Uwe Boll, l’infâme producteur de films, envoie le web se faire foutre

Uwe Boll, réalisateur de films réputé pour ses films basés sur les jeux vidéo, a explosé de rage sur internet récemment. En effet, dans une vidéo publiée sur YouTube, celui-ci a « poliment » demandé aux gens d’aller se faire foutre parce que les quelques projets qu’il a tenté de faire financer sur le Web n’ont jamais atteint leurs objectifs.

Furieux de ne pas avoir le soutien des internautes à la suite des campagnes de financement pour son film Rampage 3: No mercy sur Kickstarter et Indiegogo, celui-ci c’est empressé de crier à l’injustice en mentionnant que ces films valent beaucoup mieux que certains autres projets similaires qui ont réussi leurs campagnes, ajoutant que les gens ne savent pas apprécier son art en comparaison des blockbusters comme Avengers.

Les campagnes de financement en chiffres :

  • Postal 2 (Kickstarter) : seulement 29 977 $ sur 500 000 $
  • Rampage 3: No mercy (Indiegogo) : 6 375 $ sur 100 000 $
  • Rampage 3: No mercy (Kickstarter) : 22 677 € sur 50 000 €

Pour ceux qui l’ignorent, Uwe Boll a créé plusieurs films qui sont encore aujourd’hui considérés comme de grandioses navets. Question de vous mettre en contexte, voici un petit top 5 des films basés sur des jeux vidéo qui ont forgé l’image actuelle que les gens se font de ce réalisateur. Si vous êtes courageux et n’avez jamais regardés ses films, je vous invite fortement à le faire.

 

House of the Dead (2003)

Si vous avez déjà visité une salle d’arcades ou bien les jeux électroniques généralement offerts dans les salles d’attente de cinéma, vous avez certainement vu l’une des bornes de jeu House of the Dead. Et bien, Uwe Boll avait décidé d’en faire une adaptation cinématographique en 2003, un beau petit flop. Des personnages vides et fades, une histoire pire que celle que les jeux d’arcade avaient à offrir et des effets spéciaux très ordinaires.

En fin de compte, le film a un magnifique score de 2.0 sur 10 sur IMDB .

 

BloodRayne (2005)

Dans l’ère de la PlayStation®2, BloodRayne était un jeu d’action du genre hack and slash dans lequel les joueurs incarnaient le rôle de BloodRayne, une dhampire (créature provenant de l’union entre un être humain et un vampire). Les jeux de cette série avaient reçu de bons scores à l’époque (variant entre les 7 et 8 points sur 10). C’est en 2005 que Boll décida de démolir le personnage et son histoire. S’ils avaient pu, les fans de la série auraient bien crucifié le producteur sur la place publique.

D’ailleurs, BloodRayne a eu droit à 2 autres films réalisés par Uwe Boll : BloodRayne II: Deliverance en 2007 et BloodRayne: The Third Reich en 2011. Encore faut-il mentionner qu’ils n’étaient guère meilleurs que le précédent.

Le premier film de la série c’est fait attribué un score de 2.8 sur 10 sur IMDB.

 

Alone in the Dark (2005)

Pour les amateurs de jeux vidéo d’horreur et les fins connaisseurs de jeux d’ordinateur des années 1990, Alone in the Dark est un classique. Ces jeux étaient d’une difficulté déconcertante, mais offraient des personnages intéressants ainsi qu’une superbe ambiance pour les technologies de l’époque. C’est en 2005 que l’infâme producteur créa un film basé sur Edward Carnby. Fidèle à ses habitudes, Boll créa un film bourré de clichés, de personnages faibles et d’effets spéciaux douteux. Celui-ci décida d’ailleurs qu’il serait une bonne idée d’en faire une suite en 2008… suite qui fut également un échec.

https://www.youtube.com/watch?v=NEBHAnrcfUQ

Le premier film de la série a obtenu un score de 2.3 sur 10 sur IMDB.

 

Postal (2007)

Ahhhhh Postal! Ce jeu vidéo qui a causé tant de controverses est encore considéré aujourd’hui comme un classique du jeu vidéo pour ordinateur en raison de la grande liberté qu’il offrait à ses joueurs. Certes, la violence et l’humour déplacé étaient de la partie, mais seulement selon ce que le joueur décidait de faire. En 2007, Uwe Boll se lança dans le film d’humour. Plusieurs blagues étaient bien réussies et plusieurs clins d’oeil au jeu ont été fait pour les fans. À cette époque, il est clair que monsieur « films douteux » était au courant de sa réputation en insérant une scène dans lequel le créateur du jeu crachait sur le film.

Parmi tous les films basés sur des jeux vidéo créés par le producteur, celui-ci a reçu l’une des meilleures notes (probablement en raison du fait qu’il se prenait beaucoup moins au sérieux). En effet, celui-ci a eu un score de 4.4 sur 10 sur IMDB .

 

Far Cry (2008)

Finissons avec Far Cry. Quel amateur de jeux vidéo ne connaît pas cette série de jeux créée par Ubisoft Montréal? Continuant de gagner en popularité avec ces nombreux opus, il était inévitable qu’un producteur de films décide de tenter sa chance avec cette franchise et, malheureusement pour nous, cette personne était Uwe Boll. Toujours et encore les mêmes problèmes, des acteurs qu’on réutilisent d’un film à l’autre, des scènes d’action assez bof et une intrigue presque inexistante.

Le film s’est fait donné un score de 3.1 sur 10 sur IMBD.

 

UweBoll_LOL

Et vous? Quels films de Uwe Boll avez-vous le plus détestés? Êtes-vous heureux de voir que cet infâme personnage a décidé de se retirer de la scène cinématographique? Faites-nous savoir dans les commentaires!

One thought on “Uwe Boll, l’infâme producteur de films, envoie le web se faire foutre

  1. Je dirais que les seule film de Boll que j’ai vue étais Postal et Rampage. Des gros navets en effet. S’il se retire du cinéma, j’en suis bien heureux. Il a fourrer le système du cinéma en Allemagne le con. Au revoir et que l’on te revois plus Boll.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *