime ça et la peur d’être jugée reste souvent très présente. En fait, il n’y a que lorsqu’on se promène devant des juges de mascarade qu’on devrait réellement être jugé car ils sont là pour ça et c’est ce qui est désiré. C’est normal de ne pas aimer quelque chose, mais de le lancer en pleine figure des gens, c’est irrespectueux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *