St-Valentin : Mon top 3 des films d’amour geek

Juste au cas que vous n’auriez pas remarquer les cœurs et autres décorations dans tous les centres commerciaux, les spéciaux sur les fleurs et le chocolat, le 14 février prochain, soit samedi, aura lieu la Saint-Valentin. Fête d’origine païenne provenant des fins fonds de l’Antiquité (comme quoi, les célibataires d’aujourd’hui ne sont pas les premiers à râler sur l’existence de cette fête) qui célébrait les mariages en l’honneur de Zeus et Héra, couple divin par excellence dont les déboires, colères et infidélités ont peuplé l’imaginaire mythologique greco-romain. Comme toute bonne fête, l’Église Catholique romaine a fouillé dans le calendrier bien garni des saint et martyr pour en trouver trois martyr du nom de Valentin, dont leur date de naissances ou de décès sont sans réel lien avec le 14 février pour nommer finalement Saint-Valentin, patron des amoureux. On s’entend qu’un martyr a souffert terriblement dans une mort douloureuse et parfois sanglante, ce qui fait l’association du cœur avec la fête tout à fait logique, n’est-ce pas? Bref…

Comme parfois les idées les plus simples sont les meilleures, et que si vous avez oublié de réserver un restaurant pour samedi soir, n’essayer plus, c’est complet, prenez le temps de préparer un excellent souper à la maison avec un bon dessert et une bouteille de vin. Vous pouvez même souper en amoureux sur le divan devant un bon film (ou pour le dessert), collé(e) contre l’amour de votre vie. Cela peut aussi se faire seul dans le cas d’une personne célibataire car vous méritez aussi de vous gâter, de vous à vous. Finir la soirée dans un bon bains chauds remplis de bulles, avec de la musique douce pour détendre ensemble et profiter de chaque instant.

Si cela vous semble une bonne idée, peut-être êtes-vous en train de paniquer sur le choix du ou des films à écouter. Car on s’entend que le dernier film d’action/suspense ne sera pas au goût du jour et que l’idée du drame romantique ne vous plait pas du tout. Je vous présente donc une sélection de 3 films, dans des catégories différentes qui vous permettrons de plaire à votre côté geek tout comme en plaçant la romance dans l’écran…

 

Catégorie Fantastique

La princesse Bouton d’or (The Princess Bride) de Rob Reiner. 1987, 98 minutes

Comédie fantastique et romantique, ce film des années 1980 peut paraître mal vieilli si l’on se fit aux scènes du petit garçon malade et de son grand-père qui lui raconte une histoire. Cependant, l’histoire de vengeance et de véritable amour racontée par Peter Falk (connu aussi sous le nom de son autre personnage célèbre Détective Colombo) ne perd pas de son charme et les répliques désormais plus que célèbre de ce film en font un charme qui nous plait à réécouter. Les costumes des personnages sont assez fidèles historiquement, les combats d’épées orchestrés théâtralement et les accents des différents personnages (en version originale anglaise) sont agréables à entendre.

“Je m’appelle Inigo Montoya. Tu as tué mon père, prépare toi à mourir!” “C’est inconcevable!” ” Comme vous voudrez…”
“My name is Inigo Montoya. You kill my father, prepare to die!” “Inconcevable!” “As you wish”

 

Catégorie Post-Apocalyptique

Zombie malgré lui (Warm Bodies) de Jonathan Levine. 2013, 97 minutes

Film assez récent classé comédie horrifique, l’histoire d’amour est assez flagrante pour ne pas voir la allusion au classique amoureux Roméo et Juliette. Le personnage principal R qui tombe en amour avec Julie et lui permet de survivre en plein coeur des zombies. Il développe des sentiments pour elle, son coeur recommençant à battre à nouveau et combattant le virus qui s’est propagé dans la civilisation pour rendre ceux atteint en mode zombie. Il est également agréable de voir la ville de Montréal sous un autre aspect, en ville fortifiée, et l’on peut reconnaître aisément l’hôtel de ville (pour la scène du balcon entre autre), l’autoroute 10 et le stade olympique. Le film apporte une nouvelle dimension aux zombies, leur permettant de penser et réfléchir malgré leur condition de mort-vivant. L’humour est également fort présent et en fait donc un film beaucoup plus léger que les films post-apocalyptiques classiques.

 

Catégorie Futuriste

WALL-E, de Andrew Stanton, Pixar/Disney. 2008, 98 minutes

Bien que ce film traite de l’écologie et de la surconsommation, comment ne pas être attendrit par WALL-E, qui n’est pas sans nous rappeler par son apparence Numéro 5 de Coeur-Circuit, qui occupe son temps avec un film d’amour, une mélodie romantique et plusieurs objets découvert dans les décombres que sont devenu la Terre. La charmante robot EVE, venue pour trouver une trace de vie et dont la relation avec WALL-E nous charme tout au long du film, tombera en stase suite à la découverte d’une plante et il s’accrochera au vaisseau spatiale qui l’emmène pour la sauver. EVE qui a une apparence proche d’un produit Apple, logique lorsqu’on sait que l’un des cofondateurs de Pixar fut Steve Jobs… De nombreuses références à la cultures générales et geek sont présentes dans le film. Ce film peut également être un bon moyen d’avoir un film d’amoureux pour les couples avec enfants.

 

Amour-Geek_Blague
Source: La bande pas dessinée
Christine Delisle

About Christine Delisle

Diplômée en histoire, conseillère historique, artisane du fil, geek, gamer et nerd sans oublier "cosplayer", je suis un peu la "princess of all trades". Passionnée par l'histoire, les jeux et les costumes, je vous ferai partager mes univers aussi réels que virtuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *