Mini-Critique : Je joue à Gal Gun, j’aime ça, et je me sens sale

Gal Gun : Double Peace

Dernièrement, je me suis procuré Gal Gun : Double Peace sur Steam dans l’éventualité de pouvoir y jouer devant caméra. Quoi que le jeu ne se retrouve pas prohibé par l’équipe de Twitch, on m’a fortement conseillé de ne pas le faire. Au début, je ne comprenais pas pourquoi… le concept me faisait rire. Mais après avoir joué quelques heures… oh putain! J’adore le jeu, vraiment, mais je me sens un peu sale à l’intérieur à chaque fois que j’y joue. Et pourtant, je suis roux! Laissez-moi vous expliquer.

Avertissement! Il y a quelques photos osées, à vos risques et périls!

Gal Gun et l'ange
Gal Gun – Je vais te rendre heureux HON HON HON

C’est quoi Gal Gun : Double Peace?

Vous avez toujours rêvé d’avoir le pouvoir de contrôler la libido des gens autour de vous? Et bien, c’est pas mal ce que Gal Gun nous propose… oui, vous avez bien lu! En effet, le protagoniste a été tiré par une flèche surpuissante de cupidon qui rend toutes les filles follement amoureuses de lui. Cette flèche lui donne le pouvoir de rendre ses filles euphoriques avec le pouvoir de l’amour (ahem… orgasmes ahem…). Je sais, c’est assez troublant comme concept, mais je n’ai pas finit!

Donc, le but du jeu est de trouver le grand amour de sa vie avant la fin de la journée en se débarrassant des filles nuisibles en leur donnant des orgasmes. Tout au long de l’aventure, le joueur devra prendre certaines actions afin de se rapprocher la fille de son choix (sa waifu hon hon). En bref, le jeu est un railshooter dans lequel les projectiles tirés auront l’effet de faire jouir les ennemis. Yep… je sais. Et je ne fais que commencer!


Le Fan Service dans le tapis!

Il y a plusieurs mois, j’avais écrit un éditorial traitant du Fan Service. Que ce soit dans les films, les séries animées ou les jeux vidéo, l’utilisation de Fan Service est correcte en soi. Après tout, il y a un public pour ce genre de matériel, et il va de soi qu’on le propose à ces gens. Selon moi, si le produit s’annonce d’avance comme étant ce genre de produit et qu’il n’utilise pas l’érotisme de façon discrète pour vendre plus de produits, il n’y a aucuns problèmes. Et heureusement, c’est ce que Gal Gun nous propose. Ils ne cachent absolument pas le fait que le jeu sera très érotisé et que vous aurez le droit à vivre quelques moments sexy. Et c’est très bien pour ça.

On nous propose une multitude d’étudiantes en chaleur, des gémissements de plaisir, de la domination, des tentacules, des petits jeux érotiques, des filles en maillots de bain, des baisers et des scènes d’amour clichés. En bref, n’achetez pas ce jeu à vos enfants, ce n’est clairement pas le public cible! Et si la sexualité gratuite vous rebute, évitez comme la peste.

Du fanservice? Meh non!
Perdre parce qu’on nous écrase les couilles… yep

Mais le gameplay est le fun…

Donc, il y a des tonnes de Fan Service tout au long du jeu. Mais au moins, le jeu est actuellement vraiment agréable. En tant que jeu de tir sur rails, Gal Gun arrive à livrer la marchandise! Non seulement, les contrôles sont intuitifs et bien calibrés. Mais le jeu nous offre quelques variétés de mécaniques. Premièrement, il y a la visée qui demande de trouver avec précision et rapidité les points faibles de chaque ennemi devant nous. Ensuite, il y a tous les objets cachés parmi la quinzaine de niveaux proposés. Et puis, il y a les mini-jeux érotiques (on ne peut pas s’en sauver, j’y reviens plus tard). Dernièrement, il y a les boss fights qui sont tout de même faciles, mais qui demandent un certain niveau de maîtrise du jeu pour les réussir parfaitement.

En plus de tout ça, le jeu nous offre une multitude de fins possibles changeant selon les décisions du joueur. En choisissant sa fille de prédilection, le jeu nous offrira d’autres niveaux (certains uniques), des combats et minis-jeux différents ainsi que des combats finaux plus ardus. Afin de rajouter à la rejouabilité, on nous offre également un mode Score Attack dans lequel on teste les réflexes du joueur dans une course contre la montre. Si on arrive à passer outre le fait que l’érotisme soit là à fond, le jeu est TRÈS BIEN réussit! Comme jeu de tir sur rails, je le place au même niveau que la franchise House of the Dead. C’est pour dire!

Un moment où l’autre, on doit toujours affronter notre waifu dans un bossfight.
Les personnages qu’on affrontent ont des attaques spéciales!

 


Je ne suis pas à l’aise…

Là où je ne suis pas très à l’aise avec le jeu, c’est lorsqu’on me dirige dans une sexualisation de personnages peu développés physiquement. Et vous me voyez venir avec ça… En effet, nous sommes dans une école secondaire où plusieurs des personnages sont mineurs, voir la majorité. Dans le monde du manga et des animés, l’âge est toujours une donnée floue qui laisse à l’interprétation. Cependant, lorsque j’ai l’impression de jouer à touche-pipi avec une gamine de 13 ans… je suis BEAUCOUP moins à l’aise.

Certes, il n’y a aucunes scènes de sexe et rien d’explicites dans notre écran. Mais tout de même, je sais que j’aurai des choses à expliquer à la personne qui me surprend à caresser les fesses d’une gamine pour la dépendre d’un piège collant. Les petits cris, les gémissements, les réactions du corps à mes actions… c’est malaisant parfois. De plus, on touche pas mal à tous les genres de comédies érotiques de l’animation japonaise. En effet, on passe par l’innocence et la découverte, la domination, le flirting, le tsunderisme, la perversité grossière et j’en passe. C’est drôle, certes. Mais je ne suis pas toujours à l’aise avec ce qu’on me propose. Mais au final, c’est un peu ça la beauté du genre Ecchi, non?

Gal Gun en une image
Ouais, ça s’en vient…
Je vous ai déjà dit que je n’étais pas complètement à l’aise?
Oh merde… ABORT MISSION! ABORT MISSION!

Conclusion

En conclusion, je conseille vivement aux amateurs de séries ecchi (érotisées) de se procurer Gal Gun: Double Peace. L’histoire respecte toutes les règles du genre et nous offre un bon divertissement du début à la fin. Pour les fans de jeu de tir sur rails, je vous le conseille également si l’érotisme et la perversité ne vous rebute pas. Cependant, si la vue de petites culottes et de filles gémissant de plaisirs vous met mal à l’aise, passez à autre chose. Et je le répète, n’achetez pas à vos enfants! Ce jeu est clairement destiné aux amateurs de Fan Service, et il ne se cache pas. Du moins, on c’est à quoi s’attendre dès le début. C’est un bon divertissement qui devrait vous occuper une vingtaine d’heures si vous cherchez à faire le tout à 100%.

Si vous décidez de vous procurer le jeu après cette mini critique, je n’ai qu’une seule chose à vous dire. Évitez autant que possible de vous procurer le contenu téléchargeable qu’on nous enfonce dans le fond de la gorge à des prix ridicules. Certes, il y a des lots de costumes supplémentaires si c’est votre truc pour des prix correctes. Mais pour près 100 dollars canadiens, ou nous offre la chance de voir constamment au travers des vêtements des filles. Et pour 10 dollars, on nous offre la possibilité de grossir ou rapetisser la taille des seins. Sans ses deux options, le jeu resterais tout aussi amusant. C’est dommage que l’on charge le plein prix pour pervertir d’avantage un jeu suffisamment érotisé.

Malgré tout l’érotisme, il y a des moments mignons

En savoir plus sur Gal Gun : Double Peace

Gal*Gun: Double Peace est un jeu de tir sur rails dans lequel le joueur tente de trouver l’amour. En effet, après avoir été touché par une flèche de cupidon surpuissante, celui-ci est attaqué par une horde femmes en amour. S’il ne trouve pas le véritable amour d’ici la fin de la journée, une vie de misère amoureuse l’attend. On nous propose donc un jeu humoristique très érotisé, un genre propre aux jeux vidéo japonais. Bref, si l’érotisme ne vous dérange pas et que vous souhaitez passer un petit moment rigolo, ce jeu est fait pour vous!

  • Genre : Rail shooter, érotisme
  • Plateformes : PS4, PS Vita, PC (Steam)
  • Prix approximatif : 43,99$ CDN (Steam)
  • Développeur : Inti Creates
  • Éditeurs : PQube, Alchemist
  • Engin : Unreal Engine 3
  • Multijoueur : non
  • Contenu téléchargeable : oui (costumes et objets)
  • Date de sortie : 2 août 2016 (consoles) et 27 septembre 2016 (pc)
  • Page Steam
  • Magasin PS Vita
  • Magasin PS4
Maya = Best Waifu! Period!
Jonathan Gaudreau

About Jonathan Gaudreau

Cela fait maintenant un peu plus de 13 ans que je travaille dans le domaine du jeu vidéo et de l'assurance-qualité. J'ai débuté ma carrière dans l'industrie avec un travail de testeur chez un sous-traitant spécialisé dans le test de jeux vidéos et, rapidement, mon expertise sur le monde des médias interactifs, ainsi que mon expérience en assurance qualité s'est approfondie. Encore aujourd'hui, je continue de jouer régulièrement et me tient à jour sur les jeux de l'heure, et ce malgré tout ce temps passé devant des consoles à écrire des milliers de bogues. Aujourd'hui, je travaille activement pour devenir concepteur de jeux et je me ferai un plaisir de partager avec vous mes trouvailles et connaissances. C'est une merveilleuse aventure qui nous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *