Artemis Bridge Simulator (PC / Plateformes Mobiles)

Avertissement : Je n’aime pas me décrire comme un « reviewer » et ne suis pas là pas pour donner des notes (il y a d’autres gens ici beaucoup plus qualifiés pour ça!), je préfère parler avec enthousiasme de ce que je trouve fascinant et laisse le jugement au lectorat. De ce même fait, le jeu sera en démonstration lors du GeekFest Québec les 5-6 juillet 2014 au Cégep de Limoilou, présenté par nul autre que votre humble chroniqueur.

Vous est-il déjà arrivé d’avoir une idée qui vous semblait si évidente que vous vous êtes dit « Ça n’a pas d’allure, c’est clair que quelqu’un d’autre l’a déjà fait »… et de vous rendre compte plus tard que non, personne n’en a eu l’idée? C’est exactement ce que Thomas Robertson a vécu lorsqu’il a imaginé, il y a une quinzaine d’années, un jeu dans lequel des ordinateurs liés en réseau recréaient les stations de la passerelle de l’Enterprise. Après plus d’une dizaine d’années, il s’est rendu compte que personne n’avait développé une telle idée. Il a alors entrepris de créer le jeu de rêve pour tous les fans de Star Trek.

 

FICHE TECHNIQUE

  • Éditeur : Thomas Robertson
  • Plateformes : PC, iOS, Android
  • Nombre de joueurs :  Multijoueur Local
  • Type de jeu : Simulation
  • Prix de base : 6.99$ (Steam) – 2.99$ (Android/iOS)
  • Expansions : Aucunes
  • Prérequis pour PC :
    • Système d’exploitation : Windows XP et plus
    • Processeur : 2 GHz
    • Mémoire : 256Mo RAM
    • Carte graphique : Compatible avec DirectX 9.0

 

Qu’est-ce que Artemis Bridge Simulator?

Il s’agit d’un jeu de simulation se jouant en coop sur un réseau local où chaque joueur occupe un poste de contrôle précis sous la direction du Capitaine (qui n’a que l’écran principal comme console). Ce dernier doit se fier à ses officiers pour réussir à éliminer les vaisseaux ennemis présents dans le secteur et défendre les bases stellaires. Artémis Bridge Simulator nécessite un minimum de 2 joueurs pour opérer le vaisseau (Pilote et Armements). Cependant, ce n’est que quand tous les postes sont comblés que le jeu prend son vrai sens. Voici les postes que les joueurs peuvent choisir :

  • Capitaine : Coordonne les officiers du vaisseau (n’a pas de poste informatique);
  • Pilote : Pilote le vaisseau;
  • Officier à l’Armement : Charge les tubes de torpilles et les lasers;
  • Officier scientifique : Analyse les ennemis et permet de trouver leurs faiblesses;
  • Ingénieur : Répartit l’énergie à travers le vaisseau et auprès des équipes de réparation;
  • Communications : Assure la réception et l’envoi des messages entre le vaisseau et les stations alliées ainsi qu’auprès des vaisseaux ennemis.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeu est facile à prendre en main : l’interface est claire et on n’a pas besoin d’être un crack de jeux ou de science-fiction pour y jouer (quoique ça aide!). Le fait que chaque joueur a une console spécifique dont s’occuper simplifie le jeu énormément et chacun peut se concentrer sur son rôle dans l’équipage. La seule exception est le rôle d’ingénieur qui nécessite un peu plus de pratique pour assigner les bons profils de distribution d’énergie sans s’arracher les cheveux de la tête lorsque la pression monde. Puis, pour le rôle de capitaine, je recommande à tous les aspirants-commandants de faire le tour de chaque console pour voir ce qui peut être fait et comment elles fonctionnent. Le secret d’un bon capitaine est de savoir comment son vaisseau ronronne et fonctionne.

Pour ceux qui ont joué au jeu il y a quelques années, je vous recommande fortement d’y rejouer maintenant. Le jeu est en évolution constante et la version 2.1 a apporté beaucoup d’améliorations pour les postes de scientifiques et de communications, les rendant encore plus essentiels à l’opération du vaisseau. L’une des améliorations est l’intégration de l’application mobile d’Artémis : vous pouvez maintenant jouer sans avoir à transporter tout votre matériel informatique! Disponible sur le Apple App Store et sur le Google Play Store, l’application peut se connecter à n’importe quel serveur, peu importe la plateforme sur lequel il opère! Mon expérience sur tablette a été incroyable, elle donne un véritable sentiment « Star Trek ». Le capitaine peut avoir une tablette dans les mains montrant la carte du secteur pendant que l’écran principal montre l’action ce qui est encore plus immersif, sans oublier que l’interface pour les contrôles tactiles ont vraiment bien été optimisés. D’autres améliorations récentes s’ajoutent également, tels qu’une IA beaucoup moins stupide, un mode versus permettant de mettre un équipage contre un autre, des graphiques améliorés et diversifiés et une interface plus ergonomique.

Et pour ceux qui se demandent ce que ce jeu a de si spécial, eh bien!, c’est très simple : le jeu se jouant en réseau local uniquement force les joueurs à être ensemble dans la même pièce! Cela créé une ambiance qu’aucun autre jeu peut recréer, où les joueurs forment des liens avec leurs collègues et (surtout) avec le capitaine. C’est quelque chose qui me manque énormément du gaming ces derniers temps : on nous oblige trop souvent à jouer en ligne avec des microphones seuls chez soi et l’on en vient qu’à oublier l’heure de gloire des LAN Parties qui duraient 3 jours sans dormir! Le jeu en est d’autant plus immersif que plusieurs équipages se sont créés et jouent de façon régulière dans des pièces spécialement arrangées pour ressembler à un vaisseau spatial, et bien sûr le tout en uniforme! Personnellement, je n’ai pas eu une telle chance. Cependant, j’ai pu jouer lors de congrès devant un public, le résultat étant souvent bien drôle.

 

Il n’y a jamais eu un meilleur moment pour se procurer le jeu maintenant qu’il est disponible sur plateformes mobiles ainsi que sur Steam. Vous pouvez vous le procurer pour très peu cher. Le jeu était auparavant disponible sur le site du développeur pour 40$, mais contenait la permission de l’installer sur six postes informatiques.

Pour ceux qui veulent essayer avant d’acheter, il y a une version démo disponible (celle-ci comprend uniquement les postes d’armement et de pilote) disponible sur le site du développeur http://www.artemis.eochu.com/

  • PC (6 Licenses) : 40$
  • PC/STEAM (License individuelle) : 6.99$
  • iOS (iPhone et iPad) : 2.99$
  • Android (Téléphones et tablettes) : 2.99$

MISE À JOUR

Voici quelques photos prises lors du GeekFest Québec dans la Salle Artemis ou nous avons pu connecter deux vaisseaux complets ensemble.

Les observateurs auront pu remarquer qu’il y avait un “Joystick” sur un des postes, il s’agit de mon X-52 de Saitek que j’ai pu configurer au complet afin que le pilote n’ai même pas besoin d’avoir de clavier.

Jean-Philippe Cardin

About Jean-Philippe Cardin

Geek en général... Gamer, GNiste, Fan de Sci-Fi, Cinéma, Télé, Littérature, BD, Culture-pop. Vous risquez de le retrouver dans les événements et conventions geek un peu partout au Québec et en Ontario.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *